Mot-clé - Cristiano Ronaldo

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 13 avril 2016

Apocalypse selon "Saint" Laurent.

Terminé. Encore une fois, l’équipe masculine de football professionnel du PSG ne disputera pas les demi-finales de la Ligue des Champions.

L’équipe féminine et celle de Youth League ont intégré le dernier carré, celle de handball masculin a de bonnes chances de les imiter, mais la vitrine principale du club est toujours maculée de blanc de Meudon. L’heure de la liquidation a sonné. La petite boutique des horreurs sera-t-elle reprise par un nouveau manager ? Espérons-le. En repartant avec les mêmes hommes, c’est la ruine assurée.

Ne serait-il pas temps d’enfin dénoncer l’escroquerie ? Pardon… LES escroqueries. Pardon… Je le fais depuis plusieurs années. La preuve ? J’ai un très beau pavé à vous faire RElire, je l’ai écrit il y a 2 ans. Etrangement – ou pas – la situation n’a pas évolué depuis, ou si peu. Du moins, la façon d’agir et de ne pas agir de Laurent Blanc est toujours la même. Depuis, le comportement de quelques joueurs a évolué, certains ont remonté la pente ou au contraire plongé, et quand l’effectif a été modifié, il l’a été en reproduisant les mêmes erreurs que celles dénoncées au terme de la saison 2013-2014. Il est temps de dresser le bilan de 3 saisons de déclin du PSG. Oui, de déclin. Les titres nationaux, c’est sympa, seulement comme convenu dès le départ, à cause de l’extrême faiblesse de l’adversité domestique, le PSG ne peut être jugé par rapport à ses titres nationaux. Trop de gens l’ont oublié ou pire, ont choisi de l’ignorer. Se bercer d’illusions trop longtemps rend le choc plus douloureux quand la réalité vous percute de face.

Lire la suite...

mercredi 4 novembre 2015

Boulet rouge, boulet neuf. (LdC, J4)

Bandeau Ligue des Champions N’est-il pas paradoxal de connaître sa première défaite de la saison en réalisant sa meilleure prestation de la saison ? On parle du 17e match, pas du 4 ou 5e… Chose très rare, le PSG a vraiment joué au foot, il a mis – presque – tous les ingrédients pour réussir un très bon résultat au stade Santiago Bernabeu face à un Real Madrid un peu renforcé par rapport au match aller.

En 2 semaines, avec une équipe quasiment inchangée, du moins au coup d’envoi, la dynamique s’est complètement inversée, les Meringues ont eu beaucoup de mal à assumer leur statut de favoris face à des Parisiens ayant énormément à prouver. Peut-être la peur du ridicule explique-t-elle cette réaction d’orgueil, ce changement de mentalité. Peut-être l’explication est-elle très différente. Toujours est-il que pour une fois, ils ont affiché un super état d’esprit, lequel leur a permis de montrer de quoi ils sont capables. Libérés, ils ont par moments martyrisé ce Real. Malheureusement, 2 joueurs ont offert la victoire aux locaux. Un boulet rouge (la couleur de sa tenue), un boulet neuf (numéro 9).

Lire la suite...

jeudi 22 octobre 2015

L’ennui, un luxe très prisé. (LdC, J3)

Bandeau Ligue des Champions Plus de 2000 euros. C’est ce qu’ont dépensé certaines personnes pour assister à PSG-Real Madrid, match de poule de la Ligue des Champions. Je ne vais pas les plaindre, car d’une part ils ont forcément beaucoup d’argent… et ils ont des goûts dégueulasses. Si ces gens ont envie de se payer 2 heures d’ennui à ce prix, grand bien leur fasse.

Manifestement, l’ennui est un luxe très prisé de nos jours. Du moins à Paris. Le luxe, c’est peut-être aussi de mettre son meilleur joueur sur le banc pour affronter le Real. Les circonstances très favorables devaient permettre au club de la capitale française de s’offrir la première place du groupe A à défaut de pouvoir réellement se tester. Le club de la capitale espagnole déplorait trop de forfaits pour rivaliser. Enfin… C’est ce qu’on voulait nous faire croire.

Lire la suite...

mercredi 11 décembre 2013

Blanc chie. (LdC, J6)

Bandeau Ligue des Champions On peut perdre un match de Ligue des Champions, a fortiori à l’extérieur lors d’une dernière journée de phase de groupe en connaissant déjà son sort avant de la disputer. Mais on n’a pas le droit d’offrir la victoire à une équipe clairement plus faible que la sienne. Surtout pas de cette façon, en lâchant ouvertement le match.

Mettre le paquet pour exploser Sochaux au Parc n’était absolument pas nécessaire, aligner une équipe B aurait largement suffi. Alex et Zlatan ont joué ce match et ont écopé d’un carton jaune qui les privera de PSG-ASSE en Coupe de la Ligue. Pourtant, comme Thiago Silva, ils ont été laissés à Paris alors qu’une partie de leurs coéquipiers se rendaient à Lisbonne pour affronter Benfica dans l’enceinte où sera disputée la finale de la Ligue des Champions 2014. Zlatan avait l’opportunité de battre un record, celui du nombre de buts lors d’une phase de groupes de la plus prestigieuse compétition de clubs au monde. Cristiano Ronaldo en était à 8, comme le Suédois, tout a été fait par Ancelotti pour lui permettre d’en claquer un 9e, toute l’armada madrilène a fait le voyage à Copenhague, ses coéquipiers étaient tous à son service. Le Portugais est obsédé par les records individuels, Ibra est plus altruiste, c’est vrai, néanmoins, pour l’image du club, taper quelques records ne serait pas forcément une mauvaise idée, non ? A défaut de promouvoir cette image, il serait bon d’éviter de l’écorner. Or en s’inclinant de cette façon au Stade de la Luz le club de la Capitale – de la nôtre – s’est infligé plus qu’une défaite anecdotique.

Lire la suite...

samedi 27 avril 2013

Choisir le chef, suivre la recette.

Il y a encore quelques semaines, jamais je n'aurais cru écrire ceci un jour. C’est tout juste si je ne suis pas obligé de me pincer pour y croire… Pourtant, après avoir longtemps réfléchi, analysé la situation du PSG et du foot européen, j’en suis venu à cette conclusion : Arsène Wenger me semble être l'entraîneur dont le PSG a besoin.

Je n'aime pas le bonhomme, j'ai beaucoup de doutes concernant ses qualités, mais son profil est unique, il correspond à celui dont le club a besoin pour remplacer Ancelotti.

Pourquoi vouloir remplacer Ancelotti me direz-vous ? On ne va même pas se lancer dans un débat à propos contenu du bilan des 18 mois de l’Italien au PSG en termes de palmarès, de la qualité de jeu ou encore de gestion de l’effectif. Je persiste à dire que l’ensemble est très décevant, voire pire, mais à vrai dire, le problème n’est pas là, il se résume en une question : quelles sont les ambitions du club ?

Si l’objectif est réellement celui annoncé – et je n’ai aucune raison d’en douter – alors il est urgent de réorienter la politique sportive du club non pas sur du très court terme mais sur le moyen et long terme afin de s’établir durablement dans le top 4 européen.

Pour le comprendre, intéressons-nous d’abord à l’actualité car plusieurs enseignements sont à en tirer.

Lire la suite...

jeudi 21 juin 2012

Duel de boulets. - Euro2012 (1er quart)

Euro 2012 Ça vous a peut-être échappé mais le stade de Varsovie était couvert pour le premier quart de finale de l’Euro 2012. Cette info n’a aucun intérêt selon vous ? J’ai envie de vous répondre que pendant une bonne partie de la première période, le match non plus d’avait aucun intérêt… jusqu’au moment où le Dieu des Cristianoronaldais a enfilé sa cape.

République Tchèque-Portugal, résumé en un duel entre Petr Cech et Cristiano Ronaldo selon une grande partie de la presse mondiale comme par le réalisateur chargé de la captation de la rencontre, n’a pas été d’un niveau exceptionnel, tant s’en faut. Etant l’unique buteur de la rencontre, la superstar lusitanienne est particulièrement mise en avant. Non, le Portugal ne se résume pas à Cristian Ronald ! Je vais aller plus loin, selon moi, la clé du match n’a pas été un duel de capitaine mais un duel… de boulets : Milan Baros vs Helder Postiga. La blessure du second a sauvé la mise du Portugal.

Lire la suite...

mercredi 13 juin 2012

Mortel. - Euro2012 (Groupe B-J2)

Euro 2012 Depuis le tirage au sort des poules de l’Euro 2012, on n’a cessé de nous vendre le groupe B comme étant le terrible "groupe de la mort" avec les ogres allemands, les génies néerlandais, les exceptionnels Cristianoronaldais – oui, parce que ce n’est pas le Portugal qui joue, c’est Cristiano Ronaldo ! – et les pauvres Danois tombés dans un groupe dont ils n’avaient aucune chance de sortir en position de qualifié… Après 4 matchs, plus qu’un "groupe de la mort", on a vu un "groupe des matchs morts".

Le groupe B nous a encore proposé 2 rencontres bien étranges lors de sa 2e journée. Les matchs cet Euro sont décidément d’une qualité très inégale, on y voit un peu de tout, y compris du 2 en 1, purge et festin répartis sur 90 minutes. Avec les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark et le Portugal, on a surtout de la purge. PB-Danemark, match correct avec des Bataves catastrophique, Allemagne-Portugal, match en bois, Portugal-Danemark, environ 35 minutes d’ennuie profond avant enfin de devenir regardable, Allemagne-PB, match joué à 2 à l’heure avec des Teutons à 50% de leurs capacités, ce qui a largement suffi pour taper des Oranjes non pas mécaniques mais des Oranjes pathétiques.

Lire la suite...

samedi 9 juin 2012

Le foot est un jeu de construction. Euro 2012 (Groupe B - J1)

Euro 2012 Le football est un jeu de construction. La première journée du groupe B de l’Euro 2012 nous l’a rappelé.

Les Pays-Bas ont un problème de construction de leur équipe, elle n’est pas équilibrée, pas cohérente, pas solide.
Le Danemark n’est pas pour rien le pays du Lego, ses joueurs ont construit leur succès en imbriquant brique après brique. Le Lego est un jeu pour les gens intelligents, les Danois ont fait un match intelligent.
Le Portugal a eu le tort de se complaire dans le stéréotype caricatural du maçon portugais, il a voulu construire un mur et a compris beaucoup trop tard qu’elle peut aussi faire autre chose.
Et puis franchement, vouloir construire un mur contre l’Allemagne, c’est n’importe quoi, tout le monde sait que même s’il leur faut toujours un certain temps pour y parvenir, les Allemands finissent par faire chuter les murs les plus solides…

Lire la suite...

mardi 15 mai 2012

La semaine dernière EN FOOTBALL… (7 au 14 mai 2012)

L’actualité footballistique était si riche cette semaine que j’ai décidé de faire un spécial foot. J’ai même ajouté lundi pour pouvoir y inclure 2 ou 3 sujets supplémentaires. Ne manquez surtout pas la vidéo à la fin !

Entre autres sujets, il va être question de l’équipe de France.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2012

La finale des miraculés.

Ligue des Champions Qui aura pu prévoir une finale de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et Chelsea ? Ces clubs ont respectivement éliminé le Real Madrid et le Barça dans des circonstances totalement improbables. Pas de quarante-douzième Clasico au programme ! Tant mieux ! Ces demi-finales ont eu un grand mérite : nous rappeler pourquoi on aime le foot.

Le foot est un sport parfois terriblement surprenant, la réalité se permet souvent des choses que la fiction n’oserait même pas imaginer. Un match, c’est un scénario. Un parcours européen, c’est une saga. Ça peut être chiant et prévisible comme captivant et plein de rebondissement, la qualité des acteurs et du metteur en scène est très importante, la façon dont c’est filmé tout autant. Si globalement les quarts de finale ont été sans intérêt, les demi-finales ont été extraordinaires dans des styles très différents. De mon point de vue d’amateur de football neutre car supporter d’aucun de ces clubs, Barça-Chelsea a plutôt été un drame et Real-Bayern un bon thriller. Si vous voulez de la comédie, je vous conseille de regarder samedi la finale de la Coupe de France entre l’OL et Quevilly.

Lire la suite...

vendredi 29 avril 2011

Quelques grammes de finesse...

Bandeau Ligue des Champions Cette saison les amateurs de suspense n’auront pas pris leur pied grâce à la Ligue des Champions et à l’Europa League. Lors de la phase de poules, il y en a eu très peu, lors des huitièmes de finale (et seizièmes en EL) un peu plus, en revanche en quarts et en demi-finales, hormis les matchs de Braga, rien.

1 quart sur 8 et une demie sur 4 n’auront pas été pliés dès l’aller… A la limite, si à défaut du suspense on avait pu se régaler avec un football d’un niveau extraordinaire, avec des scénarii incroyables, mais non, même pas.

Lire la suite...

mardi 1 mars 2011

La semaine dernière… (21 au 27 février 2011)

La semaine dernière...Au début de chaque semaine je vais essayer de vous faire un résumé de celle qui vient de se terminer. Je vais aborder pas mal de sujet non traités dans d’autres articles ou en vous rappelant les grandes lignes de ceux traités plus en longueur.

Menu très copieux cette semaine : retours/départs/arrivées en NBA, ski alpin, Rosbifs-Bleus, I believe I can fly, patates, Tong made in China, foot, tennis, people, Michael Jackson est vivant, loose, mascottes, sports automobiles… plein de trucs.

La semaine dernière, c'était déjà copieux.

  • Vous nous manquiez.

Enfin ! Ils sont de retour, 2 de mes joueurs de basket préférés,

Joakim Noah, le pivot des Chicago Bulls a repris à Toronto mercredi, son équipe a perdu – une surprise – mais lui a signé son retour avec 10 rebonds en 8’14 jouer dans le premier QT (16 à la fin du match, 17 chez les Bucks ce week-end malgré Andrew Bogut en face)… Impressionnant ! Noah, c’est ça…

Lire la suite...

mardi 22 février 2011

La semaine dernière… (14 au 20 février 2011)

La semaine dernière...Au début de chaque semaine je vais essayer de vous faire un résumé de celle qui vient de se terminer. Je vais aborder pas mal de sujet non traités dans d’autres articles ou en vous rappelant les grandes lignes de ceux traités plus en longueur.

Au menu : légende du football, NBA, coupe(s) d’Europe, dunks, ski, dopage, patin, tennis, Français bondissant, et plein d’autres sujets.

C’est officiel, il l’a annoncé lors d’une conférence de presse organisée avec son club des Corinthians, la carrière de footballeur de Ronaldo est terminée. Les amateurs de football ont pour la plupart beaucoup d’admiration et d’affection pour ce joueur, ceci pour plusieurs raisons. La première de ces raisons est qu’il a fait rêver toute la planète football à l’époque où il était au sommet de son art et de ses possibilités physiques. Malheureusement, il n’a pas été épargné par les blessures, et c’est là qu’intervient la 2e raison pour laquelle il est très respecté. Revenir de blessures très graves comme il l’a fait n’est pas une évidence.

Lire la suite...

mercredi 8 décembre 2010

Le football de Platini, non merci !

Bandeau Ligue des Champions Mercredi je l’ai regardé EN ENTIER le match d’Auxerre à Madrid, le dernier répondant à 2 critères :
-concerner un club français,
-avoir potentiellement un enjeu. Au bout de 10 minutes il y a un tacle à la Diawara dans la surface du Real, ça peut faire penalty pour Auxerre, ensuite l’AJA encaisse un but de Benzema marqué d’une tête plongeante chanceuse sur centre de Crisitano Ronaldo, puis les Bourguignons concèdent une autre occasion, une tête de la star portugaise étrangement alignée par le Real (en cas de jaune c’était suspension automatique pour le 8e de finale aller). Pendant une bonne demi-heure domine largement avec 2 gros arrêts de Dudek face à Mignot (fautif sur le but) et Oliech. A la 45e minute Dudek se blesse à la mâchoire et est remplacé par le 3e gardien madrilène. Là, on se dit que sur ce qu’a montré l’AJA, il y a moyen d’arracher un nul et avec un peu de bol (comprenez une victoire du Milan) la 3e place du groupe, celle qui envoie en Europa League).

Lire la suite...