Mot-clé - Dalilah Muhammad

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 25 août 2016

Déjà ! (DL Lausanne)

La saison de Diamond League a repris dès jeudi à Lausanne. 5 jours après la fin des épreuves d’athlétisme des JO, c’est un peu court, non ?

Fatalement, malgré le prestige d’Athletissima, le plateau n’était pas fou, le programme pas beaucoup plus. En réalité on trouvait un certain nombre de médaillés olympiques, et même 4 championnes et un champion – pour la plupart, les athlètes titrés ont préféré rentrer au pays pour fêter ça – dont une grande star de Rio, Elaine Thompson. En réalité, on a essentiellement vu 2 sortes de concurrents : les recalés des JO, parfois en forme, et ceux de retour du Brésil, souvent très fatigués par le voyage. D’où un meeting d’un niveau tout sauf homogène avec assez peu de baston ou peu de suspense. Certaines épreuves n’avaient strictement aucun intérêt.

En ce qui concerne les Français, hormis au saut à perche et sur 110m haies, plus un représentant sur 400m, c’était morne plaine.

Lire la suite...

samedi 23 juillet 2016

Faites vos Jeux. (DL Londres)

Quel plateau au Meeting Diamond League de Londres ! Le programme alléchant a tenu ses promesses. Et attention, cette remarque est sans lien avec les 4 victoires françaises… même si elles ne peuvent pas faire de mal !

La dernière grande réunion d’athlétisme avant les JO de Rio a permis à certains chercheurs d’or – ou d’argent, ou de bronze – de faire le plein de confiance avant l’échéance la plus attendue de ces 4 dernières années. Les 2 jours de compétitions ont été marqués par une kyrielle de performances exceptionnelles, dont beaucoup de MPM. La plus fracassante est aussi la plus marquante : son auteur – qui mériterait jusqu’ici le titre d’athlète de l’année – n’ira pas au Brésil, victime du système de sélections US. Elle a profité de ce meeting dans un stade olympique pour se faire ses propres Jeux.

Son absence est à mon sens bien plus dramatique que celle des Russes dont la probité est plus que douteuse. S’il en existe des propres, comment voulez-vous les distinguer des chargés qui ont profité du système étatique de dissimulation de cette criminalité sportive en bande organisée ? Ce n’est pas notre sujet, intéressons-nous plutôt aux compétitions de vendredi et de samedi.

Lire la suite...

mardi 7 juin 2016

Jimmy, le vent en poupe.

Un meeting d’athlétisme organisé en banlieue parisienne, sans gros moyens (entrée gratuite^^), ce n’est pas forcément un meeting au rabais. Tant s’en faut ! Montreuil peut compter à la fois une tradition et un club influent susceptible d’attirer du beau monde. Un vent capricieux n’aura pas gâché la fête, bien au contraire.

Une MPM sur 100m réalisée par la star française de la soirée, des minima, des Français presque inconnus qui se révèlent… Que demande le peuple ? Les organisateurs peuvent être très contents du résultat de leur travail. Ils devaient déjà l’être en constatant les conditions météorologiques. Après des semaines dégueulasses, la chaleur est enfin arrivée. L’alerte orange aux orages indiquait même une atmosphère électrique. Rien ne vaut une chaleur électrique pour le sprint. L’incertitude concernait le vent, soufflant par rafales dans le sens favorable au 100m. Avec un peu de chance il pouvait être idéal (entre +1,5 et 2,0m/s), avec un peu moins de chance il pouvait être au-dessus et empêcher l’homologation de records ou de minima éventuels dans certaines épreuves.

Lire la suite...

jeudi 15 août 2013

Complètement fou(s). (ChM athlé 2013, J6, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Je dois bien l’avouer, aujourd’hui j’ai aimé. A coup sûr, les XIVe Championnats du monde d’athlétisme ne resteront pas un grand cru tant au niveau de l’engouement populaire que des performances et de l’organisation, mais on aura tout de même eu droit à quelques grands moments de sport – on en espère d’autres – avec en particulier la victoire de Yelena Isinbayeva au saut à la perche.

Le concours le plus attendu a eu lieu lors de cette 6e journée, il s’agissait de la finale du saut en hauteur masculin. On n’a pas été déçu, tant s’en faut ! Moscou 2013 a pris des allures de Berlin 2009 (qui étaient des ChM totalement réussis). Lors de cette journée presque tous – voire tous – les favoris ont gagné, pourtant on a vu tout ce qui nous fait aimer l’athlétisme. De la technique, de la performance de très haut niveau, du suspense, de la de l’émotion, de la combativité, de la rivalité, de la fraternité… et de la folie. Ezekiel Kemboi et Bohdan Bondarenko n’en manquent pas. Le Kenyan et l’Ukrainien n’en manquent pas, ce sont de grands malades !

Lire la suite...