Mot-clé - Daniel Böhm

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 29 novembre 2015

Alléluia, l’hiver a débuté !

Alléluia !!! La Coupe du monde de biathlon a débuté ! Et cette saison, elle est diffusée en clair sur l’Equipe 21 ! Quel bonheur ! Même si j’aime beaucoup les commentaires experts d’Eurosport, notamment ceux de Sandrine Bailly, pouvoir regarder que ce sport si génial sur une chaîne en accès libre me réjouit. Le biathlon mérite telle exposition. Nos champions mériteraient d’être beaucoup plus médiatisés depuis des années !

La première épreuve de la saison a débuté en l’absence de Martin Fourcade, parti en Finlande pour disputer une épreuve de Coupe du monde de ski de fond (belle 22e place au 10km libre, il a fini à 10 secondes de Maurice Manificat, 9e, à 4 de Peter Northug, ceci en partant avec le dossard 94 sur une piste nettement dégradée). Il pouvait se permettre de faire l’impasse sur ce dimanche d’ouverture en raison de la nature des épreuves au programme : des relais mixtes qui n’ont aucun impact sur la Coupe du monde masculine.

Lire la suite...

jeudi 12 mars 2015

Relativiser, savourer. (ChM biathlon)

Sobrement, Martin Fourcade a dédié son nouveau titre de champion du monde de l’individuelle à Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud. Avec un ruban noir dessiné sur son dossard jaune de leader de la Coupe du monde de biathlon, il a levé les bras et les yeux vers le ciel, avant de s’exprimer devant les micros : «J’y ai pensé toute la journée, j’y ai pensé pendant la course, et je crois que cela m’a beaucoup aidé, même si je sais qu’il ne faut pas tout mélanger...Mais je crois qu’aujourd’hui j’avais à cœur de bien faire pour Camille, Alexis et Florence.»

Ce genre d’hommages peut paraître dérisoire, il ne ramènera aucune des victimes de l’accident d’hélicoptère qui a emporté 10 vies en Argentine lundi. Pourtant, ça n’a rien d’anodin. Surtout après ses propos tenus au lendemain du drame. Ils sont d’une très grande justesse. Sa déclaration et sa mise en œuvre transpirent de sincérité. On sent que ce champion – qui pourrait faire un bon ministre des sports et/ou membre du CIO dans quelques années – est très intelligent, passionné de sport, conscient de la chance qu’il a de pouvoir vivre cette vie. Ces évènements sont de nature à vous faire relativiser tous vos petits malheurs et aider à savourer tous les bons moments.

Lire la suite...

dimanche 14 décembre 2014

Le biathlon... c'est trop bon !

Je ne comprends pas. Comment les médias peuvent-ils à ce point regarder de haut le biathlon ? Quand vous voyez le peu de considération dont jouit Martin Fourcade au moment d’élire le sportif français de l’année, vous ne pouvez que faire ce constat.

Une année de JO d’hiver – qui est aussi la seule année d’une olympiade sans championnats du monde estivaux dans les sports individuels majeurs que sont l’athlétisme et la natation – au cours de laquelle un biathlète a remporté 2 titres (plus une médaille d’argent en se faisant seulement battre à la photo-finish alors qu’il était malade) et le classement général de la Coupe du monde en faisant preuve d’une régularité incroyable, on entend parler d’un perchiste essentiellement auteur d’un exploit certes historique mais ponctuel, d’un judoka (Teddy Riner) qui a fait se résigner la concurrence depuis longtemps et a participé à très peu de compétitions cette saison, ou encore d’un nageur (Florent Manaudou) n’ayant pas eu à affronter les Américains et les Australiens depuis l’an dernier.

Martin Fourcade vivra très bien sans ce titre honorifique, mais ce titre, le biathlon français le mérite. C’est un des sports les plus fantastiques du monde. Les courses de ce week-end l’ont encore mis en évidence. Le biathlon, c’est trop bon ! (Le titre est un cri du cœur.)

Lire la suite...