En Californie, quand les stars ne sont pas à Hollywood, elles se donnent rendez-vous à Inglewood pour faire le show sur HBO. Forcément, ça envoie du bois (jeu de mots)…

Ceci dit, la boxe est un sport étrange. Roman Gonzalez et Gennady Golovkin en sont à l’évidence les 2 meilleurs pratiquants au monde, pourtant ils ne sont pas jugés assez bankable pour être des têtes d’affiche en PPV. Dans la nuit de samedi à dimanche ils ont partagé la même réunion pour la 3e fois consécutive, une première pour les mettre en lumière, les montrer au public, une deuxième en paiement à la séance pour tester leur popularité (avec un résultat en-dessous des espérances), et donc samedi soir au Forum d’Inglewood, l’ancienne salle des Los Angeles Lakers, déjà lieu de leur première soirée commune. Ce choix n’est pas innocent. Installé en Californie, Golovkin, alias "Triple G", y est chez lui. Le Kazakh y a conquis le public au point d’avoir la salle derrière lui contre un boxeur américain (venu de la coûte est), Dominic Wade, encore invaincu (18-0-0 dont 12 avant la limite) au début de la soirée. Ses chances de vaincre le monstre des poids moyens étaient bien maigres, pour ne pas dire inexistantes, mais il ne se voyait pas refuser un championnat du monde. Il avait pourtant le temps (âgé de seulement 26 ans). Golovkin est si fort que tout le monde cherche à l’éviter. A fortiori depuis qu’il a démonté Lemieux, lequel s’était vu trop beau. Il a donc accepté de tabasser son challenger officiel désigné par l’IBF.