Mot-clé - Donetsk

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 15 juin 2012

La lumière est venue de Laurent Blanc. - Euro2012 (Groupe D-J2)

Euro 2012 équipe de France de football Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille… Après la pluie, le beau temps… Ça s’arrose !... Orage, Ô grand espoir… Quiconque cherche un titre pour une analyse d’Ukraine-France a de quoi se régaler.

Ce match de la 2e journée des phases de poules de l’Euro 2012 restera dans les annales. L’équipe de France n’avait probablement jamais expérimenté une situation pareille, celle de voir une rencontre être interrompue au bout de 5 minutes en raison d’un orage biblique et reprendre près d’une heure plus tard. En outre, elle n’avait jamais battu le pays organisateur d’une compétition internationale majeure (je ne compte la Coupe des Confédérations^^). Surtout, les Bleus n’avaient plus gagné lors d’une phase finale depuis la demi-finale de la CdM 2006, depuis ils avaient enregistré 3 nuls indigestes et 4 défaites humiliantes. Plus inattendu encore, cette équipe a réussi… une très bonne prestation. Et oui, il y a eu de l’enthousiasme, des occasions, du jeu, de l’engagement, de la technique, de la solidité, et même une certaine solidité (malgré quelques frayeurs évitables), en résumé, tout ce qui manquait à l’EdF depuis des années.

Lire la suite...

lundi 11 juin 2012

Mettre du cœur à l’ouvrage. - Euro 2012 (Groupe D - J1)

Euro 2012 équipe de France de football Bien malin qui peut dire quelles équipes du groupe D vont se qualifier pour les quarts de finale. Présenté comme la plus faible équipe du lot, l’Ukraine s’est placée en pole-position en profitant de l’avantage offert à tout organisateur d’une compétition de ce genre, celui de jouer à domicile.

L’Euro 2012 pourrait bien être un nouveau fiasco pour l’équipe de France, ce sera le cas si les Bleus ne se réveillent pas rapidement. Ils ne sont pas moins forts que leurs adversaires, mais au niveau de l’état d’esprit, ils sont très loin du compte. On a vraiment vu 2 matchs très différents lundi : un avec de l’enthousiasme, Ukraine-Suède, et un qui en était complètement dénué, France-Angleterre. Comme par hasard, l’équipe ayant mis le plus de cœur à l’ouvrage est la seule à s’être imposée.

Lire la suite...

mardi 7 juin 2011

Le jour où l'Ouragan Martin frappa l'Ukraine.

équipe de France de football J’ai toujours du mal à saisir l’idée. Après un match minable en Biélorussie l’équipe de France de football va jouer en Ukraine un match amical qu’on pourrait qualifier de match de préparation, le but étant a priori de tester des joueurs, de créer des automatismes. Pourquoi effectuer 10 changements ?

La question ne porte pas sur le nombre 10, pour ça j’ai déjà la réponse : 10, c’est faute de pouvoir en faire 11, Laurent Blanc n’ayant retenu que 4e défenseurs centraux dans le groupe. Pourquoi tant de changements ? En quoi les faire jouer dans une équipe B peut aider les nouveaux à s’intégrer en équipe de France ? Comment vont-ils pouvoir créer des automatismes avec les "titulaires" – qui pour beaucoup ne méritent pas de l’être – si on ne fait pas des équipes mixtes mais une A un jour et une A’ voire B le suivant ? J’ai l’impression qu’on a préparé un éventuel 3e match de poule de l’Euro avec qualif déjà dans la poche… On n’a même pas essayé des associations offensives jamais testées puisqu’à la 65e minute le trio de devant (Ménez-Gameiro-Rémy) a été intégralement remplacé par celui du dernier match qui fonctionne très mal (Ribéry-Benzema-Malouda).

Lire la suite...