Mot-clé - Emma McKeon

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 9 août 2015

Or. Fin. (ChM natation, J8, S2)

Kazan_2015.jpg Les Championnats du monde de natation organisés à Kazan, en Russie, ont connu leur grand final. Une session composée uniquement de finales, c’est une session à médailles, fatalement. L’équipe de France pouvait légitimement ambitionner d’en obtenir 2 supplémentaires. Elle a répondu aux attentes.

Une_derniere_medaille_pour_la_France__le_relais_4_nages_confirme.jpg Bien sûr, il y a 2 ans, la dernière journée avait été surnaturelle, des journées comme celle-ci, on en vit une dans une vie quand on a de la chance. Cette fois, même en ayant 2 finalistes individuels et un relais en lice, il était impossible de faire aussi bien. En toute logique, la Marseillaise allait être jouée une dernière fois. Pour ce qui est de l’autre chance, une rude bataille attendait les relayeurs français.

Lire la suite...

mercredi 5 août 2015

Sans pitié. (ChM natation, J4, S2)

Kazan_2015.jpg J’ai failli titrer "début de disette" car pour l’équipe de France de natation, les prochaines journées risquent de ressembler à celle-ci : bien moroses. La 4e session du soir des Championnats du monde de Kazan n’ont pas manqué de spectacle, mais on ne le doit pas à nos nageurs.

Peaty_et_Ledecky_sont_sans_pitie__.jpg J’étais optimiste avant le début des courses, je suis très déçu à la fin, car les demi-finales du jour ont rendu leur verdict : contrairement aux attentes, aucune des 3 Françaises et aucun des 2 Français engagés ne s’est qualifié pour les finales de demain, comme hier pour celles d’aujourd’hui. Pourtant, il y avait moyen d’avoir au moins un finaliste et même de gagner un pendentif métallique. Nous sommes donc condamnés à une deuxième journée sans podium qui sera sans doute suivie… d’une 3e journée sans podium compte tenu du programme.

Et pendant ce temps, d’autres nations font le plein grâce à quelques nageurs sans pitié. Ils prennent ce qu’il y a à prendre en ne laissant que des restes à leurs adversaires.

Lire la suite...

mardi 4 août 2015

Lacourt is back. (ChM natation, J3, S2)

Kazan_2015.jpg J’ose le jeu de mots… (Il faut avoir un minimum de bases en anglais pour comprendre.)

He is back !

Camille Lacourt n’est pas un saint, mais Camille Lacourt est Lazare. Et d’ailleurs, s’il était à la fois un saint et Lazare, il sera arrivé en retard.

Pourquoi Lazare ? Alors qu’on le croyait mort et enterré depuis un bon bout de temps, il a été ramené à la vie. Pas par Jésus, mais par les médecins et les entraîneurs grâce auxquels le champion a retrouvé son intégrité physique puis son meilleur niveau.

Mardi à Kazan, lors de la 3e journée des Championnats du monde de natation, on a revu le Lacourt des miracles, celui qui a bon dos. Il avait gagné aux Championnats de France 2014, et PAN ! Tumeur ! Heureusement, elle était bénigne, toutefois ce souci supplémentaire intervenant suite à une série d’autres n’a pas eu sa peau (du dos). Il a su faire le dos rond face aux problèmes et répondre présent une fois dos au mur lors de la seule finale française du jour.

Lire la suite...

dimanche 28 juillet 2013

All in ! (ChM 2013 natation, J1)

ChM natation Barcelone 2013 Quel panard ! Encore sonné par l’énorme claque reçu quelques minutes auparavant, je suis soudain passé dans un état d’euphorie intense. C’était en début de soirée, j’ai crié comme un fou devant ma télé. Nous sommes très certainement des centaines de milliers à avoir ressenti la même chose. Normal ! Seul le sport vous offre des instants comme celui-ci.

En y pensant, je me dis que le poker doit être une sorte de sport ou alors que ma phrase est fausse. Certains jeux et tournoi non sportifs sont aussi susceptibles de procurer ce type d’émotions. A vrai dire, cette journée m’a beaucoup fait penser à un tournoi de poker. Imaginez-vous à l’EPT de Barcelone. On va bientôt arriver à la bulle, les choses deviennent très sérieuses, vous avez envie de serrer le jeu mais convaincu que votre reine est imbattable, vous misez une grande partie de vos jetons dans le coup. Dans votre esprit personne n’a les cartes en main pour la dominer, ça va bien se passer… et PAN ! L’Américaine sort un jeu improbable, personne n’avait rien vu venir, vous recevez une claque d’une violence rare. Ce coup vous met KO, il vous reste largement de quoi vous refaire mais vous ne vous en rends pas compte, vous avez l’impression que tout est foutu car votre esprit reste embrouillé par cette terrible déconvenue.

Lire la suite...