Mot-clé - Emmanuel Biron

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 17 juillet 2015

J’en suis resté (Di)baba !

Cette fois c’est indéniable, cette saison, la Diamond League est totalement folle ! Le Meeting Herculis a rivalisé avec les meilleurs épisodes de ce feuilleton débuté à Doha au mois de mai, ceci essentiellement grâce à des courses de mutants et de mutantes. A Lausanne la semaine dernière les concours avaient crevé l’écran, cette fois du 800m au 3000m, la piste du Stade Louis II de Monaco a été la scène d’un spectacle incroyable.

Ces performances n’étaient pas réellement attendues, ou du moins pas toutes. La plus dingue était espérée, les organisateurs ont fait de leur mieux pour la rendre possible. Pourtant, elle semblait impossible. Battre un record du monde vieux de 22 ans, réalisé à l’époque par une fille au profil plus que trouble – qui a disparu des radars depuis déjà bien longtemps à défaut de disparaitre de la liste des meilleures performances mondiales de tous les temps… je crois même qu’elle est entrée au Hall of Fame de l’IAAF à cause des règle débiles instaurées à sa création – qui tirait soi-disant ses capacités hors-normes à d’une miraculeuse soupe de tortue servie aux athlètes chinoises… A moins qu'il ne s'agisse d'une de ses comparses mutantes. Le fait que Genzebe Dibaba soit la sœur de la recordwoman du monde du 5000m et multiple championne du monde et olympique du 5000 et du 10000m permet de limiter les doutes que génèrent aujourd’hui toutes les explosions chronométriques. Elle ne sort pas de l’ombre d’un seul coup, on se dit que la Force est puissante dans sa famille. Tout le monde ne bénéficie pas de telles prédispositions génétiques et de l’exemple ainsi probablement que des conseils de son aînée. Sauf Florent Manaudou.

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

samedi 20 juin 2015

C’est le jour 1, celui qu’on retient. (ChE athlé par équipes)

Je n’avais encore jamais entendu parler de Cheboksary, la capitale de la Tchouvachie, une des républiques de la Fédération de Russie. Cette ville située sur les bords de la Volga à 600 bornes de Moscou connait un climat continental particulièrement froid l’hiver. Plus de 450000 personnes y vivent.

A priori, dans ce patelin, on ne s’amuse pas tous les jours. Alors quand la fédération européenne d’athlétisme y organise les Championnats d’Europe par équipes, c’est la fête ! Le public est venu, notamment un grand nombre de jolies Russes sur qui le réalisateur comptait pour combler les temps faibles. Heureusement, le format de cette compétition à 12 nations avec 3 relégations est assez bien pensé, les courses s’enchaînent rapidement, il y a presque toujours des concours à montrer, eux aussi sont conçus pour éviter qu’ils ne s’éternisent. Bien sûr, on peut suivre l’évolution du classement tout du long. Du coup, les amateurs d’athlétisme se régalent.

Lire la suite...

dimanche 8 mars 2015

De l’or, un record. (ChE athlé en salle)

L’équipe de France d’athlétisme envoyée à Prague pour disputer les Championnats d’Europe en salle n’est pas représentative de sa véritable valeur. Les absents de marque étaient beaucoup trop nombreux. Pourtant, elle a réussi à se hisser à la 3e place au classement des médailles grâce à ses 3 titres.

Le plus grand exploit de l’athlétisme français lors du week-end a été réalisé loin de Prague. Il a eu lieu à Arles. Son auteur est le grand oublié de ce sport. Un des seuls à détenir non pas 1 record du monde, mais 3 (du moins dès la validation par l’IAAF de celui réalisé dimanche) ! Yohann Diniz est un phénomène injustement privé de reconnaissance.

Revenons d’abord aux Europ’ en salle.

Lire la suite...

dimanche 18 août 2013

Or et horreur. (ChM athlé 2013, J9)

ChM athlétisme Moscou 2013 Ces dernières années, on a constaté une émulation entre les nageurs et les athlètes dont les championnats se suivent. La natation a fait très fort, l’athlétisme ne pouvait espérer réussir un bilan aussi clinquant, toutefois l’équipe de France nourrissait des ambitions assez élevées dans pas mal de disciplines.

Tout ne s’est pas bien passé, la poisse a par moments semblé s’accrocher aux Bleus qui, jusqu’ici, avaient décroché 3 médailles mais aucun titre (2 d’argent, 1 de bronze), étaient restés 2 fois au pied du podium, et comptait 6 places de 7 ou 8e (donc finalistes). La dernière journée pouvait faire basculer le bilan du bon côté ou le faire stagner à peu près au niveau des 2 précédentes éditons (1 d’argent et 3 en bronze à Daegu, 1A et 2B à Berlin, 2A à Osaka).

Le 4 août dernier, les Championnats du monde de natation ont pris fin de façon exceptionnelle avec un doublé (attendu) sur 50m dos et un titre totalement imprévu aux 4x100m 4 nages. On pouvait espérer conclure les Championnats du monde d’athlétisme de manière aussi jouissive.

Lire la suite...

dimanche 1 juillet 2012

ChE athlé, J5 : Lavillenie a des L.

Des Français de partout ! Dans presque toutes les finales ! Et un temps enfin digne de la saison. La dernière journée des Championnats d’Europe d’athlétisme promettait d’être belle, elle a été magnifique, notamment grâce à un homme capable d’aller toucher le ciel pour décrocher les étoiles. Cet homme a des L (ailes).

Rendez-vous compte de ce que Renaud Lavillenie tente en 2012 : être champion du monde (en salle), champion d’Europe (en plein air) et champion olympique, le tout en moins de 6 mois. Il a atteint le premier objectif il y a quelques semaines à Istanbul, le 3e est pour début août. Il était à Helsinki pour conserver son titre continental obtenu il y a 2 ans, encore un objectif atteint. Qui plus est, il le fait à chaque fois avec la manière dans une discipline particulièrement soumise à certains aléas, en particulier celui des conditions météorologiques (sauf en salle bien sûr^^). Le concours du saut à la perche a atteint un niveau fabuleux.

Lire la suite...

samedi 30 juin 2012

ChE athlé, J4 : largement ou "cric crac".

Après toute une série de cérémonies protocolaires, les épreuves ont pu débuter. Plus tard que les journées précédentes, sous un ciel capricieux, tantôt très sombre, tantôt dégagé. Le chaud soleil finlandais a très rarement percé les nuages pour réchauffer les corps frigorifiés par le vent alors que le fond de l’air était déjà frais. Des conditions difficiles pour de l'athlétisme.

Pour les prochaines éditions des Championnats d’Europe d’athlétisme organisés en année olympique, choisir un lieu où la météo est plus favorable à la performance serait bienvenu.

Là, je sais ce que vous vous dites, vous vous étonnez du titre… Mais j’ai fini d’écrire après avoir appris que Laurent Blanc n’est officiellement plus sélectionneur de l’EdF de foot, alors j’ai décidé de lui rendre "hommage" en utilisant une de ses expressions mythiques.

Lire la suite...

mercredi 27 juin 2012

ChE athlé, J1 : la moisson débute demain.

Pas de médaille française pour cette première journée des Championnats d’Europe d’athlétisme. Ceci dit, il n’y avait qu’une seule finale. Et à 2 centièmes près mon introduction aurait débuté par «déjà une médaille française» donc ne nous plaignons pas, la session du matin a été prometteuse, celle de l’après-midi l’a été tout autant.

2 doublés or-argent, peut-être en bonus une autre médaille de couleur indéterminée, voici ce que les épreuves de la première session du soir augurent. Pourtant il y a eu du déchet, 3 engagés sur 10 sont passés à la trappe, sur la journée 7 membres de l’équipe de France sur un total de 25 en lice en comptant toutes disciplines confondues ont été écartés prématurément du chemin menant à la finale.

Lire la suite...

ChE athlé, J1 : débuts contrastés.

Première session de la première journée des premiers Championnats d’Europe d’athlétisme organisée en année olympique, première sélection pour quelques jeunes et pour une glorieuse ancienne, premières satisfactions, premières déceptions… Des débuts contrastés.

Il s’agissait uniquement de séries et de concours de qualification, plus le début des épreuves combinées. Ces championnats sont un peu particuliers, très resserrées, 5 jours c’est très peu, ayant lieu à 5 semaines des premières épreuves olympiques d’athlétisme certains ont préféré faire l’impasse, ce n’est pas le cas de l’équipe de France, ce dont je me réjouis. En plus de chasser les minima – la sélection définitive doit être donnée au CIO le 6 juillet – les Bleus ont l’occasion d’obtenir des médailles, d’or si possible, d’accumuler de l’expérience, de la confiance et de s’offrir une sorte de répétition générale avant de se rendre à Londres.

Lire la suite...