Quelle misère de trouver un titre plutôt sympa, de se rendre compte qu’il est presque impossible de le garder pour faire le lien avec l’intro ou le développement, puis d’en chercher un autre et de se rendre compte que les jeux de mots potables avec Kazan sont si rares qu’il faudra s’en contenter… Bref, aujourd’hui, c’est judo.

La Russie et le sport, c’est toute une histoire… de nationalisme. Il faut faire briller le pays coûte que coûte. D’où les gros problèmes de dopage. D’où d’où aussi d’incroyables investissements pour organiser à peu près tout ce qui existe comme compétitions sportives, des championnats du monde d’athlétisme ou de natation aux JO d’hiver en passant par un GP de F1. Des tas de sports y passent, en particulier le judo, dont Vladimir Poutine est un éminent pratiquant.

Une fois de plus, les judokas européens ont dû s’y rendre pour y combattre. Des titres et des qualifications olympiques étaient en jeu.