dimanche 3 avril 2016

Le bassin de la terreur.

6 qualifiés directs chacun pour une seule épreuve individuelle, plus 4 appelés à participer aux relais. Voici à quoi se limite la première vague des nageurs français qualifiés en "natation course" pour Rio 2016. Les sélections sont terminées, pourtant rien n’est encore décidé. Cette année la route des Jeux passe par un beau b*rdel…

Les Championnats de France organisés à Montpellier devaient être le rendez-vous au cours desquels les terreurs des bassins allaient se qualifier pour les JO. Malheureusement, une atmosphère angoissante s’est rapidement installée. Une sorte de psychose s’est répandue dans l’air comme dans l’eau. La semaine s’est avérée particulièrement éprouvante psychologiquement. Les danseuses brésiliennes censées accompagner la joie des qualifiés étaient en complet décalage avec la réalité de la situation. On aurait dit des stripteaseuses invitées par erreur à un enterrement. L’humeur n’était pas à la fête. Les meilleurs nageurs tricolores auraient sûrement moins balisé si la Fédération Française de Natation avait choisi d’organiser ces sélections dans une mangrove peuplée de prédateurs. Pas le moindre crocodile de mer ou requin bouledogue à signaler, pourtant le bassin héraultais – où une partie de l’élite nationale s’entraîne à l’année – est devenu le bassin de la terreur.

Lire la suite...

dimanche 9 août 2015

Or. Fin. (ChM natation, J8, S2)

Kazan_2015.jpg Les Championnats du monde de natation organisés à Kazan, en Russie, ont connu leur grand final. Une session composée uniquement de finales, c’est une session à médailles, fatalement. L’équipe de France pouvait légitimement ambitionner d’en obtenir 2 supplémentaires. Elle a répondu aux attentes.

Une_derniere_medaille_pour_la_France__le_relais_4_nages_confirme.jpg Bien sûr, il y a 2 ans, la dernière journée avait été surnaturelle, des journées comme celle-ci, on en vit une dans une vie quand on a de la chance. Cette fois, même en ayant 2 finalistes individuels et un relais en lice, il était impossible de faire aussi bien. En toute logique, la Marseillaise allait être jouée une dernière fois. Pour ce qui est de l’autre chance, une rude bataille attendait les relayeurs français.

Lire la suite...

vendredi 7 août 2015

Le retour du roi. (ChM natation, J6, S1)

Kazan_2015.jpg Ça commence à devenir long. La disette connue par l’équipe de France de natation lors des 2 dernières journées des Championnats du monde ne prendra pas fin aujourd’hui, néanmoins on voir le bout du tunnel. Heureusement.

Les matinées sont fraiches à Kazan, mais Florent Manaudou est chaud. Il l’a encore prouvé. Les 3 jours off depuis sa victoire sur 50m papillon n’ont fait que le faire monter en température avant le 50m NL, son épreuve de prédilection, celle pour laquelle il a principalement fait le déplacement en Russie. Son but est de devenir l’incontestable roi du sprint.

Lire la suite...

dimanche 28 juillet 2013

Coup d’envoi. (ChM 2013 natation, séries J1).

ChM natation Barcelone 2013 Les Championnats du monde de natation ont débuté depuis quelques jours avec le plongeon, la natation synchronisée, la nage en eau libre et le waterpolo, aujourd’hui, on lance les 8 jours de natation course dans le bassin olympique de Barcelone (qui n’est pas celui des JO de 1992, il a été monté pour l’occasion au Palau San Jordi, la grande salle omnisports de la ville).

A l’origine, la compétition devait se dérouler à Dubaï mais l’Emirat a dû se retirer en raison de problèmes financier (WTF !?!). L’équipe de France de natation vise 9 à 10 médailles dont 2 titres, un bilan assez similaire à celui des Mondiaux de Shanghai il y a 2 ans. En année post-olympique beaucoup de nageurs sont absents (retraites, années sabbatiques, craquages) ou ont diminué leurs doses d’entraînement pour repartir sur une nouvelle olympiade, ce phénomène est habituel, il n’a toutefois pas trop touché l’équipe de France, seul Yannick Agnel est un temps parti en quenouille avant de s’implanter dans une nouvelle structure d’entraînement. Longtemps annoncé seulement dans les relais – au mieux – il participera finalement aussi au 200m NL, l’épreuve dont il est champion olympique.

Lire la suite...

lundi 21 mai 2012

La semaine dernière… (14 au 20 mai 2012)

Enorme programme encore une fois. On approche des JO, en début de semaine le CNOSF a désigné son porte-drapeau, il va donc bien sûr être question de Londres 2012, qu’il s’agisse de plongeon, de boxe féminine, de voile olympique ou encore de canoë-kayak.

On a aussi du football (la liste des 26 est tombée) et de rugby, deux sports font on vient de disputer les finales des compétitions européennes, mais on n’oubliera pas le basket (dont une touche de basket féminin), la moto, le hockey sur glace, le volley, l’escrime, l’athlétisme, un peu de cyclisme (dont du VTT), de tennis et de handball, le tout relevé avec un petit zeste de sports d’hiver. Il sera brièvement question de politique.

Lire la suite...

lundi 1 août 2011

Shanghai (FIN) : et maintenant ?

En 8 jours, l’équipe de France de natation a fait sauter la banque. En récoltant 10 médailles elle a plus que réussi ses Championnats du monde, Shanghai laissera un très bon souvenir à la plupart de ses membres.

La transition entre les Championnats d’Europe 2010 assez fabuleux et les Jeux Olympiques de Londres 2012 a été parfaitement négociée. Il était important d’entretenir l’intérêt des médias et du public pour ce sport, le travail a été fait, très bien fait. En réalité l’engouement semble s’être considérablement renforcé malgré les horaires pas forcément idéaux (séries la nuit, demi-finales et finales de midi à 14h). Les nageurs ont fait vibrer la France, y compris en relais.

Il est temps de de dresser le bilan de ces 8 jours de compétitions puis de regarder vers l’avenir.

Lire la suite...

lundi 28 mars 2011

De la difficulté de rallier Shanghai à la nage.

Après le feu d’artifice des derniers championnats d’Europe, on a pu croire que la natation française était sur le toit du monde. Elle l’est… mais pas partout, seulement dans certaines spécialités. Les Championnats de France ont eu lieu à Schiltigheim (Alsace), ils ont révélé les forces et les faiblesses de l’EdF.

21 nageurs et nageuses iront à Shanghai défendre leurs chances en individuelle et lors des relais aux Championnats du monde. Cependant, les Bleus ne seront présents chez les hommes que sur 12 épreuves individuelles chez les hommes, 7 chez les femmes, soit 17/34. En brasse hormis l’immortel Hugues Duboscq sur 100 et 200m, c’est le néant. En 4 nages Lara Grangeon (400m) est seule, il est vrai que le choix – excellent choix ! – de Camille Muffat de passer au crawl a "dépeuplé" cette spécialité qui consiste à ne pas réellement en avoir. Quant au papillon, à part sur le 50m (qui n’est pas olympique), c’est le désert.

Lire la suite...