Mot-clé - Fabian Rießle

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 février 2015

Bronzés au soleil couchant. (ChM ski nordique)

A Falun, aux Championnats du monde de ski nordique, c’était le jour des équipes. Le team sprint en ski de fond avait lieu entre l’épreuve de saut à ski et le relais 4x5km du combiné nordique.

Si les résultats des 2 équipes de France de ski de fond n’ont rien de déshonorant, c’est de nos combinés que devait venir le podium tricolore du jour. Rappelons-le, après une multitude de médailles en chocolat depuis le début de la carrière du quatuor composé de Jason Lamy-Chappuis, François Braud, Maxime Laheurte et Sébastien Lacroix, la récompense d’années d’efforts a été obtenue il y a 2 ans à Val di Fiemme avec un magnifique titre mondial. Aux JO, ça s’est de nouveau déroulé de manière très frustrante avec une nouvelle 4e place, mais cette fois, pour la dernière de Seb Lacroix, il n’était pas question de rester au pied de la boîte, surtout pas au cours d’une saison fructueuse pour ce relais lors des épreuves de Coupe du monde. Ce relais était un objectif majeur pour tout le groupe.

Lire la suite...

lundi 22 décembre 2014

Orgie avant les fêtes.

A l’issue de ce week-end très chargé, la première des choses à faire est de féliciter les organisateurs : organiser des compétitions de ski sans avoir de neige, c’est très fort !

A Val d’Isère (ski alpin féminin), Val Gardena et Alta Badia (ski alpin masculin), Pokljuka (biathlon), Ramsau (combiné nordique) et sur les autres sites européens où étaient programmées des compétitions de sports d’hiver, il a fallu faire un travail énorme pour fabriquer des pistes dans des conditions très difficiles. ''

Pas de neige ou de la neige qui tombe au mauvais moment, des températures ne permettant pas d’en fabriquer ou qui la dégrade très vite… Dur ! La plupart du temps, à côté de la piste, il n’y avait rien de blanc. Et pourtant tout a eu lieu presque comme prévu. On a modifié le programme dans certains cas, annulé des entraînements, ou encore réduit la taille de la piste, tout ce qui était nécessaire pour éviter d’être contraint à renoncer à une épreuve.

Au final, que dire, si ce n’est que les spectateurs et téléspectateurs ont pu se régaler ? Une véritable orgie avant les fêtes ! Les concurrents n’ont en revanche pas tous été à la fête. Notamment en alpin car ça tapait fort sous les skis. Malgré ce grand spectacle dans toutes les disciplines – du moins celle que je suis, il faut faire des choix – la frustration a failli l’emporter. Les Français sont très souvent passés tout près du podium ou ont manqué la victoire pour presque rien, la poisse devenait lourdingue… Jusqu’au moment où Jason Lamy-Chappuis a fait oublier tous les regrets accumulés au fil des courses.

Lire la suite...

dimanche 7 décembre 2014

Souviens-toi l'hiver dernier.

La neige, c’est bien, quand il y en a. Il y en avait l’hiver dernier.

L’hiver dernier, Martin Fourcade survolait le biathlon mondial. Quand il se déchirait sur une course, chose rare, il réagissait de manière éclatante dès la suivante.
L’hiver dernier, Alexis Pinturault réussissait des perfs improbables en Coupe du monde de ski alpin, il avait pris un abonnement au podium.
L’hiver dernier, Jason Lamy-Chappuis donnait des signes de fin de règne, la régularité qui avait marqué sa carrière avait disparu, il avait bien du mal à être performant dans les 2 disciplines du combiné nordique. Les bons jours, il bataillait avec les meilleurs, les autres il prenait des claques.

Cet hiver… aussi.

Lire la suite...