Danilo__Rafinha_et_Kean_recrute_in_extremis__le_casting_est_boucle.jpg Vendredi (L1), mardi (LdC), samedi (L1), mercredi (LdC), dimanche (L1), mercredi (LdC), dimanche (L1)… Trêve internationale (à 3 matchs pour les Européens)… et une nouvelle série le vendredi (L1), mardi (LdC), samedi (L1), mercredi (LdC), samedi (L1), mardi (LdC), dimanche (L1), mercredi (L1), dimanche (L1), mercredi (L1)… L’avant-veille de Noël.

Voici le programme du PSG et ses joueurs ces prochaines semaines (pour déterminer les jours des rencontres de Ligue 1, particulièrement de la 2nde série, j’ai tenu compte des affiches et des règles habituellement utilisées pour déterminer quel club joue quand, je suis presque certain de ne pas me tromper). Dur. Très dur ! Le plus gros écart entre deux rencontres sera celui entre la LdC le mardi 8 décembre et la réception de l’OL le dimanche 13. L’enchaînement s’annonce très éprouvant physiquement. On devrait voir Monaco-PSG le vendredi au retour de la trêve internationale avec les mêmes problèmes d’absences de joueurs que cette semaine. Du délire… Rappelons que, cette saison, les entraîneurs disposent de 9 joueurs sur le banc au lieu de 7 et on leur autorise 5 remplacements au cours d’une rencontre dans la limite de 3 arrêts de jeu pour les effectuer. Quelqu’un pourrait-il le rappeler à Thomas Tuchel, qui aime s’en priver ? Pour tout club européen ambitieux, disposer d’un effectif solide en quantité comme en qualité s’annonce indispensable pour espérer réussir une belle saison. Les autres auront le luxe de de jouer qu’une fois par semaine. Un club comme l’OL dispose d’un avantage considérable pour briller en championnat.