Mot-clé - Gaël Clichy

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 13 avril 2016

Noir et Blanc.

Un fois de plus, le service marketing et l’équipementier du PSG avaient vu juste. Ils ont choisi de sortir la tenue noire (et rose) dégueulasse pour LE grand rendez-vous de la saison, celui qui devait marquer un tournant pour le club, lui ouvrir les portes du Paradis. S’habiller en noir pour faire le deuil de ses espoirs européens… Bien vu.

Comme le chante – ou chantait – Johnny, «noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir». Avec Laurent Blanc, de l’espoir, il n’y en a – et avait – déjà pas beaucoup…

Que voulez-vous dire après un match pareil ? Manchester City disputera les demi-finales de la Ligue des Champions. Pas le PSG. Pourtant, l’équipe anglaise financée par Abu Dhabi dont seul le gardien de but est anglais… est nulle. Malheureusement, l’équipe française financée par le Qatar qui débutait avec un seul Français… a été aussi encore plus affligeante.

Tu parles d’une grande soirée européenne ! Quelle tristesse ! On aurait dit un match de Ligue 2 Champions.

Lire la suite...

mercredi 11 septembre 2013

Là-bas, la Bérézina.

équipe de France de football Je doute des connaissances historique de la plupart des Bleus et de leur encadrement… Et pourtant…

Il y a 201 ans, les troupes de Napoléon ont envahi la Biélorussie. Puis elles ont dû repartir dans le sens inverse en se retirant de Russie… Et fin novembre 1812, ce fut la fameuse Bérézina, ou plutôt la Bataille de la Bérézina, du nom d’un fleuve de ce pays (qui ne passe pas à Gomel, où ont joué les Bleus, mais dans la région de Borisov). Cette bataille a été un carnage, elle a laissé sur le carreau des milliers d’individus (on l’évalue à 45000 morts et prisonniers, pas seulement des soldats), d’où l’image de déroute qui en est restée dans l’imaginaire collectif. Pourtant, les hommes du général Eblé, décédé quelques semaines plus tard, ont remporté cette bataille en déjouant la tactique mise en place par les Russes, ils ont réussi à permettre la traverser la Bérézina par une partie significative des troupes grâce à 2 ponts construits en quelques heures dans l’eau glacée. En septembre 2013, les hommes du général colonel capitaine Didier Deschamps ont reconstitué cette bataille à leur façon. Que ce fût douloureux, laid, difficile ! Finalement ils ont réussi on ne sait trop comment à gagner la bataille et à poursuivre leur route. Arriveront-ils à destination ? L’avenir le dira. L’optimisme n’est pas de rigueur, on imagine mal l’équipe de France de football se qualifier pour la Coupe du monde 2014 sans changements radicaux à tous les niveaux.

Lire la suite...

samedi 23 mars 2013

Joker !

équipe de France de football En battant la Géorgie, l’équipe de France de football a simplement fait le taf, mais il s’agissait d’une étape primordiale pour atteindre l’objectif, se qualifier pour la Coupe du monde 2014.

Didier Deschamps a passé son temps à dire que ce match était beaucoup plus important que le prochain contre l’Espagne, il peut être content, son message est bien passé. Je ne sais pas si Vincent Dubois a fait de même concernant la rencontre opposant la Roja à la Finlande. S’il l’a fait, ses joueurs n’ont pas été très réceptifs car ayant pourtant ouvert le score, ils ont été incapables de l’emporter. Les statistiques de ce match sont hallucinantes, plus de 80% de possession de balle, 19 corners à 0, environ 30 tirs à 5 mais 4 tirs cadrés à 1… mais 1-1 score final. Du coup la France a é points d’avance après le même nombre de matchs. Autrement dit les Bleus ont gagné un joker, à eux de ne pas le griller, ils ont encore à se déplacer en Géorgie et en Biélorussie, il faudra recevoir la Finlande, chacun de ces matchs sera déterminent à condition de ne pas perdre contre les champions du monde en titre ce mardi au Stade de France. En cas de victoire, la qualification serait presque dans la poche car l’EdF n’aurait ensuite besoin que de 5 points sur 9 pour assurer la première place (attention, en ce qui concernent les qualifications pour la Coupe du monde 2014, on prend d’abord en compte la différence de buts générale puis la meilleure attaque, une règle stupide avec laquelle il faut composer, les résultats obtenus dans les confrontations particulières est seulement utilisée dans les 4 critères subsidiaires suivants).

Lire la suite...

samedi 13 octobre 2012

Et alors ?

équipe de France de football Oui, les Bleus ont perdu. Et alors ? Très franchement, on s’en fout. Le résultat ne compte que pour le Japon et pour ceux qui ont envie de descendre l’équipe de France.

Le but évitable de Shinji Kagawa inscrit à 2 minutes de la fin va sans doute faire perdre 2 ou 3 points à la note de chaque joueur dans la presse de samedi, c’est débile, mais le catastrophisme va être à la mode. Ce but explicable et sans conséquence aura eu pour effet de faire oublier tout le bon – et le mauvais – vu pendant 1h28. Car oui, il y a eu du bon et du mauvais, plus de bon que de mauvais.

Lire la suite...

mardi 19 juin 2012

11 pas en arrière. - Euro2012 (Groupe D-J3)

Euro 2012 équipe de France de football Contre l’Ukraine, Laurent Blanc a fait un grand pas en avant dans la bonne direction. 4 jours plus tard, contre la Suède, le sélectionneur de l’équipe de France et ses joueurs de champ ont chacun fait un grand pas en arrière, nous rappelant les jours funestes d’un passé récent qu’ils étaient censés faire oublier au peuple français.

Certes, les Bleus sont qualifiés pour les quarts… Ils le doivent à une erreur d’Andreï Pyatov ayant permis à Rooney de donner la victoire à l’Angleterre, ainsi qu’à une décision arbitrale polémique ayant empêché l’égalisation ukrainienne, un but qui aurait relancé le match. A la limite, si les Français étaient passés en serrant les fesses tout en n’ayant rien eu à se reprocher de leur côté, pas de problème. Perdre 2-0 contre la Suède, ça peut arriver, il ne s’agit pas en soit d’une infamie. Perdre de cette façon avec comme seul joueur à son niveau ton gardien, c’est un scandale. Les conséquences pourraient être terribles pour le football français.

Lire la suite...

vendredi 15 juin 2012

La lumière est venue de Laurent Blanc. - Euro2012 (Groupe D-J2)

Euro 2012 équipe de France de football Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille… Après la pluie, le beau temps… Ça s’arrose !... Orage, Ô grand espoir… Quiconque cherche un titre pour une analyse d’Ukraine-France a de quoi se régaler.

Ce match de la 2e journée des phases de poules de l’Euro 2012 restera dans les annales. L’équipe de France n’avait probablement jamais expérimenté une situation pareille, celle de voir une rencontre être interrompue au bout de 5 minutes en raison d’un orage biblique et reprendre près d’une heure plus tard. En outre, elle n’avait jamais battu le pays organisateur d’une compétition internationale majeure (je ne compte la Coupe des Confédérations^^). Surtout, les Bleus n’avaient plus gagné lors d’une phase finale depuis la demi-finale de la CdM 2006, depuis ils avaient enregistré 3 nuls indigestes et 4 défaites humiliantes. Plus inattendu encore, cette équipe a réussi… une très bonne prestation. Et oui, il y a eu de l’enthousiasme, des occasions, du jeu, de l’engagement, de la technique, de la solidité, et même une certaine solidité (malgré quelques frayeurs évitables), en résumé, tout ce qui manquait à l’EdF depuis des années.

Lire la suite...

mardi 15 mai 2012

La semaine dernière EN FOOTBALL… (7 au 14 mai 2012)

L’actualité footballistique était si riche cette semaine que j’ai décidé de faire un spécial foot. J’ai même ajouté lundi pour pouvoir y inclure 2 ou 3 sujets supplémentaires. Ne manquez surtout pas la vidéo à la fin !

Entre autres sujets, il va être question de l’équipe de France.

Lire la suite...

jeudi 11 août 2011

Epice et tout.

équipe de France de football Après avoir longtemps cherché comment qualifier ce match amical de reprise de l’équipe de France de football, le traditionnel match d’août auquel on a en général bien du mal à trouver un intérêt réel, j’ai fini par trouver l’adjectif idéal : épicé. Forcément épicé, en face, c’était le Chili ! Alexis Sanchez, c’est un peu le Chili incarné. Grâce aux visiteurs et à leur public on a assisté à un spectacle très agréable dans l’ensemble mais plein de paradoxe. J’ai remarqué une absence totale de logique à tous niveaux :

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

Un match d’hommes… en marinières.

équipe de France de football Ce n’est pas l’homme qui prend la mer…
C’est la mer qui prend l’homme !
Moi la mer elle m’a pris, je m’souviens… un mardi !
France-Croatie n’a pas été un grand match, pourtant je me suis moins ennuyé que d’habitude en retardant jouer l’équipe de France. A défaut de grand spectacle on a vu de l’engagement, c’est toujours ça. Si les Bleus avaient été un peu efficaces devant le but, ils auraient gagné ce match sans problème. Mais qu’est-ce que ça mange des marins !

Lire la suite...

samedi 1 janvier 2011

Débutons l'année en chansons !

La chanson de supporters, genre musical tombé quelque peu en désuétude ces dernières années, est revenue à la mode grâce à Julien Cazarre, dont vous trouverez les œuvres (il les interprète toutes, elles ne sont pas toutes de lui) en cliquant ici.

Je suis plutôt bon dans cet exercice, j’en ai toute une série à vous proposer. Certaines étaient déjà sur mon ancien blog, pas toutes, il y a des titres inédits…

Attention, Globule l'artiste vous donne accès à ses oeuvres... profitez-en. B-) :sifflotte:

Lire la suite...

mercredi 13 octobre 2010

Domenech, sors de ce corps !!!

équipe de France de football Quelle purge ! On a réussi à s’ennuyer ferme contre le Luxembourg, un exploit ! Heureusement, l’équipe de France a fini par gagner 2-0 mais en faisant à peu près tout à l’envers. On recevait le Luxembourg à Metz ! Rien que ça, c’était faire les choses à l’envers. On a failli prendre une leçon d’hospitalité lorsqu’à la 75e minute un retourné luxembourgeois cadré a fait passer un frisson dans le stade. Il n’y avait alors que 1-0.

On organise le match dans le stade le plus proche possible de chez nos adversaires, on n’aurait pas pu jouer à Brest ou même à Bordeaux histoire de compliquer un peu la vie à l’équipe adverse qui aurait eu à se taper un déplacement, là, ce sont les Bleus et seulement eux qui ont eu à se farcir un voyage. Jamais les Luxembourgeois n’auront été aussi nombreux pour soutenir leur équipe à l’extérieur. Qui plus est le seul joueur pro de cette équipe joue… à Metz. Le gardien français naturalisé de l’autre côté de la frontière a été formé… à Metz… quelques années après être né dans cette ville. Jeff Strasser, entré en seconde période, est une "légende"… du FC Metz.

Lire la suite...

dimanche 10 octobre 2010

Les miracles de Saint-Denis.

équipe de France de football ''A 10 minutes et 10 centimètres près la France serait aujourd’hui en pleine dépression. Ça a été laborieux, assez chiant, pas forcément très rassurant, néanmoins l’essentiel est assuré, l’équipe de France de football est maintenant en tête de son groupe de qualification pour l’Euro 2012 en ayant affronté les équipes sorties des chapeaux 2, 3 et 4 pour former une poule, reconnaissons-le, d’un niveau lamentable.

France-Roumanie… Franchement, vous n’en avez pas marre des Roumains ? Non, je ne mélange pas le sport et la politique, je dis juste que j’en ai marre de voir les Bleus jouer la Roumanie, c’est comme les Suisses, il y a quelques années on tombait tout le temps dessus dans les tirages au sort ! En plus on a d’horribles souvenirs avec eux, les 3 dernières fois on avait fait match nul :
-le 0-0 à l’Euro 2008 était une des pires abominations "footballistiques" – était-ce réellement du football ? – qui m’aient été données de voir,
-un 2-2 en Roumanie qui a sauvé la tête de Domenech (on aurait pu s’épargner presque 2 ans de calvaire,
-et un 1-1 atroce au SdF avec csc d’Escudé qui nous a envoyé en barrage contre l’Irlande (à moins que mes souvenirs ne soient pas bons, et comme il s’agit d’une période que j’aimerais effacer de ma mémoire, ce ne serait pas plus mal).

Lire la suite...

mercredi 8 septembre 2010

Délire collectif.

équipe de France de football C’est fou ce que résultat peut affecter le jugement porté sur un match par ses spectateurs et téléspectateurs… En 3 jours deux petits ajustements ½ peuvent transformer une vieille soupe dégueulasse en un exquis velouté digne d’un restaurant 3 étoiles. Vendredi soir à 22h53 le football français était nul, n’avait aucun avenir, 96 heures plus tard on a retrouvé une magnifique équipe de France, on a pris du plaisir pour la 1ère fois depuis plus de 4 ans…

Je dis attention ! A force de retourner leur veste certains vont la déchirer ! Attention aussi à avoir une veste qui peut être retournée sans qu’on voit les coutures et la doublure, le retournage de veste est un art au même titre que la galipette du faux blessé sur la pelouse, ceux qui le pratiquent sans le maîtriser parfaitement passent rapidement pour des c*ns, ça se remarque très vite !

Beaucoup de commentaires vus, lus et entendus entre la fin du match et le moment où j’écris me semblent totalement ahurissants. La France a gagné contre un concurrent pour la qualification pour l’Euro 2012, qui plus est à l’extérieur sur un score de 2-0. Tout ça, c’est très bien, ça fait plaisir, on prend avec joie, on en avait besoin pour relancer la machine et casser la dynamique de la défaite.

Bon, à un moment il faut savoir raison garder.

Lire la suite...

samedi 4 septembre 2010

La punition. (2/2)

équipe de France de football Une (équipe) de perdue, une de retrouvée… bah non, même pas. Contre la Biélorussie la nouvelle équipe de France de Laurent Blanc a été nulle. Une véritable catastrophe, une de plus. Moi ça va, je suis blasé, ce genre de défaites, quand on est supporter du PSG et supporter français, on a l’habitude.

Il est temps de s’y coller pour analyser cette rencontre.

Première surprise, Yann M’Vila titulaire au milieu à la place d’Alou Diarra. Yann M’Vila et Abou Diaby ne sont pas des clones, néanmoins ils se ressemblent beaucoup, or dans un 4-4-2 classique avoir une paire de milieux centraux qui jouent dans le même registre ne me semble pas très indiqué. Surtout, lancer un joueur de 20 ans titulaire pour une rencontre à l’enjeu aussi important ne m’apparaissait pas du tout prudent pour l’équipe comme pour le joueur. Le Rennais a été plutôt bon – je dirais très bon s’il n’avait pas été fortement impliqué sur le but biélorusse – néanmoins je n’ai pas trouvé son association avec Diaby concluante, ils ont rarement réussi à pénétrer dans le cœur du jeu où les Biélorusses formaient un gros bloc bien compact. En fait les mecs qui devaient jouer le rôle d’ailiers sont les seuls à avoir attaqué dans l’axe, ce qui n’a aucun sens.

Lire la suite...