Mot-clé - Gaël Monfils

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 8 août 2016

Goûts de luxe. (Rio 2016 J2)

Rio_2016 La machine est lancée ! L’équipe de France olympique a débloqué son compteur de médailles. Certes, on espérait l’or car nous avons trop été habitués à gagner, mais que cette 2e place fait du bien ! La journée a en effet encore été marquée par son lot de déceptions, de catastrophes, de mauvaises nouvelles, de tuiles, de regrets. A vrai dire, à force, on avait tendance à oublier tous les événements positifs qui ont parsemé la journée, on retient beaucoup plus facilement une défaite frustrante. On aurait presque l’impression que cette médaille d’argent a pour la France des allures de sortie de crise. Mais pas du tout ! Après 2 jours de compétitions, comment voulez-vous tirer des conclusions sur un événement qui en dure 16 ?

Lire la suite...

dimanche 7 août 2016

Et puis le vent a tourné… (Rio 2016 J1)

Rio_2016 Rio 2016 avait si bien commencé… et tout est si vite parti en sucette… A vrai dire, tout se passait trop bien, c’en était même louche. Et puis soudain, alors que les victoires et les qualifications se succédaient, une première déception pas catastrophique s’est produite, compensée par quelques exploits. Le vent a tourné sans prévenir.

Ce mal ne semblait toucher que les hommes, il a fini par aussi infecter les femmes qui tenaient la baraque jusqu’alors. Violemment de surcroît ! Au final, le bilan est terrible : les médailles attendues ou espérées se sont envolées, on a même réussi à en perdre qui n’étaient pas encore en jeu ! 2 fois 4e, une élimination à 5 secondes de la fin d’un combat presque gagné, une énorme opportunité gâchée de se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi par équipe, l’élimination incompréhensible d’une paire de double qui devait jouer l’or, une blessure grave qui nous prive d’une grosse chance de médaille, des défaites qui font très mal dans 2 sports collectifs où on a – ou avait – de grosses attentes… Il y a eu de très bonnes choses lors de cette journée, mais aussi des trucs terribles.

Si le baromètre des médailles est toujours à zéro à l’issue de la première journée, le moral des troupes est lui carrément en-dessous de zéro.

Lire la suite...

mardi 2 août 2016

On vise juste à Rio : preview sports de raquette et de précision. (Rio 2016)

Rio_2016 Dans cette catégorie, il faut choisir son camp : il y a les cowboys et les indiens, à savoir ceux qui utilisent des balles, et ceux qui ont des flèches et des plumes…

Dans cette partie, il va être question de 6 sports : -badminton,
-golf,
-tennis,
-tennis de table,
-tir,
-tir à l’arc.

Ces sports ont tous en commun de demander beaucoup de précision, donc une grande maîtrise de ses gestes. Il s’agit souvent de frapper dans une balle qui peut être très légère ou nettement plus lourde, plus ou moins dure ou souple, faite de caoutchouc recouvert de feutre, en celluloïd ou autre matière plastique, ou en… Je n’ai pas la moindre idée de la matière dont sont faites les balles de golf, et à vrai dire, je m’en cogne. Des balles, il y en a aussi dans certains pistolets et fusils (dans d’autres, ce sont des cartouches avec des plombs). Dans ce cas, les balles, on les tire, comme on tire à l’arc. Et si on tire sur un oiseau (ce qui peut aussi arriver au tennis, on a déjà vu des pigeons se faire dégommer en plein vol), on peut lui prendre ses plumes pour faire un volant et jouer au badminton. Cette intro est nulle, les résultats de l’équipe de France olympique dans ces 6 sports pourraient être bien meilleurs.

Lire la suite...

mercredi 2 janvier 2013

Doha donneur.

Le PSG vient de faire son désormais traditionnel stage de reprise à Doha. Rien n’a été laissé au hasard, tout a été fait pour faire parler du club, mais surtout du Qatar.

En principe, à partir de la saison prochaine, le club sera lié par un très gros contrat de sponsoring à l’équivalent de l’office du tourisme du Qatar, organisme apparenté à QSI, propriétaire du club. Certains s’avancent déjà en annonçant que l’UEFA va refuser de prendre en compte ce contrat dans ses calculs pour déterminer sur le club respecte les nouvelles règles du fair-play financier. Ce stage avait un but, apporter du crédit à ce contrat, démontrer qu’il ne s’agit pas d’une prestation fictive. Faire venir toutes les stars du PSG au tournoi de tennis (où étaient engagés Gasquet et Monfils, habitués du Parc des Princes), présenter Lucas – il veut être appelé ainsi et non Lucas Moura – au musée d’art islamique avec vue sur les buildings de la ville, disputer un match amical sur place, tout ça n’avait rien d’innocent ou d’improvisé. Doha est donneur, le PSG lui rend une contrepartie pour ce généreux don financier… Logique.

Lire la suite...

lundi 28 mai 2012

La semaine dernière… (21 au 27 mai 2012)

Personne n’en a parlé, mais cette semaine on a passé J-100 avant les Jeux Paralympiques de Londres 2012. Londres, on va surtout en parler sous l’angle des JO car l’actu de l’équipe de France olympique est dense. Bien sûr, au programme il n’y a pas que du sport et des sportifs français, on a aussi pas mal de disciplines et de sujets sans rapport avec les Jeux.

Au menu : du handball (surtout du handball féminin), de la boxe (surtout la boxe olympique, dont la boxe féminine), du BMX, de l’aviron, du football (dont une page de football féminin), de la gymnastique, de la natation (natation course, natation synchronisée), de l’athlétisme (vu sous plusieurs angles dont un très… particulier), du tennis, du squash, du rugby, du basket, de l’escrime, du cyclisme, du tir à l’arc, du triathlon, du saut d’obstacles, et pour finir une touche de judo. On glosera aussi à propos des dernières décisions du CIO.

Lire la suite...

lundi 30 mai 2011

Les dents et les fesses.

Huitièmes de finale de Roland-Garros, tableau masculin. A ce stade de la compétition, pas de place pour les faibles. Les favoris se doivent de montrer les dents, les autres serrent les fesses… On en a même qui serrent les dents, heureusement aucun qui montre ses fesses (ça ne nous dérangerait pas forcément dans le tableau féminin^^).

Le programme était assez alléchant, il n’a pas tenu toutes ses promesses… mais a compensé en nous offrant quelques matchs assez improbables.

Rafael Nadal (tds 1)-Ivan Ljubicic
Novak Djokovic (tds 2)-Richard Gasquet (tds 13)
Roger Federer (tds 3)-Stanislas Wawrinka (tds 14)
Andy Murray (tds 4)-Viktor Troiki (tds 15)
Robin Söderling (tds 5)-Gilles Simon (tds 18)
David Ferrer (tds 7)-Gaël Monfils (tds 9)
Fabio Fognini-Albert Montanes
Juan Ignacio Chela-Alejandro Falla (Q)

Lire la suite...

samedi 28 mai 2011

On a sorti la guillotine.

C’est la Révolution ! On coupe des têtes à Roland-Garros ! Les têtes de série sautent les unes après les autres, à ce rythme la Place des Mousquetaires va être rebaptisée Place de Grève.

Pas mal ont déjà vécu leur dernière heure jeudi, notamment Kim Clijsters ou encore Davydenko, vendredi, on a connu une hécatombe. Certaines éliminations sont inéluctables, si elles sont 2 à s’affronter, une passe, une trépasse, c’est une évidence, mais dans le simple dames, les dégâts ont été considérables. On a perdu :
-Caroline Wozniacki (tds 1), n°1 à la WTA, en quart l’an dernier,
-Samantha Stosur (tds 8), finaliste il y a un an,
-Julia Goerges (tds 17), éliminée par mieux classée qu’elle mais considérée comme un bon outsider et surtout tellement magnifique qu’elle manquera à beaucoup de monde… Je suis dévasté.

Lire la suite...

jeudi 26 mai 2011

Un pour tous, et tous pour un !

Cette fois il n’y a pas eu de miracle – il ne peut y en avoir tous les jours – mais les fameux "Mousquetaires" des temps modernes, Gaël Monfils, Richard Gasquet, Jo-Wilfreid Tsonga et Gilles Simon (qui jouera jeudi), sont là.

Lors de ce 4e jour de Roland-Garros beaucoup de Français et Françaises étaient sur le court par ce temps quasi idéal pour jouer au tennis : grand ciel bleu, pas un nuage à l’horizon, pas trop de vent, peut-être un peu trop chaud l’après-midi. Pour certains représentants tricolores, c’était quasiment mission impossible, ils ont perdu. Ceux qu’on attendait ont passé le 2e tour.

Lire la suite...

mardi 24 mai 2011

S't'es fan d'Stéphane Robert tape dans tes mains !

Tous les ans sur le Tour de France c’est la même chose, on sait que les chances d’avoir une victoire finale française ou même un de nos coureurs sur le podium sont minces, alors on se régale de victoires d’étapes et d’exploits d’un jour. A Roland-Garros on est exactement dans le même schéma. Le héros de la 2e journée est un de ces joueurs français peu connus qui peuplent le grand tableau aux côtés des têtes d’affiche du tennis tricolore. Stéphane Robert, 31 ans, 140e mondial après avoir très bien débuté (une finale contre Tsonga à Johannesburg, une entrée dans le top 100 en montant jusqu’au 61e rang à l’ATP) mais nettement moins bien terminé l’année 2010, était une victime annoncée face au Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°6 car 6e mondial, demi-finaliste l’an dernier à Paris puis finaliste à Wimbledon. Parfois un exploit de ce genre est permis par la méforme de la "star" ou de la star, ce n’est pas le cas ici. Le 140e qui tape le 6e, on ne verra pas plus grosse surprise lors de cette édition.

Lire la suite...

mardi 19 avril 2011

La semaine dernière… (11 au 17 avril 2011)

La semaine dernière... J’ai énormément de tennis (Nadal, le Masters 1000 de Monte-Carlo, le cas Jérémy Chardy, la Fed Cup), beaucoup de foot bien sûr (les compétitions européennes, françaises, étrangères, notamment le Clasico n°1/4, du football féminin, et même de la MLS), une quantité importante de sujets basket (NBA, Pro A), de la boxe, un peu de sports d’hiver (du moins un), de cyclisme/dopage, de rallye, d’équitation et d’haltérophilie.

Lire la suite...

samedi 22 janvier 2011

Tourisme en Australie ?

Les résultats des Français à l’Open d’Australie ont assez souvent été bons, voir excellents, mais cette année, c’est… difficile horriblement mauvais.

Chez les filles, il ne restait plus une Française dans le tableau après 2 tours à part Alizé Cornet, dont on n’osait plus espérer grand-chose (perso je crois toujours en ses capacités, mais OSEF, si elle n’y croit pas elle-même, ça ne sert à rien… personne ne peut avoir confiance en elle à sa place, peut-être aura-t-elle fait un pas dans la bonne direction grâce à sa prestation honorable de la nuit).

La jeune Caroline Garcia a passé le 1er tour, elle avait reçu une invitation (celle réservée à la FFT grâce aux accords entre les fédés française et australienne). En soit c’est bien, c’est encourageant, mais bon, souvenons-nous qu’il y a quelques années Tatiana Golovin, qui avait fêté ses 16 ans pendant le tournoi, n’avait été éliminée qu’en 8e. Des Russes (notamment) à cet âge ont claqué des résultats 100 fois plus impressionnants. On ne va pas s’enflammer sur un tour passé en Grand Chelem, elle a le temps de progresser, on lui souhaite d’y arriver.

Aravane Rezaï a été sortie d’entrée puis a déclaré forfait en double, la déclaration énigmatique de Virginie Razzano (qui devait jouer avec elle) est assez inquiétante, elle a expliqué qu’Aravane a de gros soucis en ce moment. Quels genres de problèmes ? Physiques ? Personnels ? Familiaux ? Je ne sais pas ce qu’il en est, je lui souhaite juste de pouvoir vite les régler car la saison sur terre et la Fed Cup arrivent vite, sans elle ça risque d’être encore assez glauque.

Revenons-en à Alizé.

Lire la suite...

jeudi 9 décembre 2010

Etoiles rouges et partisans.

Le jour où la France de Llodra et Monfils s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis sans avoir perdu le moindre match au premier tour, en quart en demi-finale, j’ai cru au titre. Le lendemain, la nouvelle de la qualification de la Serbie chez elle pour une finale à Belgrade, mon enthousiasme est retombé. :verysad:

Le week-end dernier les Bleus ont été vaincus. Ils ont maintenu le suspense un temps avant de sombrer face aux stars rouges (vendredi les Serbes jouaient en rouge) dans une ambiance de dingue. Le public de Belgrade est plus que partisan, il est barré !

Comment voulez-vous aller taper la Serbie chez elle ? Pour y arriver une bonne dose de chance semblait nécessaire. Méforme, fatigue ou blessure de Djokovic ou de ses lieutenants, grande forme de nos joueurs… Il fallait être à 100% mais Tsonga – sorte de Djoko-killer après leur finale commune à l’Open d’Australie – et Benneteau ont dû déclarer forfait. La surface aurait pu nous sauver, seulement les résultats de Llodra et Monfils au Masters 1000 de Paris sur dur indoor hyper rapide ont alerté les Serbes, Djokovic a été tapé par le premier avec son jeu de serveur-volleyeur, il a donc pris grand soin de se faire préparer un court particulièrement bien choisi pour mettre en valeur ses qualités. Devant le public de l’immense salle de Belgrade il fallait aux Bleus réaliser des exploits, ils n’ont pu en réaliser qu’un.

Lire la suite...