Mot-clé - Gabriele Detti

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 7 août 2016

Et puis le vent a tourné… (Rio 2016 J1)

Rio_2016 Rio 2016 avait si bien commencé… et tout est si vite parti en sucette… A vrai dire, tout se passait trop bien, c’en était même louche. Et puis soudain, alors que les victoires et les qualifications se succédaient, une première déception pas catastrophique s’est produite, compensée par quelques exploits. Le vent a tourné sans prévenir.

Ce mal ne semblait toucher que les hommes, il a fini par aussi infecter les femmes qui tenaient la baraque jusqu’alors. Violemment de surcroît ! Au final, le bilan est terrible : les médailles attendues ou espérées se sont envolées, on a même réussi à en perdre qui n’étaient pas encore en jeu ! 2 fois 4e, une élimination à 5 secondes de la fin d’un combat presque gagné, une énorme opportunité gâchée de se qualifier pour les demi-finales d’un tournoi par équipe, l’élimination incompréhensible d’une paire de double qui devait jouer l’or, une blessure grave qui nous prive d’une grosse chance de médaille, des défaites qui font très mal dans 2 sports collectifs où on a – ou avait – de grosses attentes… Il y a eu de très bonnes choses lors de cette journée, mais aussi des trucs terribles.

Si le baromètre des médailles est toujours à zéro à l’issue de la première journée, le moral des troupes est lui carrément en-dessous de zéro.

Lire la suite...

samedi 21 mai 2016

La relève. (ChE natation J6 S2)

Depuis plusieurs années, l’alerte est régulièrement sonnée. Il n’y aura pas de relève. Ces Championnats d’Europe montrent le contraire. La relève existe, elle se construit petit à petit.

La natation semble être devenue un sport de précocité. Régulièrement, un phénomène de 15 à 17 ans chez les femmes et de 18 à 20 ans se révèle au plus haut niveau et écrase la concurrence en faisant écarquiller les yeux de tous les observateurs. En équipe de France, on en a connu. Essentiellement dans la famille Manaudou. Yannick Agnel aussi. Seulement, chez nous, ce n’est pas la norme. La grande majorité des nageurs et nageuses ont besoin de temps pour se construire, ils progressent de façon régulière, étape par étape.

Lire la suite...

vendredi 20 mai 2016

L’Italien dore, le Français bronze. (ChE natation J5 S2)

2 médailles de bronze. L’équipe de France pouvait espérer mieux au terme de la 5e journée des Championnats d’Europe de natation. On s’en contentera.

ChE_natation_2016.jpg Le programme s’annonçait alléchant (hormis quelques courses franchement inintéressantes), mais mal foutu. Manquant déjà de fraîcheur physique en raison de la période, les nageurs sont contraints soit d’enchaîner des courses à un rythme effréné sans temps de récupération, soit de faire l’impasse. Conséquence indirecte de tout ceci, les rares à être vraiment préparés pour ces Europ’ y brillent. C’est le cas des Italiens, dont les sélections nationales sont assez récentes. En forme en ce moment, le seront-ils autant ou plus à Rio ? On peut en douter.

Lire la suite...

jeudi 19 mai 2016

Tout est bien qui finit... mal. (ChE natation J4 S1)

ChE_natation_2016.jpg Cette 4e journée des Championnats d’Europe de natation s’annonçait beaucoup plus copieuse que la précédente, ceci dès le matin. Le bilan de l’équipe de France a failli être excellent à l’issue des séries. Failli. Car ça s’est très mal fini.

Vraiment, tout s’était bien passé, les 5 nageurs au départ des courses individuelles ont tous réussi une performance permettant d’entrer en demi-finales, le seul éliminé l’a été à cause de la règle du maximum 2 par pays après les séries. Le programme se terminait par un relais, les filles devaient composer malgré les absences, la composition laissait présager quelques difficultés, malgré tout ça devait passer. Tout s’est effondré en quelques mètres pour quelques centimètres.

Lire la suite...

mercredi 18 mai 2016

Le quart d'heure de folie. (ChE natation J3 S2)

Les Championnats d’Europe sont l’événement majeur des années paires non-olympiques. Quand ils précèdent de quelques semaines les JO, ils sont plus vus comme une compétition de travail. C’est le cas pour l’équipe de France, mais pas pour toutes les équipes. Les Italiens et les Hongrois y voient une bonne occasion de garnir leur palmarès et d’envoyer des messages à la concurrence étrangère. D’où, parfois, un exploit.

La session a débuté par une finale très longue pour s’achever par des demi-finales très courtes. La finale d’ouverture s’est avéré être le clou du spectacle parce que de ce côté de la Manche, ils ne font rien comme tout le monde ! Bonne chance aux nageurs et nageuses qui voudraient réussir une performance de plus grande valeur lors de ces championnats que celle réalisée sur 1500m NL, il leur faudra battre un record du monde, voire même en pulvériser un.

Lire la suite...

lundi 16 mai 2016

La série continue ! (ChE natation J1 S2)

Le jour où le 4x100m NL masculin français se fera battre, ça va nous faire tout drôle ! En attendant, profitons, car peu importe la composition et l’adversité, l’équipe de France l’emporte à chaque fois !

La série a débuté aux Championnats d’Europe en 2012 par un succès libérateur, il a continué aux JO de Londres, aux Championnats du monde de Barcelone, aux Championnats d’Europe de Berlin, aux Championnats du monde de Kazan, et donc de nouveaux aux Championnats d’Europe organisé dans la piscine olympique de Londres. Pourvu que ça dure !

Ce relais concluait le programme, intéressons-nous d’abord aux – nombreuses – autres courses.

Lire la suite...