Mot-clé - Garfield Darien

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 5 mars 2017

Déchaînés sur la piste. (ChE athlé en salle)

Belgrade était en fête. Les invités ne sont pas tous venus. Ceux qui ont fait le déplacement ont vraiment profité du séjour. Kevin Mayer, Floria Gueï et Pascal Martinot-Lagarde ne sont pas les derniers quand il s’agit de se déchaîner sur la piste.

Les Championnats d’Europe d’athlétisme en salle – comme tous les championnats d’athlétisme en salle à vrai dire – ne bénéficient que rarement d’un très beau plateau. Si certaines stars du circuit en font un réel objectif, beaucoup préfèrent faire l’impasse pour se concentrer sur la préparation de la saison estivale. C’est particulièrement vrai dans les disciplines adaptées aux contraintes d’une salle. Il ne faudrait toutefois pas dévaloriser ces médailles, a fortiori quand elles sont obtenues en réalisant des performances extraordinaires. Ça, c’est dans l’idéal. En pratique, la façon dont tout a été organisé lors de ces 3 jours d’épreuves dévalue de fait la compétition. La fédération européenne (généralement dénommée European Athletics) fait n’importe quoi. La programmation et la réalisation télé peuvent être qualifiées de désastre. La construction de la piste et la mise en place du système de départ/chronométrage a aussi posé d’énormes problèmes au point de mettre un bordel sans nom dans ce programme déjà terriblement mal conçu. Le public serbe n’est pas en cause, il a répondu présent, a soutenu sa star, malheureusement on ne retiendra pas grand-chose d’autre de positif.

Lire la suite...

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

vendredi 6 mars 2015

L’autre patrouille de France. (ChE athlé en salle)

la_nouvelle_patrouille_de_France.jpg Après la patrouille de France en skicross aux JO, voici la patrouille de France en athlétisme.

La tradition française des haies hautes est connue de tout amateur de sport. Notre athlétisme est particulièrement réputé pour ses relais, ses perchistes, ses hurdleurs et ses triple-sauteurs. Les champions français ont été nombreux à briller lors des compétitions internationales de 110m haies et de 60m haies (sans parler des femmes sur 100m haies). Seulement, nous n’avions encore jamais eu une densité si impressionnante au très haut niveau. C’est totalement dingue.

Pascal Martinot-Lagarde est recordman de France depuis l’été dernier (12"95), il a remporté la Ligue de Diamant la saison passée en dominant réellement la discipline.

Lire la suite...

dimanche 9 mars 2014

C’est du propre ! (ChM athlé en salle 2014)

«Nous partîmes à 7 mais au bout de l’effort,
Nous gagnâmes du bronze, de l’argent et de l’or. »

Sans oublier la 4e place de Cindy Billaud à rien du tout du podium sur 60m haies.

L’équipe de France d’athlétisme a présenté une délégation très réduite aux Championnats du monde en salle organisés à Sopot (Pologne) en cette fin de semaine. Ils n’étaient que 7, ils ont ramené 3 médailles, dont un titre. C’était en salle, mais c’est propre ! C’est un tout petit avant-goût ce qui va se passer cet été, à savoir une énorme moisson lors des Championnats d’Europe en plein air. Je ne pense pas que la France ait connu une génération possédant un aussi fort potentiel. Ou alors il y a très longtemps.

Lire la suite...

jeudi 26 juillet 2012

La pelleté de Londres, partie 1/2. (JO 2012, J-1)

JO 2012 C’est parti… depuis mercredi. Les JO de Londres 2012 ont débuté avec le football mais la cérémonie d’ouverture est pour vendredi. Il est temps de faire le tour de la question, de faire une grande revue d’effectifs et… les pronos. Quelles sont les chances de médailles de l’équipe de France ? En qui faut-il croire ? J’ai suivi la plupart des sports, je vais donc me lancer.

Je parie sur un nouveau record de médailles, plus de 41, et beaucoup plus de 7 titres : je dis 45 à 52 dont 15 à 16 titres. L’équipe de France va ramasser des médailles à la pelle, ce sera la pelleté de Londres.

La malédiction de Pékin – le syndrome de la médaille d’argent, ou si vous préférez de la médaille d’or loupée à rien (au touché à la piscine, à cause d’un mauvais règlement en gym, à cause d’escrocs à la boxe, etc.) – ne peut pas se reproduire, on est près de chez nous dans une ville où vivent énormément de Français, le soutien sera bien plus important, il n’y a pas les mêmes problèmes de voyage, de décalage horaire ou encore d’acclimatation. Les tuiles ont été nombreuses dans pas mal de sports, n’oublions pas qu’en 2008 aussi c’était le cas, par exemple les chevaux de l’EdF étaient tombés comme des mouches. A l’époque j’annonçais au moins 40 médailles, mon mail lui sur RMC lors d’une émission réunissant pas mal de consultants avait suscité des réactions du genre «Globule est trop optimiste !» alors que j’avais juste analysé la situation.

Lire la suite...

dimanche 1 juillet 2012

ChE athlé, J5 : Lavillenie a des L.

Des Français de partout ! Dans presque toutes les finales ! Et un temps enfin digne de la saison. La dernière journée des Championnats d’Europe d’athlétisme promettait d’être belle, elle a été magnifique, notamment grâce à un homme capable d’aller toucher le ciel pour décrocher les étoiles. Cet homme a des L (ailes).

Rendez-vous compte de ce que Renaud Lavillenie tente en 2012 : être champion du monde (en salle), champion d’Europe (en plein air) et champion olympique, le tout en moins de 6 mois. Il a atteint le premier objectif il y a quelques semaines à Istanbul, le 3e est pour début août. Il était à Helsinki pour conserver son titre continental obtenu il y a 2 ans, encore un objectif atteint. Qui plus est, il le fait à chaque fois avec la manière dans une discipline particulièrement soumise à certains aléas, en particulier celui des conditions météorologiques (sauf en salle bien sûr^^). Le concours du saut à la perche a atteint un niveau fabuleux.

Lire la suite...

samedi 30 juin 2012

ChE athlé, J4 : largement ou "cric crac".

Après toute une série de cérémonies protocolaires, les épreuves ont pu débuter. Plus tard que les journées précédentes, sous un ciel capricieux, tantôt très sombre, tantôt dégagé. Le chaud soleil finlandais a très rarement percé les nuages pour réchauffer les corps frigorifiés par le vent alors que le fond de l’air était déjà frais. Des conditions difficiles pour de l'athlétisme.

Pour les prochaines éditions des Championnats d’Europe d’athlétisme organisés en année olympique, choisir un lieu où la météo est plus favorable à la performance serait bienvenu.

Là, je sais ce que vous vous dites, vous vous étonnez du titre… Mais j’ai fini d’écrire après avoir appris que Laurent Blanc n’est officiellement plus sélectionneur de l’EdF de foot, alors j’ai décidé de lui rendre "hommage" en utilisant une de ses expressions mythiques.

Lire la suite...

lundi 25 juillet 2011

Un poing sur l'actualité de l'athlétisme francais.

A défaut de réussi ses manchettes, il a fait les gros titres. Il s’en serait bien passé. Son "adversaire" aussi, pourra s’en vouloir, sa fin de saison s’est peut-être décidée sur un coup de tête.

Vendredi au Meeting Herculis de Monaco comptant pour la Diamond League, les 2 médaillés français de Pékin en athlétisme ont offert un spectacle pour le moins inattendu après l’arrivée du 1500m auquel ils prenaient part, Mehdi Baala dans le but de réaliser les minimas pour Daegu (il s’agissait de sa course de rentrée après une blessure), ce qu’il a fait, Mahiedine Mekhissi-Benabbad venait travailler sa vitesse.

Pendant la course ils ont été assez anonymes, en revanche ensuite, pour une raison que nous ne connaîtrons peut-être jamais avec certitude, c’est parti en sucette. Insulte de MMB (a priori), coup de boule de Baala, le spécialiste du 3000m steeple se met à le poursuivre pour lui mettre des coups de poings, ou plutôt des manchettes, il n’y parvient pas car un membre de l’organisation puis l’intervieweur de Canal+ s’interposent, mais aussi parce que Mehdi est le roi de l’esquive. A mon avis il a fait un stage de boxe à Cuba ou en Thaïlande.

Lire la suite...