samedi 6 août 2011

Un gros Paris : Leonardo frappe fort.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Troisième partie, du 25 juillet au 6 août : Leonardo recrute Jérémy Ménez, Milan Bisevac et Blaise Matuidi puis Salavatore Sirigu et Momo Sissoko, et enfin Pastore.

Lire la suite...

dimanche 19 juin 2011

Lettre à Léo.

Cher Leonardo,

Tout d’abord, je tiens à te souhaiter un bon retour à la maison.

Lors de ton premier passage en terre parisienne, tu as marqué les esprits. Rares sont les joueurs étrangers à avoir laissé une trace si positive à Paris en ne restant qu’une saison, a fortiori en ne parlant pas français en arrivant. A vrai dire, la liste me semble se résumer à toi et Juan Pablo Sorin.

En tant que supporter du PSG ayant surtout connu les années difficiles du club depuis la fin des années 90, ayant souvent dû encaisser de violentes désillusions, je ne peux que me réjouir de l’arrivée d’un nouveau propriétaire ambitieux. Comment ne pas être heureux de la perspective de revoir nos couleurs briller de nouveau au firmament du football européen ? Comme des milliers d’autres Parisiens, je m’inquiète néanmoins d’une chose.

Lire la suite...

dimanche 15 mai 2011

Et Coupet baissa les bras...

banderole Coupe de France Le LOSC n’avait pas remporté la Coupe de France depuis l’époque de Vincent Auriol… Euh… non… Il n’était pas ailier gauche, il était Président de la République… C’était il y a 56 ans, soit 55 de plus que la dernière victoire du PSG, tenant du titre. Cette finale, je la sentais bien. Hormis l’absence d’Armand, sur le banc car malade les 2 jours précédents, un seul titulaire était indisponible, Jallet, exclu de façon plus que sévère contre Nancy, Il faut y ajouter Luyindula, blessé depuis des semaines. Le 11 de départ de Kombouaré était donc attendu : Coupet - Cearà, Camara, Sakho, Tiéné - Makélélé, Chantôme - Giuly, Bodmer, Nenê - Hoarau. Sur le banc, Makonda et Bahebeck étaient les heureux élus, Kebano et Landre étaient assis dans les tribunes.

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2011

Problème d’équilibre.

bandeau L1 2010-2011

Il paraît que les erreurs d’arbitrage s’équilibrent sur une saison… On fait comment, on rajoute des matchs ? Ce n’est pas sur les 4 prochaines rencontres que ça risque de s’équilibrer pour le PSG !

Hormis le péno oublié pour Caen au Parc juste avant l’ouverture du score parisienne, est-ce que vous pouvez me citer des rencontres lors desquelles le PSG aurait été favorisé par des décisions arbitrales erronées ? Certains me parleront du but de Camara contre Lyon, pourtant il n’était pas hors-jeu si on applique la règle à la lettre. On pourrait y ajouter le match contre Le Mans en Coupe de France avec le rouge de Camara qui aurait dû arriver plus tôt.

Lire la suite...

dimanche 1 mai 2011

Paris VA... bien !

bandeau L1 2010-2011 Cette saison le PSG aura battu 3 fois Valenciennes. Hormis en CdL ça n’aura pas été si facile qu’on pourrait le penser, néanmoins le résultat est là, l’objectif est atteint, il fallait faire un nouveau pas vers la Ligue des Champions. Aujourd’hui le PSG est en grande partie maître de son destin, monter sur le podium de la Ligue 1 est plus que jamais possible. :psg:

L’opération aurait pu être encore meilleure avec plus d’application et sans un relâchement coupable à 2-0. Au lieu d’appuyer sur la tête de Valenciennois assommés par le double coup de boule de Sakho et Bodmer, de continuer à leur mettre la pression pour enfoncer le clou et soigner la différence de buts, les Parisiens ont fini par s’endormir eux-mêmes en tombant dans la facilité. C’est dommage, la chose était envisageable face à des Nordistes privés de Mater (blessé), de Bisevac (suspendu) puis de Rafael à partir de la mi-temps (remplacé par Nicolas Isimat Mirin, un inconnu de 19 ans). Les locaux ont fait de la passe à 10 et, fort logiquement, ont fini par en être punis. Ou comment se faire peur inutilement.

Lire la suite...

lundi 25 avril 2011

L’arbre qui cache la forêt.

bandeau L1 2010-2011 Facile de cracher sur Edel parce qu’il a concédé un penalty quelques secondes après son entrée en jeu impromptue, mais put*in ! Ouvrez les yeux ! Si le PSG n’est pas allé battre Brest lors de la 32e journée de Ligue 1, le gardien est très loin d’être le plus responsable de l’équipe.

Le responsable n°1 de cet énorme coup d’arrêt dont les conséquences pourraient être terribles, à savoir empêcher le PSG de se qualifier pour la Ligue des Champions, on le trouve sur le banc : Antoine Kombouaré. Là, certains vous être tentés de répondre quelque chose de stupide : «mais non, ce n’est pas de la faute de l’entraîneur, ce sont les joueurs qui jouent !» Pourquoi stupide ? Parce que jusqu’à preuve du contraire ce sont les entraîneurs qui décident qui joue. Or pour être mauvais sur le terrain, encore faut-il être sur le terrain.

Logique implacable.

Maintenant c’est simple, expliquez-moi ce que foutaient sur le terrain Clément (ou Makélélé), Giuly et surtout Tiéné.

Lire la suite...

lundi 18 avril 2011

Génuflexion, miracle et espoir.

bandeau L1 2010-2011

Journaliste pour ta première page
Tu peux écrire tout c’que tu voudras
Je t’offre un titre formidable
Le genou, de Camara
Je t’offre un titre formidable
Le genou… de Camara !

PSG-OL, un match d’anthologie. Incroyable. Le 3e et dernier rendez-vous de la saison entre les 2 clubs a encore donné lieu à un spectacle formidable. Le PSG est passé tout près de remporter les 3 confrontations de la saison après le succès à Lyon après prolongation en CdL et le nul malheureux encore à Gerland en Ligue 1. Dimanche soir après une première période de très grande qualité les Parisiens ont réussi à arracher la victoire à un quart d’heure de la fin un succès extrêmement important. Un nul n’aurait arrangé personne, il fallait absolument gagner.

Lire la suite...

dimanche 10 avril 2011

Témoignage : «J’étais en manque, il fallait que j’y regoûte…»

bandeau L1 2010-2011 Wahou ! Quel pied !... J’avais oublié ce que ça faisait... Tu te sens super bien, rien ne peut te faire perdre le sourire, tu planes. Je comprends pourquoi j’étais accro. Depuis plusieurs semaines j’avais l’impression d’être bloqué dans un bad trip, c’était horrible, tu vois tout en gris… En fait j’étais juste en manque.

Et puis samedi j’ai replongé. Tu te crois sevré, c’est une illusion. Ces dernières semaine, plusieurs fois j’ai déjà failli y goûter. Failli seulement. Mais cette fois non, j’y ai eu droit… Et en plus c’était de la bonne ! J’ai regoûté à la victoire. Une victoire importante en jouant bien.

Put*in, c’était trop bon. Si je n’ai pas une autre dose dimanche prochain j’ai peur de subir à nouveau cette sensation de manque. Il s’agira de PSG-OL, un match hyper important qui débutera la semaine la plus décisive de la fin de saison avec ce choc suivi le mercredi de la demi-finale de CdF à Angers, et le dimanche de Brest-PSG. J’espère flirter avec l’overdose d’ici 15 jours…

Caen-PSG, c’est un peu le derby rouge et bleu, du coup Paris jouait avec son 3e maillot, le blanc à petits pois. Le PSG est rentré en Ile-de-France avec de gros points.

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2011

Le PSG pèche dans tous les domaines.

bandeau L1 2010-2011

Je n’en reviens pas ! J’ai entendu qu’en ne parvenant pas à battre Lorient lors de cette rencontre comptant pour la 29e journée de Ligue 1, le PSG a dit adieu à ses chances de titre. C’est terrible ! Vous rendez-vous compte de ce que ça signifie ?

Ça signifie que des gens présentés comme des spécialistes du football (majoritairement des journalistes professionnels) pensent qu’à 10 journées de la fin le 5e peut combler 10 points de retard et +9 de différence de but sur le premier mais aussi 5 ou 6 points sur 3 autres équipes. Vous le savez, il y a longtemps que je n’y crois plus. A la fin du mercato, lorsque j’ai dû constater avec effroi que le PSG ne recrutait personne, j’étais catastrophé. J’ai ensuite rapidement sombré dans le pessimisme, ceci dès la mi-février avec le 0-0 concédé à domicile contre Lens.

Depuis le début de l’année 2011 le PSG n’est que rarement bon ET réaliste. Contre Lorient le PSG n’a été ni bon, ni réaliste. Dans ces conditions, comment gagner ?

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

Paris à la relance.

Qu’est-ce que ça fait du bien !

Le PSG n’a pas gagné le tournoi de futsal de Bercy, mais peu importe, l’important était de s’amuser, de prendre du plaisir, de se lâcher. 14 buts marqués en 76 minutes, des gestes techniques, des combinaisons…

Un tournoi de futsal c’est sympa, on s’amuse, mais LE match du week-end était la réception de Juvisy en D1 féminine, la victoire été impérative pour se relancer complètement dans la course à l’Europe. Ça s’est remarquablement bien passé.

Lire la suite...

lundi 21 mars 2011

Tapis à Marseille.

bandeau L1 2010-2011

Voilà… Une saison foutue de plus. L’OM a gagné la Grande Sardinade, un match qui valait très cher, un match à 6 points (du coup il y a maintenant 6 points d’écart entre Marseillais et Parisiens). Le pari de Kombouaré a échoué, encore une fois.

Elimination en demi-finale de Coupe de la Ligue… En huitième de finale d’Europa League… Pas de qualification en Ligue des Champions (au mieux une 4e place en Ligue 1)… Il ne reste que la Coupe de France, que le PSG n’est même pas sûr de conserver. Kombouaré a flingué une saison mal débutée puis super bien relancée – lorsqu’il a ENFIN choisi de mettre Coupet sur le banc – au point de faire espérer de grandes choses aux joueurs, aux dirigeants et aux supporters. Il a tout gâché en tentant des coups de poker calamiteux.

Lire la suite...

vendredi 18 mars 2011

Tout ça pour ça...

Bandeau Europa League Le PSG était plus fort que Benfica, c’est Benfica qui passe… Décidemment, affronter des Portugais en 8e de finale de l’Europa League (ou avant ça la Coupe de l’UEFA) ne réussit pas au club de la plus belle ville du monde.

On pouvait craindre une ambiance totalement portugaise, finalement, si les partisans de l’équipe lisboète ont envahi le Parc des Princes, on a aussi entendu des chants parisiens, peut-être lancés par d’anciens ultras revenus pour l’occasion pour ne pas subir l’affront de voir leur club jouer vraiment à l’extérieur à domicile.

Lire la suite...

lundi 14 mars 2011

La panne.

bandeau L1 2010-2011 La soirée avait débuté comme dans un rêve, elle s’est terminée de façon cauchemardesque. Si la saison du PSG n’est pas entièrement et définitivement gâchée, à 11 matchs de la fin elle est fortement compromise. J’avais raison d’être pessimiste.

La première période n’a pas été si bonne que le score de 2-0 pourrait le laisser croire. La seconde n’a été qu’un spectacle de désolation.

En l’espace de 74 heures les Parisiens ont sérieusement hypothéqué leurs espoirs de qualification pour la prochaine Ligue des Champions – le titre était déjà hors d’atteinte – et pour les quarts de finale de l’[Europa League|tag:Europa League''] en gâchant des situations très favorables. Mener à Lisbonne contre le Benfica, avoir 2 buts d’avance contre Montpellier au bout d’un quart d’heure puis jouer toute la seconde période en supériorité numérique, finir par perdre contre les Portugais et concéder un nul à domicile face aux Héraultais… ’Tain… ça fait mal… Mal au moral, mal au c*l. Quand la tête ne suit plus, la fatigue se fait 3 fois plus ressentir, la récupération est 3 fois plus difficile. Sans la tête ni les jambes, comment voulez-vous gagner des matchs ?

Lire la suite...

lundi 28 février 2011

Armand dans tous les coups.

bandeau L1 2010-2011 On le savait, la 25e journée de Ligue 1 pouvait être un tournant important dans la course au podium – et donc au titre – en raison de Lille-Lyon de dimanche soir. Pour profiter de cette confrontation directe entre 2 concurrents le PSG devait s’imposer face à Toulouse 3 jours après une rencontre européenne tendue. To loose, t’es fessé… on ne sait jamais à quoi s’attendre contre ce club.

La semaine dernière la victoire 3-0 à Nice (qui aurait aussi bien pu être encore plus large) a été largement sous-estimée, comme le montre le succès des Aiglons à Saint-Etienne ce week-end. Toulouse n’est pas un adversaire en bois, cette équipe restait sur une défaite face à Rennes contre le cours du jeu, elle aurait dû l’emporter sans problème, son gros défaut est devant, il lui manque un attaquant de niveau au moins correct, Federico Santander et Yannis Tafer, c’est vraiment faible, ils ont de très gros progrès à faire pour avoir le niveau L1. Comme dimanche dernier j’ai trouvé que, dans le jeu, ça ressemblait à quelque chose, on est loin de l’époque assez récente où le TéFéCé se contentait de défendre en bloc et de balancer le ballon à Gignac attendant de voir ce dont il était capable (ça a fonctionné une saison). Franck Tabanou, Etienne Capoue, Moussa Sissoko, Etienne Didot et Paulo Machado sont vraiment de bons joueurs (même si le dernier a mangé la feuille), ne pas leur adjoindre un attaquant capable de convertir leur travail au milieu est un beau gâchis… dont je ne vais pas me plaindre.

Lire la suite...

lundi 21 février 2011

Vive la cryothérapie !

bandeau L1 2010-2011 Fatigué physiquement et mentalement ? Usé par la pression subie au travail ? Testez les bienfaits de la cryothérapie ! La Biélorussie vous accueille pour des séjours grand luxe – standing ex-URSS – par -20°C, vous y resterez 2 jours (plus vous ne survireriez pas) et rentrerez chez vous frais, revigoré, ragaillardi. La Biélorussie, ça vous réussit !

Le jeudi, match à Minsk par un froid polaire et des conditions de jeu horribles, le PSG s’en sort en arrachant un 2-2 à la 89e après s’être fait très peur bêtement. Dimanche, déplacement à Nice pour le compte de la 24e journée de Ligue 1, il s’agit d’un lieu où traditionnellement le PSG perd (en général de façon très frustrante… d’ailleurs le PSG sort quasiment à chaque fois très frustré de ses confrontations face à Nice, j’espère qu’on les retrouvera en Coupe de France si on doit jouer une autre Ligue 1), dans un stade où Lyon a perdu en CdF, l’OM a perdu et Lille a galéré en championnat… Rien ne poussait à l’optimisme hormis la capacité de réaction montrée en Europa League.

Lire la suite...

dimanche 6 février 2011

Une mauvaise habitude.

bandeau L1 2010-2011 Le PSG revient de Rennes avec des regrets, c’est un grand classique. Enchaîner 5 déplacement consécutifs, ça ne l’est pas, c’est très rare. Le premier s’est mal terminé (au terme d’une prolongation), le dernier aussi.

Le PSG s’est encore incliné 1-0 au Stade de la Route de Lorient lors de la 22e journée de Ligue 1, pratiquement comme tous les ans, et pratiquement comme tous les ans il s’est procuré pas mal d’occasions. Au final Edel n’a quasiment rien eu à faire, le gardien parisien n’a réellement mis en danger par pratiquement aucun tir, il a simplement été battu comme sa défense sur un exploit individuel de Yacine Brahimi, que je pensais être une des révélations de la saison… ça se confirme, le nouvel international espoir est capable de sortir des prestations de folie. S’il continue à progresser et gagne en régularité, il peut devenir monstrueux.

Samedi soir contre le PSG, club qui avait commencé à le former avant qu’il ne soit attiré, lui et sa famille, par les sirènes rennaises (j’ai du mal à croire qu’il n’y ait pas eu des arrangements financiers normalement pas permis), Brahimi a été étincelant :
-2 fois moins saisissable qu’un Eden Hazard en grande forme,
-aussi agaçant par sa protection de balle que virevoltant par ses dribles,
-efficace.

Lire la suite...

mardi 1 février 2011

Le mercato, mal nécessaire, bien facultatif.

Il faut se rendre à l’évidence, en football le mercato d’hiver est nécessaire. Il est très critiqué, parfois à juste titre, mais il est bel et bien nécessaire.D'ailleurs, si on l'aborde bien, il est un bien.

Il n’est d’abord pour une raison extrêmement simple : dans beaucoup de pays (qu’il s’agisse de la Russie ou du Brésil, de championnats comme la MLS ou autre, en fait tous les championnats pour lesquels la saison s’étale sur tout ou partie de l’année civile) il correspond à l’intersaison. Comment interdire à ces pays de construire leur équipe pour la saison en recrutant à l’étranger ? C’est impossible.

Accepter son existence ne signifie pas qu’il faille en accepter toutes les dérives. Lundi soir en Angleterre, c’était n’importe quoi ! Les transferts et prêts en Premier League ont dépassé l’entendement, particulièrement à Chelsea ! 60 millions pour Fernando Torres, 25 pour David Luiz, c’est de la folie ! Drogba et Torres ensemble devant, l’association me semble assez peu complémentaire a priori. En revanche, dans le cas où le PSG devrait affronter Benfica en Europa League après avoir sorti BATE Borisov (c’est ce qu’a décidé le tirage), alors le transfert de David Luiz est une excellente nouvelle ! De même, je préfère voir Andy Carroll plutôt que l’Espagnol à la pointe de l’attaque des Reds si le PSG ou le LOSC joue Liverpool.

Lire la suite...

lundi 31 janvier 2011

En vous r’merciant !

bandeau L1 2010-2011 J’ai comme l’impression que dans certains clubs l’ambiance est bien morose après ce week-end de championnat, dans d’autres elle est limite euphorique. On peut les classer en 2 catégories, les 9 qui ont réalisé une très bonne opération en l’emportant, les 10 qui en ont réalisé une très mauvaise en n’y parvenant pas (Arles-Avignon ne compte pas). Merci à ceux qui ont perdu, le PSG est dans l'autre catégorie, pour moi c'est une bonne journée ! :-)

La 21e journée de Ligue 1, c’est 25 buts, et pourtant quelques purges bien violentes. Effet laxatif+effet somnifère, la grande affiche de Canal+ serait un médicament naturel très efficace si elle n’avait aussi des effets indésirables du genre déprime, vomissements… Monaco-OM, c’était chiant, mais bien chiant, pas juste un peu – sur le banc les joueurs ont des sièges baquets façon Formule 1… A quand les sièges lunette des toilettes pour les spectateurs qui se font chier ? – vraiment hyper chiant, c’était soporifique, assez pour vous endormir un enfant hyperactif tombé la tête la première dans une piscine remplie de cocaïne, seulement pour les supporters des deux clubs et les gens qui tout simplement aiment le football, c’était surtout une épreuve très difficile, regarder ça vous plombe le moral, c’est à gerber de se dire que les mecs prennent autant d’argent pour se foutre de la gueule du monde en ne se bougeant absolument pas.

Tant qu’on y est, commençons par la fin, Monaco-OM.

Lire la suite...

dimanche 30 janvier 2011

L’exception.

bandeau L1 2010-2011Samedi, sur 7 matchs, 6 ont été remportés par l’équipe évoluant à domicile, on ne compte qu’une victoire à l’extérieur, celle du PSG à Avignon. Lyon et Rennes ont explosé, Paris a fait le métier dans des conditions particulièrement difficiles.

Pas de Clément ni d’Hoarau, victime du terrain d’Agen. Pas de Cearà, blessé depuis un moment. Chantôme était suspendu, il a pris 2 matchs pour ses 2 jaunes à Montpellier en Coupe de la Ligue, je préfère ça au coup du 1+1 avec le sursis qui tombe au pire moment. Ajoutez-y l’entorse de Makélélé à l’entraînement vendredi (on n’était pas au courant avant la conférence de presse d’après-match)… ça fait lourd. Bien sûr, on ne peut oublier de mentionner le départ de Sessegnon pour Sunderland officialisé en début de soirée.

"Land", en anglais, ça veut dire région/pays, mais "Sunder", ça veut dire quoi ? Pigeon ? Sunderland, le pays du pigeon. Quasiment 8 millions d’euros pour un intermittent du spectacle maladroit dans la zone de vérité, peu efficace, borné, dont l’hygiène de vie est citée en exemple à ne pas suivre… Joueur qui de surcroît cirait le banc en championnat depuis des mois. J’espérais qu’on trouverait un pigeonSunderland semblait en être un bien grasSessegnon n’est plus parisien. Thank you very much !

Lire la suite...

mercredi 19 janvier 2011

Paris outragé, Paris martyrisé, Paris frustré, Paris éliminé.

Coupe de la Ligue J’avais le choix entre finir mon sujet sur le week-end formidable des Français en ski alpin, biathlon, short-track, saut à skis féminin et combiné nordique (éventuellement avec supplément ski de bosses, tennis, je voulais aussi y ajouter le ski alpin handisport). Priorité à l’actualité chaude (^^) avec l’horrible demi-finale de Coupe de la Ligue opposant Montpellier au PSG dans l’antre du Fight Club. On le savait, c’était le plus mauvais tirage possible, bien pire qu’un OM-PSG. Les faits ont confirmé les craintes. J’espérais la qualif, je l’attendais difficile avec peut-être de la casse, ça a mal tourné.

  • Est-ce que ça aurait pu être pire ?

Lire la suite...

- page 1 de 2