Mot-clé - Grégory Mallet

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 7 avril 2016

Le carnaval avant Rio.

A-t-on prévenu Jacques Favre, le DTN de la natation française, que l’équipe de France se rendra à Rio en août pour les Jeux Olympiques et non pour le carnaval ? Il semble y avoir confusion dans son esprit. Sa liste de sélectionnés est un sketch.

On se demande vraiment ce qu’a fait Jacques Favre depuis sa nomination.

Pendant des mois, il a annoncé une extrême sévérité en affichant des minima monstrueux. La terreur a envahi le bassin lors des Championnats de France, je l’ai suffisamment évoqué dans un long article dimanche. Les nageurs et leurs entraîneurs ont été contraints de se préparer spécialement pour cette échéance, y compris les meilleurs, les potentiels médaillés olympiques qui auraient pu profiter d’entraînements supplémentaires si les temps demandés avaient été plus soft. Ils y ont aussi laissé beaucoup d’énergie. Pour rien. Car en pratique, hormis dans 2 épreuves concurrentielles (100m et 200m NL masculins), les cadors ne risquaient rien.

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2016

Le bassin de la terreur.

6 qualifiés directs chacun pour une seule épreuve individuelle, plus 4 appelés à participer aux relais. Voici à quoi se limite la première vague des nageurs français qualifiés en "natation course" pour Rio 2016. Les sélections sont terminées, pourtant rien n’est encore décidé. Cette année la route des Jeux passe par un beau b*rdel…

Les Championnats de France organisés à Montpellier devaient être le rendez-vous au cours desquels les terreurs des bassins allaient se qualifier pour les JO. Malheureusement, une atmosphère angoissante s’est rapidement installée. Une sorte de psychose s’est répandue dans l’air comme dans l’eau. La semaine s’est avérée particulièrement éprouvante psychologiquement. Les danseuses brésiliennes censées accompagner la joie des qualifiés étaient en complet décalage avec la réalité de la situation. On aurait dit des stripteaseuses invitées par erreur à un enterrement. L’humeur n’était pas à la fête. Les meilleurs nageurs tricolores auraient sûrement moins balisé si la Fédération Française de Natation avait choisi d’organiser ces sélections dans une mangrove peuplée de prédateurs. Pas le moindre crocodile de mer ou requin bouledogue à signaler, pourtant le bassin héraultais – où une partie de l’élite nationale s’entraîne à l’année – est devenu le bassin de la terreur.

Lire la suite...

lundi 3 août 2015

Eau trouble. (ChM natation, J2, S1)

Kazan_2015.jpg Je suis stupéfait. Stupéfait de constater qu’en natation, tout passe crème.

Quand, lors d’une session matinale des Championnats du monde, je vois Yuliya Efimova, Jessica Hardy et Sun Yang démonter la piscine alors qu’ils reviennent de suspension (16 mois pour la Russe, histoire de lui permettre de disputer les Mondiaux dans son pays, je crois même que ça a encore été réduit par la suite, à Kazan, Hardy est revenue il y a un peu plus longtemps), ça me pique les yeux.

Quand ensuite je vois Katie Ledecky battre son propre record du monde de natation du 1500m NL dès les séries en ne pensant pas une seconde à s’économiser malgré un programme extrêmement chargé, comme Katinka Hosszu, qui envoie tout chaque jour dès le matin, je me dis qu’il y a un problème. Ne sont-elles jamais fatiguées ? Dans quel but agissent-elles ainsi ? La Hongroise ne cache pas qu’elle court après l’argent, ce n’est pas le cas de la jeune Américaine, qui ne peut toucher la moindre prime – y compris les primes de records du monde – car elle veut pouvoir entrer dans le système NCAA qui interdit de toucher le moindre dollar avant la sortie de l’université.

Lire la suite...

vendredi 2 août 2013

Un sale coup de soleil. (ChM 2013 natation, J6)

ChM natation Barcelone 2013 C’est la première fois de ma vie que je me fais refroidir par un coup de soleil…

Son nom est Sun, son prénom est Yang, ça donne Yang Sun (ou plutôt Sun Yang, à vrai dire peu importe), il est chinois mais c’est en anglais que son nom prend tout son sens (j’ose espérer que tout le monde le sait, sun signifie soleil). Le champion du monde du 400m, du 800m et probablement bientôt du 1500m NL a été éblouissant en finale du relais 4x200m NL. En position de dernier relayeur, il a infligé un très sale coup – de soleil – à l’équipe de France de natation, la privant d’une médaille qui lui semblait acquise. Jérémy Stravius l’a vu revenir, seulement il était trop tard pour réagir, Sun l’a grillé. On s’était habitué à au moins un podium par jour depuis le début des Championnats du monde, il s’agit du premier jour sans.

Reprenons cette journée dans l’ordre.

Lire la suite...

Tout le monde à la baille ! (ChM 2013 natation, séries J6)

ChM natation Barcelone 2013 9 Français et Françaises mais aussi la plupart des stars de la natation mondiale ont nagé ce matin lors des différentes séries de la 6e journée des Championnats du monde de natation. Une des Amiénoises de l’équipe de France gardera même un souvenir assez particulier de Barcelone 2013, elle a en effet dû plonger 2 fois pour la même épreuve.

Il y avait du très lourd au programme, on débutait par le 50m NL masculin.

Lire la suite...

lundi 29 juillet 2013

Un matin à Barcelone. (ChM 2013 natation, séries J2).

ChM natation Barcelone 2013 2e journée des Championnats du monde de natation à Barcelone, 2e journée de compétition pour Jérémy Stravius. L’Amiénois est censé nager tous les jours, il doit optimiser la récupération – pas facile quand la veille au soir on a été un des héros d’un succès collectif magique – et limiter au maximum les efforts inutiles. Son épreuve de prédilection, le 100m dos, ouvrait le programme des séries du matin.

Le 100m dos est une épreuve dans laquelle la France a brillé par le passé – avec en particulier l’improbable double titre mondial à Shanghai – et compte encore briller cette année. On vise clairement l’or. On a aussi vu Laure Manaudou y décrocher des médailles internationales, c’est d’ailleurs une de ces amis qui était engagé ce matin sur cette distance.

Lire la suite...

dimanche 28 juillet 2013

All in ! (ChM 2013 natation, J1)

ChM natation Barcelone 2013 Quel panard ! Encore sonné par l’énorme claque reçu quelques minutes auparavant, je suis soudain passé dans un état d’euphorie intense. C’était en début de soirée, j’ai crié comme un fou devant ma télé. Nous sommes très certainement des centaines de milliers à avoir ressenti la même chose. Normal ! Seul le sport vous offre des instants comme celui-ci.

En y pensant, je me dis que le poker doit être une sorte de sport ou alors que ma phrase est fausse. Certains jeux et tournoi non sportifs sont aussi susceptibles de procurer ce type d’émotions. A vrai dire, cette journée m’a beaucoup fait penser à un tournoi de poker. Imaginez-vous à l’EPT de Barcelone. On va bientôt arriver à la bulle, les choses deviennent très sérieuses, vous avez envie de serrer le jeu mais convaincu que votre reine est imbattable, vous misez une grande partie de vos jetons dans le coup. Dans votre esprit personne n’a les cartes en main pour la dominer, ça va bien se passer… et PAN ! L’Américaine sort un jeu improbable, personne n’avait rien vu venir, vous recevez une claque d’une violence rare. Ce coup vous met KO, il vous reste largement de quoi vous refaire mais vous ne vous en rends pas compte, vous avez l’impression que tout est foutu car votre esprit reste embrouillé par cette terrible déconvenue.

Lire la suite...

Coup d’envoi. (ChM 2013 natation, séries J1).

ChM natation Barcelone 2013 Les Championnats du monde de natation ont débuté depuis quelques jours avec le plongeon, la natation synchronisée, la nage en eau libre et le waterpolo, aujourd’hui, on lance les 8 jours de natation course dans le bassin olympique de Barcelone (qui n’est pas celui des JO de 1992, il a été monté pour l’occasion au Palau San Jordi, la grande salle omnisports de la ville).

A l’origine, la compétition devait se dérouler à Dubaï mais l’Emirat a dû se retirer en raison de problèmes financier (WTF !?!). L’équipe de France de natation vise 9 à 10 médailles dont 2 titres, un bilan assez similaire à celui des Mondiaux de Shanghai il y a 2 ans. En année post-olympique beaucoup de nageurs sont absents (retraites, années sabbatiques, craquages) ou ont diminué leurs doses d’entraînement pour repartir sur une nouvelle olympiade, ce phénomène est habituel, il n’a toutefois pas trop touché l’équipe de France, seul Yannick Agnel est un temps parti en quenouille avant de s’implanter dans une nouvelle structure d’entraînement. Longtemps annoncé seulement dans les relais – au mieux – il participera finalement aussi au 200m NL, l’épreuve dont il est champion olympique.

Lire la suite...

dimanche 25 novembre 2012

Victoire à domicile. (ChE natation pb 2012, J4)

Un triple doublé, +10 dans le dernier quart-temps, un leader auteur d’un 6/6 dont réussites à 3 points… L’équipe de France a gagné à domicile, et de très belle manière en mettant en évidence son collectif et en utilisant parfaitement ses remplaçants. On a eu l’impression que n’importe qui pouvait scorer ! Bien sûr, vous l’avez compris, il ne s’agit pas de basket mais bien de natation. Les Championnats d’Europe en petit bassin organisé à Chartres ont été un très grand succès pour l’équipe de France. Comme espéré elle a battu son record de médailles glanées lors de cette compétition continentale, en obtenant un total de 29 dont 12 titres (le record était respectivement de 20 et 7 à Rijeka en 2008). Evidemment, la France a fini en tête au tableau des médailles grâce aux 10 récompenses obtenues dimanche au cours de la dernière des 4 journées. On a notamment eu 3 nouveaux doublés et un 4e succès a été obtenu en relais (5 relais sur 6 sont montés sur la boîte, le 4x50m NL féminin a échoué de peu au pied du podium), du coup, si j’ai bien compté 24 nageurs et nageuses sont repartis avec au moins une récompense (remplaçants utilisés compris).

Lire la suite...

vendredi 23 novembre 2012

Dépucelages. (ChE natation pb 2012, J2)

Chaude et humide… telle est l’atmosphère à la piscine de Chartres depuis le début des Championnats d’Europe de natation en petit bassin. Pour les nageurs et nageuses, la consigne est souvent la suivante : prendre du plaisir. L’objectif est atteint, en prenant du plaisir ils en donnent.

6 médailles le premier jour, 7 le suivant. L’équipe de France de natation se porte bien ! Elle se porte d’autant mieux que 3 de ses membres sont montés pour la première fois de leur carrière non pas au 7e ciel mais sur un podium individuel, ce qui reste une jouissance appréciable (d’où le titre un brin racoleur). Les revenants et les tauliers ont aussi brillé. La journée s’est terminée en apothéose avec un succès collectif retentissant pour l’introduction du relais mixte en natation.

Lire la suite...

jeudi 22 novembre 2012

Moisson dans la Beauce. (ChE natation pb 2012, J1)

Les Championnats d’Europe de natation en petit bassin ont débuté, ils durent 4 jours et se déroulent à Chartres, ce qui en fait un véritable événement pour la natation française car les championnats internationaux de natation en France, ça n’arrive jamais, faute de structure susceptible de les accueillir. Pour les Europ’ en petit bassin (ou bassin de 25 mètres), on a tout de même réussi à trouver une piscine.

Ces championnats en année olympique sont un tournant, certains s’en servent pour faire leurs adieux (en principe ce sera le cas de Laure Manaudou), d’autres pour lancer la nouvelle olympiade à l’image par exemple de l’équipe d’Allemagne qui a envoyé les jeunes (les stars sont retenues par… les championnats nationaux placés à la même date), d’autres pour se remettre dans le bain, ou réaffirmer leurs ambitions, leur statut, voire pour se montrer à la concurrence (certains ont en vue les Championnats du monde en décembre). Il y a une dernière catégorie, ceux qui veulent participer à la fête même peu préparés ou pas en capacité de nager (après avoir coupé très longuement suite aux JO, certains ne sont pas venus, Fabien Gilot se contente de commenter, Amaury Leveaux est là mais à un niveau très éloigné de son top). En outre n’oublions pas que d’illustres anciens ont arrêté (Alain Bernard, Hugues Duboscq). La liste des absents français et étrangers est longue.

On attend une moisson de l’équipe de France, c’est bien parti pour, on peut le dire, la moisson a débuté, sur les 6 premières médailles glanées par la meilleure nation européennes aux JO, 3 sont dorées comme les blés de la Beauce au cœur de l’été.

Lire la suite...

mercredi 1 août 2012

Le jour où Tony Estanguet a écrit sa légende. (JO 2012, J4)

JO 2012 Un membre de la famille royale médaillé, des records historiques à la piscine et à Wimbledon, un pilote de rallyes sur un podium olympique, une qualification au millimètre, une série complétée au dojo, la première breloque de l’histoire de l’escrime africaine… Aujourd’hui beaucoup d’événements sont entrés dans la légende des JO.

En parlant de légende, Tony Estanguet en est une vivante. Il a écrit une page d’histoire, une très belle, réussissant un exploit jamais réussi ni par un céiste, ni par un sportif français. Il lui a fallu franchir un parcours du combattant pour atteindre son rêve, celui de monter une 3e fois au sommet de l’olympe. Se relever de son échec à Pékin alors qu’il avait le statut de porte-drapeau de l’équipe de France olympique était difficile, se qualifier pour Londres 2012 était en un grand défi compte tenu de la concurrence nationale, avoir su dominer tous les étrangers est extraordinaire. En effet Tony Estanguet n’est pas ordinaire, cet homme est une légende.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2012

Le jour où la France a tapé la Dream Team. (JO 2012, J2)

JO 2012 La première médaille de l’équipe de France olympique lors des JO de Londres 2012 est tombée vers 13h05, de l’argent, la deuxième vers 16h40, le premier titre vers 21h25, le suivant vers 22h07… Et j’ai perdu ma voix vers 22h10 après 4 ou 5 minutes lors desquels j’ai crié comme un c*n devant ma télé… Oui, en basket les superstars NBA ont éclaté nos joueurs au cours de l’après-midi… mais honnêtement, on s’en COGNE ! L’important est que nos nageurs on détruit ceux des Etats-Unis d’Amérique ! Une médaille d’or attendue, c’est beau. Une médaille d’or qui semblait inaccessible avec en plus la manière et… qui nous permet de prendre l’éclatante revanche d’un des moments les plus douloureux de l’histoire du sport français… mais put*in, qu’est-ce que c’est bon !!!!!!

Lire la suite...

lundi 1 août 2011

Shanghai (FIN) : et maintenant ?

En 8 jours, l’équipe de France de natation a fait sauter la banque. En récoltant 10 médailles elle a plus que réussi ses Championnats du monde, Shanghai laissera un très bon souvenir à la plupart de ses membres.

La transition entre les Championnats d’Europe 2010 assez fabuleux et les Jeux Olympiques de Londres 2012 a été parfaitement négociée. Il était important d’entretenir l’intérêt des médias et du public pour ce sport, le travail a été fait, très bien fait. En réalité l’engouement semble s’être considérablement renforcé malgré les horaires pas forcément idéaux (séries la nuit, demi-finales et finales de midi à 14h). Les nageurs ont fait vibrer la France, y compris en relais.

Il est temps de de dresser le bilan de ces 8 jours de compétitions puis de regarder vers l’avenir.

Lire la suite...

vendredi 29 juillet 2011

Shanghai (J6) : en très bonne santé.

On entend souvent que le relais est révélateur de la santé de la natation d’un pays. On le dit surtout du 4x200m NL. On peut le dire, l’équipe de France nous le montre chaque jour, elle l’a confirmé en prenant une magnifique médaille d’argent – il n’y a rien à regretter contrairement au 4x100m NL – lors de cette épreuve très attendue des Championnats du monde : la natation française est en très bonne santé.

La journée aurait pu être plombée par l’énorme boulette de Fred Bousquet (erreur reconnue devant les médias, il a cru que ça allait être facile et n’a pas tout donné pour ne pas montrer tout de suite ce qu’il vaut, il a joué avec le feu et n’a pas seulement eu chaud aux fesses, il s’est brûlé au plus haut degré possible), elle s’est terminée en apothéose après une série de satisfaction. On aura 3 représentants lors des finales de demain.

Plongeons-nous dans le récit de cette session de l’après-midi.

Lire la suite...

Shanghai (J6) : paie ta boulette.

Aujourd’hui, il y a réellement matière à parler des séries de la matinée aux Championnats du monde de natation : qualité et quantité. Pour les Français(es) engagé(e)s ça s’est globalement bien passé dans le sens où l’objectif recherché lors de ces courses a été atteint. Le travail bien fait est presque anecdotique par rapport à la grosse tuile du jour. Une boulette. Une erreur aussi stupide que coûteuse : promis au podium si ce n’est au titre, son auteur est éliminé, probablement pour avoir voulu se la jouer «j’économise mon énergie dans les derniers mètres» '' comme un athlète.

Au programme :
-50m NL masculin (16 séries, environ 120 engagés, 2 Français),
-50m papillon féminin (7 séries, une Française),
-100m papillon masculin (9 séries, aucun Français),
-200m dos féminin (6 séries, une Française),
-4x200m NL masculin (3 séries, l'équipe de France compte bien accrocher une médaille supplémentaire cet après-midi),
-800m NL féminin (5 séries, aucune Française).

Lire la suite...