Martin__aureole_Dieu_de_l_Olympe.jpg A l'affligeant, nul n'est tenu, sauf à L'Equipe ! Comment peut-on ne trouver qu'un seul représentant des sports d'hiver dans le top 10 de l’élection – bidon – du Champion des Champions une année de JO d'hiver où la France a cartonné ?

Martin Fourcade a réussi la plus impressionnante razzia olympique française depuis 1968 (2 médailles d'or et une médaille d'argent dans des épreuves individuelles, Killy avait décroché 3 titres) en plus de dominer pour la 3e fois la Coupe du monde d'un sport où l'aléa est omniprésent... sauf quand Martin est sur la piste. Ne le mettre que 3e de cette élection montre une fois de plus que la rédaction du quotidien du sport et de l'automobile est pleine d'incompétents. Je vous l'accorde, on s'en rend compte à chaque fois qu'on ouvre les pages de ce qui se veut être la référence.