Mot-clé - Harold Correa

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 27 août 2016

De l’art de faire la fête à la maison avec quelques potes. (DL Paris Saint-Denis)

31 médaillés dont 8 champions olympiques individuels (9 en comptant les relais). Pas mal pour un meeting d'athlétisme organisé moins d’une semaine après la cérémonie de clôture des JO !

Malgré le beau plateau – avec beaucoup de Français dont en principe 5 de nos 6 athlètes montés sur la boîte à Rio (il n’y avait pas de 110m haies au programme et Kevin Mayer a participé au concours de lancer du javelot) plus Pierre-Ambroise Bosse et Jimmy Vicaut – je ne m’attendais pas à une réunion de si haut niveau.

Lire la suite...

samedi 23 juillet 2016

Faites vos Jeux. (DL Londres)

Quel plateau au Meeting Diamond League de Londres ! Le programme alléchant a tenu ses promesses. Et attention, cette remarque est sans lien avec les 4 victoires françaises… même si elles ne peuvent pas faire de mal !

La dernière grande réunion d’athlétisme avant les JO de Rio a permis à certains chercheurs d’or – ou d’argent, ou de bronze – de faire le plein de confiance avant l’échéance la plus attendue de ces 4 dernières années. Les 2 jours de compétitions ont été marqués par une kyrielle de performances exceptionnelles, dont beaucoup de MPM. La plus fracassante est aussi la plus marquante : son auteur – qui mériterait jusqu’ici le titre d’athlète de l’année – n’ira pas au Brésil, victime du système de sélections US. Elle a profité de ce meeting dans un stade olympique pour se faire ses propres Jeux.

Son absence est à mon sens bien plus dramatique que celle des Russes dont la probité est plus que douteuse. S’il en existe des propres, comment voulez-vous les distinguer des chargés qui ont profité du système étatique de dissimulation de cette criminalité sportive en bande organisée ? Ce n’est pas notre sujet, intéressons-nous plutôt aux compétitions de vendredi et de samedi.

Lire la suite...

jeudi 7 juillet 2016

Athlétisme et bricolage. (ChE athlé J2 S1)

Amsterdam_2016.jpg Ces Championnats d’Europe d’athlétisme me font vraiment une drôle d’impression. J’ai vraiment du mal à accrocher.

Entre l’absence des meilleurs lors de certaines épreuves ou seulement en séries de certaines épreuves, le programme incohérent car trop resserré, les conditions aérologiques très compliquées, la profusion de naturalisés de complaisance, les qualifications délocalisées et les problèmes techniques, trop de facteurs polluent ces championnats. Du moins pour le moment. Espérons que l’engouement arrive avec les premières finales.

Lire la suite...

dimanche 22 mai 2016

Running blague. (DL Rabat)

Le 800m est une des épreuves les plus violentes de l’athlétisme. Il s’agit de plus en plus d’un très long sprint. L’exercice demande des qualités de vitesse et de résistance, mais aussi de savoir se placer, encaisser des coups, parfois en mettre. Pour faire partie des meilleurs, il faut un sacré mental en plus des qualités physiques.

S’arracher jusqu’à la ligne d’arrivée sans jamais rien lâcher est la marque de fabrique de Rénelle Lamote. Pierre-Ambroise Bosse a un style différent, il est plutôt du genre à tout tenter. Sans doute que dans son esprit mieux vaut perdre en ayant pris des risques que… perdre en ayant été attentiste. Il a bien raison, car en passant à l’attaque au lieu de se planquer, on a une chance de gagner. Dimanche, chacun a mis en œuvre ses propres principes. Avec un succès aussi éclatant que réjouissant.

Lire la suite...

vendredi 17 juillet 2015

J’en suis resté (Di)baba !

Cette fois c’est indéniable, cette saison, la Diamond League est totalement folle ! Le Meeting Herculis a rivalisé avec les meilleurs épisodes de ce feuilleton débuté à Doha au mois de mai, ceci essentiellement grâce à des courses de mutants et de mutantes. A Lausanne la semaine dernière les concours avaient crevé l’écran, cette fois du 800m au 3000m, la piste du Stade Louis II de Monaco a été la scène d’un spectacle incroyable.

Ces performances n’étaient pas réellement attendues, ou du moins pas toutes. La plus dingue était espérée, les organisateurs ont fait de leur mieux pour la rendre possible. Pourtant, elle semblait impossible. Battre un record du monde vieux de 22 ans, réalisé à l’époque par une fille au profil plus que trouble – qui a disparu des radars depuis déjà bien longtemps à défaut de disparaitre de la liste des meilleures performances mondiales de tous les temps… je crois même qu’elle est entrée au Hall of Fame de l’IAAF à cause des règle débiles instaurées à sa création – qui tirait soi-disant ses capacités hors-normes à d’une miraculeuse soupe de tortue servie aux athlètes chinoises… A moins qu'il ne s'agisse d'une de ses comparses mutantes. Le fait que Genzebe Dibaba soit la sœur de la recordwoman du monde du 5000m et multiple championne du monde et olympique du 5000 et du 10000m permet de limiter les doutes que génèrent aujourd’hui toutes les explosions chronométriques. Elle ne sort pas de l’ombre d’un seul coup, on se dit que la Force est puissante dans sa famille. Tout le monde ne bénéficie pas de telles prédispositions génétiques et de l’exemple ainsi probablement que des conseils de son aînée. Sauf Florent Manaudou.

Lire la suite...