EuroBasket féminin 2013 Parfois, faute de solutions collectives suffisamment efficace, on est très heureux de pouvoir bénéficier du talent individuel de ses leaders. Du talent individuel, des leaders, l’équipe de France de basket féminin en regorge. Si de temps en temps certains rouages manquent d’huile, le rouleau compresseur fonctionne toujours aussi bien. Cette équipe en est vraiment une, dans le sens le plus noble du terme.

Contre la République Tchèque, c’est du secteur intérieur qu’est venu le salut. En particulier du duo infernal formé de Sandrine Gruda et d’Isabelle Yacoubou, ou si vous préférez de Sandrine Garnett et d’Isa Shaqoubou. Le parallèle avec Kevin Garnett et Shaquille O’Neal est assez évident quand vous les voyez jouer (heureusement, humainement Sandrine n’a rien de comparable avec le sale type sacré champion avec les Celtics il y a quelques saisons, en revanche Isa semble presque aussi dingue que le Shaq). A deux, elles ont cumulé 35 points, 20 rebonds et 7 fautes provoquées. Leurs collègues du secteur intérieur (Emmeline Ndongue, Endéné Miyem et Marielle Amant) ont ajouté 19 points, 15 rebonds et 5 fautes provoquées. A titre de comparaison, les postes 1, 2 et 3 ont rapporté un total de 14 points.