Mot-clé - Jérémy Clément

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 mars 2014

Les bons, la brute et le très grand. (L1, J29)

Ligue 1, saison 2013-2014 Qui c’est les plus forts ? Evidemment, c’est les Verts !

Mais seulement si vous vivez toujours dans le passé (même si l’ASSE est 4e de Ligue 1). Car en 2014, le PSG domine nettement le football français. Quand il en a réellement envie. Seulement, par moments, on peut se questionner sur cette envie.

Laurent Blanc a aligné son équipe type à 2 joueurs près. Jallet à la place de Van der Wiel et Cabaye à cette de Verratti (comme contre Leverkusen au cours de la semaine), ce qui n’est pas pour me déplaire. La compo était celle-ci : Sirigu - Jallet, Alex, Thiago Silva (c), Maxwell - Cabaye, Thiago Motta, Matuidi - Cavani, Ibrahimovic, Lavezzi. Et sur le banc Douchez, Marquinhos, Digne, Ménez, Verratti (un peu blessé, donc), Pastore et Lucas. Du classique.

En revanche, en face… L’étrangeté absolue. Kurt Zouma latéral droit… Flippant, non ? Christophe Galtier avait l’intention d’aligner une défense à 5, mais ayant eu connaissance des propos de Blanc en conférence de presse, il s’est rendu compte de la boulette qu’il allait commettre. En effet, comme relevé par l’entraîneur parisien, quand une équipe tente le coup à 5 derrière face au PSG, elle prend cher de façon quasi systématique. D’où ce 4-2-3-1 très bizarre avec sur le banc des tauliers comme Lemoine, Cohade et Hamouma, et surtout des latéraux (Brison – qui peut aussi jouer à droite – et Clerc). Pourquoi mettre Zouma ? Le gars a pété un câble. En fait ce serait en raison de retours de blessure, il a voulu les faire revenir plus en douceur. Résultat, Galtier s’est présenté au Parc des Princes avec ce onze : Ruffier - Zouma, Bayal Sall, Perrin (c), Trémoulinas - Clément, Guilavogui - Mollo, Corgnet, Tabanou - Brandao.

Lire la suite...

lundi 30 janvier 2012

Statu quo en haut, Bretagne KO.

Ligue 1 saison 2011-2012

Les gros ont gagné mais ont peiné. Ou si vous préférez, les gros ont peiné, mais ont gagné. Les équipes dans le doute ne vont pas mieux. Une journée sans grande surprise en somme. La Ligue 1 ne compte plus aucune équipe invaincue à domicile, les Bretons de Brest et de Rennes ont été les derniers à résister, ils ont fini par s’incliner lors de la même journée, la 21e.

Paris a ouvert le score rapidement sans jamais réussir à se mettre à l’abri, Montpellier a marqué très tard pour gagner un match qui aurait dû être plié depuis longtemps, l’OL a attendu les 10 dernières minutes pour arracher 2 points supplémentaires, Lille restait sous la menace d’un coup fourré vert jusqu’à le 86e, ils ont eu besoin d’un temps fou pour faire le break malgré un nombre incalculable d’occasions, l’OM a bénéficié d’une réussite impressionnante pour se défaire de Rennes.

Lire la suite...

vendredi 23 décembre 2011

Si les mayas ont vu juste...

Ligue 1 saison 2011-2012 Je suis dépité. Je n’y comprends plus rien. J’ai peur qu’en voulant sauter des marches on se ramasse un gadin dans les escaliers, qu’on essayant d’aller trop vite on loupe un virage et qu’on finisse ainsi dans un ravin, un mur ou un platane.

Mercredi, le PSG gagne un match fantastique d’une intensité rare sur les terres de l’ASSE, il vire en tête à l’issue des matchs aller avec 40 points, 3 unités de plus que Montpellier. Les joueurs ont livré un combat formidable, tout allait bien, le club était engagé sur une voie royale vers le titre de champion de Ligue 1 Jeudi, on apprend qu’en rentrant de Saint-Etienne Leonardo a convoqué Kombouaré pour lui dire de vider son bureau. Fin de l’aventure. Cette décision n’a aucun sens. Je reviendrai ultérieurement sur ce changement d’entraîneur – vous le savez, j’étais tout sauf fan d’A.K. – qui pourrait bien mettre en péril les chances du PSG d’enfin accrocher son 4e titre de champion après ceux de 1986, 1993 et 1994. Si les mayas ont vu juste et que la fin du monde est fin 2012, mieux vaudrait que la greffe prenne rapidement avec le nouveau (a priori Ancelotti), l’apocalypse d’accord, mais je veux revoir mon club champion avant !

Lire la suite...

dimanche 2 octobre 2011

Le coup de la panne.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le début de la 9e journée de Ligue 1 a été marqué par des pannes : pannes de victoires, panne d'électricité, panne généralisée (de la tête aux jambes). Sur 17 buts, 6 ont été inscrits après la 87e minute, les fins de matchs ont égayé une soirée peu passionnante.

Dans notre bon vieux championnat de France on a de plus en plus de joueurs venus de destinations "exotiques" dont certains partiront un peu partout dans le monde pendant la trêve internationale. On a par exemple vu marquer un Costaricien et un Israélien, un Sud-Coréen a failli les imiter, je vous passe les buts des Africains et du Brésilien, on a plus l’habitude.

Finalement, l’entrée en matière avant un gros dimanche (avec LOSC-Rennes et PSG-OL) aura été intéressante que prévu.

Lire la suite...

lundi 22 août 2011

Ligue 1, le grand chaud.

Ligue 1 saison 2011-2012 En général, les équipes ayant dépensé pas mal d’énergie en semaine en jouant une rencontre européenne sont fatiguées le week-end. En conséquence elles ont énormément de mal à gagner leur match de Ligue 1. L’OM n’a pas cette excuse pour expliquer ses difficultés face à l’ASSE.

  • Les résultats de dimanche (3e journée de L1).

Montpellier-Rennes, 4-0,
Nancy-Sochaux, 1-2,
PSG-Valenciennes, 2-1,
OM-ASSE, 0-0.

(Rappel des résultats et matchs de samedi.)

Lire la suite...

samedi 6 août 2011

Un gros Paris : Leonardo frappe fort.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Troisième partie, du 25 juillet au 6 août : Leonardo recrute Jérémy Ménez, Milan Bisevac et Blaise Matuidi puis Salavatore Sirigu et Momo Sissoko, et enfin Pastore.

Lire la suite...

jeudi 4 août 2011

Tour d’horizon (2/4).

Ligue 1 saison 2011-2012 Il est temps de faire un petit tour d’horizon des 20 équipes de Ligue 1 à quelques jours de la reprise du championnat. Le problème de le faire à cette date est toujours le même, on ne connaît pas encore les effectifs définitifs.

Je vais faire ça en 4 parties dans l’ordre du classement de la saison 2010-2011.

Dans la deuxième partie Rennes, Bordeaux, Toulouse, Auxerre et l’ASSE.

Lire la suite...

jeudi 19 mai 2011

Les racines du mal (ou quand Leproux s'affiche).

bandeau L1 2010-2011 Accrochez-vous, car pour commencer cette analyse de Bordeaux-PSG (36e journée de Ligue 1), je vais retranscrire les déclarations de Robin Leproux.

Des conneries sorties par le président d’un club de football, j’en ai entendu des centaines, mais d’aussi pitoyables, rarement.

«Je suis assez énervé, parce que les joueurs ont failli, ils sont passés complètement à côté de leur match. On avait un rendez-vous, je crois qu’ils n’ont pas bien saisi ce qu’il se passait, que le Paris Saint-Germain avait un rendez-vous important avec la Champions’ League, et puis on a fait un match sans engagement, sans prendre la mesure de l’enjeu qui pouvait être le nôtre. C’était sans envie, sans impact, et de dirait presque "pas sérieux". (…) Moi je défends mon groupe, j’essaie de le stimuler, mais lorsqu’il y a tout un club, tout un staff, des supporters qui sont dans l’attendre de de voir le PSG en Champions’ League, et pi qu’on fait un match comme ce soir où cette place de 3e nous tendait les bras un euh… Y’avait des signes ils étaient tous là, simplement il faut entrer sur le terrain avec un état d’esprit… J’dirais faut avoir faim, faut avoir envie. Bon là euh j’ai cru j’pense franchement qu’ils n’ont pas compris. (…)Ils n’ont pas pris la mesure de l’événement, on va régler ça entre nous. Euuuh… mais à force de nous tendre comme ça les bras, la 3e place on va passer à côté, même la 4e. Alors on va pas gâcher cette fin de saison, il va falloir battre Lille, Saint-Etienne, mais la balle n’est plus dans notre camp.» A la question «C’est quoi ? Mental ?», question à la con s’il en est, il répond «très certainement.»

Je crois surtout que Leproux n’a pas regardé le match et n’a pas pris la mesure de rien du tout, ni de la difficulté de la saison, ni de la fatigue, ni de l’adversité, ni de la situation de façon plus globale.

Lire la suite...

dimanche 15 mai 2011

Et Coupet baissa les bras...

banderole Coupe de France Le LOSC n’avait pas remporté la Coupe de France depuis l’époque de Vincent Auriol… Euh… non… Il n’était pas ailier gauche, il était Président de la République… C’était il y a 56 ans, soit 55 de plus que la dernière victoire du PSG, tenant du titre. Cette finale, je la sentais bien. Hormis l’absence d’Armand, sur le banc car malade les 2 jours précédents, un seul titulaire était indisponible, Jallet, exclu de façon plus que sévère contre Nancy, Il faut y ajouter Luyindula, blessé depuis des semaines. Le 11 de départ de Kombouaré était donc attendu : Coupet - Cearà, Camara, Sakho, Tiéné - Makélélé, Chantôme - Giuly, Bodmer, Nenê - Hoarau. Sur le banc, Makonda et Bahebeck étaient les heureux élus, Kebano et Landre étaient assis dans les tribunes.

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2011

Problème d’équilibre.

bandeau L1 2010-2011

Il paraît que les erreurs d’arbitrage s’équilibrent sur une saison… On fait comment, on rajoute des matchs ? Ce n’est pas sur les 4 prochaines rencontres que ça risque de s’équilibrer pour le PSG !

Hormis le péno oublié pour Caen au Parc juste avant l’ouverture du score parisienne, est-ce que vous pouvez me citer des rencontres lors desquelles le PSG aurait été favorisé par des décisions arbitrales erronées ? Certains me parleront du but de Camara contre Lyon, pourtant il n’était pas hors-jeu si on applique la règle à la lettre. On pourrait y ajouter le match contre Le Mans en Coupe de France avec le rouge de Camara qui aurait dû arriver plus tôt.

Lire la suite...

dimanche 1 mai 2011

Paris VA... bien !

bandeau L1 2010-2011 Cette saison le PSG aura battu 3 fois Valenciennes. Hormis en CdL ça n’aura pas été si facile qu’on pourrait le penser, néanmoins le résultat est là, l’objectif est atteint, il fallait faire un nouveau pas vers la Ligue des Champions. Aujourd’hui le PSG est en grande partie maître de son destin, monter sur le podium de la Ligue 1 est plus que jamais possible. :psg:

L’opération aurait pu être encore meilleure avec plus d’application et sans un relâchement coupable à 2-0. Au lieu d’appuyer sur la tête de Valenciennois assommés par le double coup de boule de Sakho et Bodmer, de continuer à leur mettre la pression pour enfoncer le clou et soigner la différence de buts, les Parisiens ont fini par s’endormir eux-mêmes en tombant dans la facilité. C’est dommage, la chose était envisageable face à des Nordistes privés de Mater (blessé), de Bisevac (suspendu) puis de Rafael à partir de la mi-temps (remplacé par Nicolas Isimat Mirin, un inconnu de 19 ans). Les locaux ont fait de la passe à 10 et, fort logiquement, ont fini par en être punis. Ou comment se faire peur inutilement.

Lire la suite...

lundi 25 avril 2011

L’arbre qui cache la forêt.

bandeau L1 2010-2011 Facile de cracher sur Edel parce qu’il a concédé un penalty quelques secondes après son entrée en jeu impromptue, mais put*in ! Ouvrez les yeux ! Si le PSG n’est pas allé battre Brest lors de la 32e journée de Ligue 1, le gardien est très loin d’être le plus responsable de l’équipe.

Le responsable n°1 de cet énorme coup d’arrêt dont les conséquences pourraient être terribles, à savoir empêcher le PSG de se qualifier pour la Ligue des Champions, on le trouve sur le banc : Antoine Kombouaré. Là, certains vous être tentés de répondre quelque chose de stupide : «mais non, ce n’est pas de la faute de l’entraîneur, ce sont les joueurs qui jouent !» Pourquoi stupide ? Parce que jusqu’à preuve du contraire ce sont les entraîneurs qui décident qui joue. Or pour être mauvais sur le terrain, encore faut-il être sur le terrain.

Logique implacable.

Maintenant c’est simple, expliquez-moi ce que foutaient sur le terrain Clément (ou Makélélé), Giuly et surtout Tiéné.

Lire la suite...

jeudi 21 avril 2011

Saint-Denis : le retour des rois.

banderole Coupe de France 10 finales au Stade de France sur 28 possibles (3/14 en CdL, 7/14 en CdF)… 6 en 9 ans (dont 3 des 4 dernières éditions) rien qu’en Coupe de France … 12 finales dans cette compétition en 41 ans… Le 14 mai prochain à Saint-Denis les rois de la coupe vont à nouveau se rendre au nord de la Capitale dans le but de conserver leur trophée.

Il n’y avait pas besoin d’être supporter du PSG pour apprécier le spectacle. On a vu un très bon match, du très beau football avec du rythme, de la technique, 4 buts tous beaux, 3 tirs sur les montants, des sauvetages sur la ligne… Je pense que beaucoup de monde souhait la victoire du PSG, que ce soit à Rennes, Montpellier, Saint-Etienne ou encore Bordeaux. En effet, pour que la 5e place – peut-être aussi la 6e – soit qualificative pour l’Europa League, il était nécessaire que le PSG et Lille se qualifient pour la finale (les 2 clubs seront européens par le championnat, le ticket européen de la CdF sera distribué par le biais du championnat). En outre, pour le football français mieux valait qu’Angers ne le représente pas en EL, on commence à être en danger au niveau de notre indice européen, un club de L2 aurait pu encore plus le plomber que les clubs cités.

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2011

Le PSG pèche dans tous les domaines.

bandeau L1 2010-2011

Je n’en reviens pas ! J’ai entendu qu’en ne parvenant pas à battre Lorient lors de cette rencontre comptant pour la 29e journée de Ligue 1, le PSG a dit adieu à ses chances de titre. C’est terrible ! Vous rendez-vous compte de ce que ça signifie ?

Ça signifie que des gens présentés comme des spécialistes du football (majoritairement des journalistes professionnels) pensent qu’à 10 journées de la fin le 5e peut combler 10 points de retard et +9 de différence de but sur le premier mais aussi 5 ou 6 points sur 3 autres équipes. Vous le savez, il y a longtemps que je n’y crois plus. A la fin du mercato, lorsque j’ai dû constater avec effroi que le PSG ne recrutait personne, j’étais catastrophé. J’ai ensuite rapidement sombré dans le pessimisme, ceci dès la mi-février avec le 0-0 concédé à domicile contre Lens.

Depuis le début de l’année 2011 le PSG n’est que rarement bon ET réaliste. Contre Lorient le PSG n’a été ni bon, ni réaliste. Dans ces conditions, comment gagner ?

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

Paris à la relance.

Qu’est-ce que ça fait du bien !

Le PSG n’a pas gagné le tournoi de futsal de Bercy, mais peu importe, l’important était de s’amuser, de prendre du plaisir, de se lâcher. 14 buts marqués en 76 minutes, des gestes techniques, des combinaisons…

Un tournoi de futsal c’est sympa, on s’amuse, mais LE match du week-end était la réception de Juvisy en D1 féminine, la victoire été impérative pour se relancer complètement dans la course à l’Europe. Ça s’est remarquablement bien passé.

Lire la suite...

lundi 14 mars 2011

La panne.

bandeau L1 2010-2011 La soirée avait débuté comme dans un rêve, elle s’est terminée de façon cauchemardesque. Si la saison du PSG n’est pas entièrement et définitivement gâchée, à 11 matchs de la fin elle est fortement compromise. J’avais raison d’être pessimiste.

La première période n’a pas été si bonne que le score de 2-0 pourrait le laisser croire. La seconde n’a été qu’un spectacle de désolation.

En l’espace de 74 heures les Parisiens ont sérieusement hypothéqué leurs espoirs de qualification pour la prochaine Ligue des Champions – le titre était déjà hors d’atteinte – et pour les quarts de finale de l’[Europa League|tag:Europa League''] en gâchant des situations très favorables. Mener à Lisbonne contre le Benfica, avoir 2 buts d’avance contre Montpellier au bout d’un quart d’heure puis jouer toute la seconde période en supériorité numérique, finir par perdre contre les Portugais et concéder un nul à domicile face aux Héraultais… ’Tain… ça fait mal… Mal au moral, mal au c*l. Quand la tête ne suit plus, la fatigue se fait 3 fois plus ressentir, la récupération est 3 fois plus difficile. Sans la tête ni les jambes, comment voulez-vous gagner des matchs ?

Lire la suite...

vendredi 25 février 2011

Mission accomplie.

Bandeau Europa League Passer tout près d’un énorme fiasco alors que tout semblait aller pépère, qu’on n’envisageait même pas que ça puisse partir en sucette. On a tous vécu ça… Ne me dites-pas le contraire, vous avez forcément ressenti au moins une fois ce soulagement qui vous donne presque envie de rire pour évacuer la pression due à ce coup de stress.

Contre le BATE Borisov, le PSG devait passer sans trop de problèmes après son match nul 2-2 à l’extérieur. La qualification a finalement été obtenue… Si on fait le bilan de ce match, le principal élément à inscrire dans la colonne du positif ou dans celle du négatif, c’est bien la qualification, non ? Si on se penche sur la manière, tout de suite, c’est nettement moins reluisant. Si je n’avais vu OM-Manchester United mercredi soir, j’aurais pu être extrêmement sévère concernant ce 16e de finale retour d’Europa League. OM-MU a été si horrible qu’à côté PSG-BATE passerait presque pour un sommet du football international, car au moins, il y a eu des actions, des occasions de but, quelques arrêts, des frayeurs, des joueurs volontaires (pas tous). Je vous le concède, certains gestes techniques vus jeudi soir au Parc ont été magnifiquement ratés, toutefois je ne suis pas sûr d’avoir vu une bonne passe entre Marseillais et Mancuniens, les Red Devils étaient presque plus pathétiques que les Sardines. La Ligue des Champions est parfois au niveau de la CFA2. Mercredi, devant ta télé, tu ne savais pas si tu allais t’endormir ou si tu dormais déjà, si ce spectacle de désolation était réel ou s’il s’agissait d’un mauvais rêve.

Lire la suite...

vendredi 18 février 2011

2-2 par -22.

Bandeau Europa LeagueEn réalité, gagner la Coupe de France, c’est le début des emmerdes ! Le PSG, en plus du trophée, a obtenu sa qualif européenne. Résultat, cette saison il a déjà joué 9 matchs d’Europa League, le 10e aura lieu jeudi prochain, il ne servira qu’à se qualifier en 8e de finale… Pour la remporter, c’est 7 matchs de plus ! L’UEFA abuse.

Je suis un peu plus anti-Platini chaque jour que Dieu fait. Le mépris que montre cet infâme politicien pour l’Europa League et les clubs qui y participent est scandaleux. En réalité Platini, n’a rien du président altermondialiste du football qu’il voudrait qu’on croit qu’il est, son image est totalement artificielle, c’est du marketing. Quelques exemples ?

-L’étalement des 8e de finale de la Ligue des Champions sur 4 semaines différentes (avec 5 semaines et 1 jours d’écart entre le premier et le dernier match, 3 semaines entre l’aller et le retour) n’a pour but que de vendre plus de matchs aux télévisions, de permettre aux plus gros clubs d’être encore plus exposés (sans oublier que leur présence est assurée en février/mars depuis la réforme Platini, on a remplacé les poils à gratter des poules par des faire-valoir) et donc de se partager le gâteau…

Lire la suite...

jeudi 3 février 2011

Gui-Gui est Grand !

banderole Coupe de France Un de plus ! Martigues s’est ajouté à la liste des clubs qui espéraient réaliser l’exploit de sortir le Paris de la Coupe de France mais ont finalement dû se rendre à l’évidence : le pire tirage possible, c’est d’affronter le PSG.

Même avec 8 remplaçants sur 11 et Saaammmmmyy titulaire (+capitaine !) les Parisiens ont réussi à se sortir d’un traquenard terrible, un voyage en terre particulièrement hostile chez les charcleurs, un endroit où Paris Hilton aime séjourner car elle s’y sent très aimée «Paris ! Paris ! On t’en*ule ! », une contrée où l’OM est populaire au point qu’on est toujours prêt à lui donner un coup de main (un coup de main pour l’OM c’est un coup de crampons sur un joueur parisien, moins le PSG aura de joueurs valides, plus les chances de l’OM de finir dans les 3 premiers seront éloignées de 0), un horaire inhabituel (17h un mercredi, ceci dit Martigues en a encore moins l’habitude et joue très rarement en milieu de semaine), le 4e d’une série de 5 déplacements consécutifs…

Au moins les conditions de jeu étaient plutôt bonnes, une dizaine de degrés, du soleil, la pelouse la plus praticable connue par les Parisiens en match officiel depuis des temps immémoriaux. Les Rouge et Bleu étaient en rouge et bleu, leur maillot ressemblait à un vrai maillot… ça aurait pu être bien pire.

Je dois vous avouer que tout en restant très confiant sur la qualification, je n’étais pas rassuré…

Lire la suite...

mercredi 19 janvier 2011

Paris outragé, Paris martyrisé, Paris frustré, Paris éliminé.

Coupe de la Ligue J’avais le choix entre finir mon sujet sur le week-end formidable des Français en ski alpin, biathlon, short-track, saut à skis féminin et combiné nordique (éventuellement avec supplément ski de bosses, tennis, je voulais aussi y ajouter le ski alpin handisport). Priorité à l’actualité chaude (^^) avec l’horrible demi-finale de Coupe de la Ligue opposant Montpellier au PSG dans l’antre du Fight Club. On le savait, c’était le plus mauvais tirage possible, bien pire qu’un OM-PSG. Les faits ont confirmé les craintes. J’espérais la qualif, je l’attendais difficile avec peut-être de la casse, ça a mal tourné.

  • Est-ce que ça aurait pu être pire ?

Lire la suite...

- page 1 de 2