Pas besoin de vous raconter toute l’histoire depuis le départ, vous le savez, cet été LeBron James, double MVP en titre de la NBA, a décidé de se barrer à Miami pour jouer avec ses potes Dwyane Wade et Chris Bosh. Le retour du Roi des menteurs. Encore plus que la décision, c’est la façon de l’annoncer qui a choqué. Faire une émission d’une heure en direct baptisée pompeusement The Decision et balancer qu’il va «apporter son talent à South Beach», c’était grotesque, naze, irrespectueux. Il a ensuite enchaîné les saucisse avec ses 2 potes ayant chacun 12 ans d’âge mental (allez… la maturité d’un gamin de 12 ans… voir moins, ils sont hyper puériles), a répondu aux critiques de façon stupide (il a notamment dit que tout ça, c’était du racisme – parce que Jordan et Barkley sont blancs, c’est bien connu^^ – et n’était pas loin de faire une Piquionne en expliquant, en gros, que le boss des Cavs est un esclavagiste), a entretenu la haine née un peu partout à son encontre, notamment en sortant une pub Nike insupportable censée justifier son départ de la franchise où il avait toujours joué, celle de Cleveland, son Etat puisqu’il vient d’Akron dans l’Ohio…