Mot-clé - Jean-Eudes Maurice

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 décembre 2011

Pas de miracle.

Europa League Ce qui était attendu est arrivé, le Red Bull Salzburg a fini par l’emporter chez les Bratisla Boys, le PSG pouvait écraser l’Athletic Bilbao 118-0, ça n’aurait rien changé, il n’était plus maître de son destin.

J’y ai cru pendant une semaine et 20 minutes. Quand les Autrichiens, mené 2-0 sur le terrain du Slovan Bratislava dès la 6e minute, ont réduit l’écart sur penalty, je n’avais plus grand espoir. Ça sentait le retournement de situation, l’équipe n’ayant plus que son honneur à défendre risquait de lâcher pris contre celle venue chercher sa qualification en 16e de finale de l’Europa League. De son côté, le PSG a fait sa part de travail contre des Basques venus avec une équipe fortement remaniée sans être une équipe bidon. Marcelo Bielsa a aligné 3 titulaires habituels, 6 remplaçants dont certains sont régulièrement titulaires (4 ont beaucoup joué ces dernières saisons), il n’y avait que 2 véritables novices. Il a ensuite fait entrer 2 éléments indiscutables de son groupe pendant 30 et 20 minutes (dont Iker Muniain).

Lire la suite...

lundi 12 septembre 2011

Top départ !

Ligue 1 saison 2011-2012 Maintenant que toutes les pièces du puzzle sont là – enfin… certaines sont à l’infirmerie, mais elles vont en sortir – le travail d’assemblage va pouvoir commencer. D’ici quelques semaines le résultat devrait être sympathique, permettant au PSG d’atteindre ses objectifs.

La course commence, ce sera une course d’usure, à partir de maintenant les rencontres vont s’enchaîner à un rythme effréné, Après 5 journées de Ligue 1 Lyon part avec un point d’avance sur le LOSC, le PSG et Rennes (11 contre 10 chacun), l’OM part avec plusieurs longueurs de retard et un pneu crevé (3 points).

Les clubs européens ont encore 6 matchs à disputer d’ici à la prochaine trêve internationale, soit en une vingtaine de jours, tous ne tiendront pas le coup, concernant Paris je ne me fais pas de souci, l’effectif a été construit pour jouer sur les différents tableaux.

Lire la suite...

lundi 22 août 2011

En route vers sommets !

Ligue 1 saison 2011-2012

J’ai bien réfléchi avant de pondre cette analyse de PSG-Valenciennes, un des 3 matchs du dimanche après-midi de la 3e journée de Ligue 1. Il y a plusieurs façon de voir les choses, j’espère que la mienne est la meilleure, faites-vous votre opinion, je vais présenter la mienne.

Mon premier sentiment à la fin de cette rencontre était assez basic : «Pas le meilleur match de l'histoire du PSG, mais on prend !» Après mure réflexion j’irai plus loin. Le PSG a gagné, la manière importe peu (prestation d’ensemble assez médiocre, limite mauvaise) car on a assisté à une véritable révolution, un signe très important montrant que Paris jouera réellement le titre cette saison. Pourquoi accorder une valeur si grande à une victoire 2-1 au Parc des Princes contre Valenciennes, qui plus est obtenue dans la douleur ? Je compte vous l’expliquer…

Lire la suite...

vendredi 19 août 2011

Pas de doute, il joue bien ! (Tous ravis de Javi.)

Europa League Après le pilote en 2 parties, une première tournée dans les décors habituels, là où environ un épisode sur 2 se déroulera, le Parc des Princes, et une seconde filmé en extérieur, la série qui nous tiendra en haleine jusqu’au mois de mai est officiellement lancée. La star a campé son rôle pour la première fois… avec brio !

Présentons rapidement la série…

Le nom de la série est PSG : rêvons plus grand.
Producteurs : QSI.
Producteur exécutif : Leonardo.
Réalisateur : Antoine Kombouaré.
Budget : euh… gros… même si on pourrait encore augmenter le budget en cas de besoin pour en faire un blockbuster.
Durée : des épisodes de 2 fois 45 minutes (environ), certains épisodes spéciaux peuvent être allongés et atteindre 120 minutes plus bonus.
La star : Javier Pastore.

Lire la suite...

samedi 6 août 2011

Un gros Paris : Leonardo frappe fort.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Troisième partie, du 25 juillet au 6 août : Leonardo recrute Jérémy Ménez, Milan Bisevac et Blaise Matuidi puis Salavatore Sirigu et Momo Sissoko, et enfin Pastore.

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

Paris à la relance.

Qu’est-ce que ça fait du bien !

Le PSG n’a pas gagné le tournoi de futsal de Bercy, mais peu importe, l’important était de s’amuser, de prendre du plaisir, de se lâcher. 14 buts marqués en 76 minutes, des gestes techniques, des combinaisons…

Un tournoi de futsal c’est sympa, on s’amuse, mais LE match du week-end était la réception de Juvisy en D1 féminine, la victoire été impérative pour se relancer complètement dans la course à l’Europe. Ça s’est remarquablement bien passé.

Lire la suite...

vendredi 18 mars 2011

Tout ça pour ça...

Bandeau Europa League Le PSG était plus fort que Benfica, c’est Benfica qui passe… Décidemment, affronter des Portugais en 8e de finale de l’Europa League (ou avant ça la Coupe de l’UEFA) ne réussit pas au club de la plus belle ville du monde.

On pouvait craindre une ambiance totalement portugaise, finalement, si les partisans de l’équipe lisboète ont envahi le Parc des Princes, on a aussi entendu des chants parisiens, peut-être lancés par d’anciens ultras revenus pour l’occasion pour ne pas subir l’affront de voir leur club jouer vraiment à l’extérieur à domicile.

Lire la suite...

vendredi 11 mars 2011

Doit-on être déçu ?

Bandeau Europa League

Stade magnifique doté d’une pelouse parfaite… mais tribunes très partiellement remplies, un aigle assez ridicule comme mascotte (en ce moment il n’y a pas de véritable aigle), une équipe très remaniée… A priori ça ressemblait à un match amical, c’était un match de coupe d’Europe.

Honnêtement, en voyant la composition d’équipe du PSG pour son 8e de finale aller d’Europa League au Stade de la Luz contre un Benfica ayant pour objectif principal de briller dans cette compétition, qui ne s’est pas dit que les Parisiens allaient à l’abattoir ?

Lire la suite...

vendredi 25 février 2011

Mission accomplie.

Bandeau Europa League Passer tout près d’un énorme fiasco alors que tout semblait aller pépère, qu’on n’envisageait même pas que ça puisse partir en sucette. On a tous vécu ça… Ne me dites-pas le contraire, vous avez forcément ressenti au moins une fois ce soulagement qui vous donne presque envie de rire pour évacuer la pression due à ce coup de stress.

Contre le BATE Borisov, le PSG devait passer sans trop de problèmes après son match nul 2-2 à l’extérieur. La qualification a finalement été obtenue… Si on fait le bilan de ce match, le principal élément à inscrire dans la colonne du positif ou dans celle du négatif, c’est bien la qualification, non ? Si on se penche sur la manière, tout de suite, c’est nettement moins reluisant. Si je n’avais vu OM-Manchester United mercredi soir, j’aurais pu être extrêmement sévère concernant ce 16e de finale retour d’Europa League. OM-MU a été si horrible qu’à côté PSG-BATE passerait presque pour un sommet du football international, car au moins, il y a eu des actions, des occasions de but, quelques arrêts, des frayeurs, des joueurs volontaires (pas tous). Je vous le concède, certains gestes techniques vus jeudi soir au Parc ont été magnifiquement ratés, toutefois je ne suis pas sûr d’avoir vu une bonne passe entre Marseillais et Mancuniens, les Red Devils étaient presque plus pathétiques que les Sardines. La Ligue des Champions est parfois au niveau de la CFA2. Mercredi, devant ta télé, tu ne savais pas si tu allais t’endormir ou si tu dormais déjà, si ce spectacle de désolation était réel ou s’il s’agissait d’un mauvais rêve.

Lire la suite...

vendredi 18 février 2011

2-2 par -22.

Bandeau Europa LeagueEn réalité, gagner la Coupe de France, c’est le début des emmerdes ! Le PSG, en plus du trophée, a obtenu sa qualif européenne. Résultat, cette saison il a déjà joué 9 matchs d’Europa League, le 10e aura lieu jeudi prochain, il ne servira qu’à se qualifier en 8e de finale… Pour la remporter, c’est 7 matchs de plus ! L’UEFA abuse.

Je suis un peu plus anti-Platini chaque jour que Dieu fait. Le mépris que montre cet infâme politicien pour l’Europa League et les clubs qui y participent est scandaleux. En réalité Platini, n’a rien du président altermondialiste du football qu’il voudrait qu’on croit qu’il est, son image est totalement artificielle, c’est du marketing. Quelques exemples ?

-L’étalement des 8e de finale de la Ligue des Champions sur 4 semaines différentes (avec 5 semaines et 1 jours d’écart entre le premier et le dernier match, 3 semaines entre l’aller et le retour) n’a pour but que de vendre plus de matchs aux télévisions, de permettre aux plus gros clubs d’être encore plus exposés (sans oublier que leur présence est assurée en février/mars depuis la réforme Platini, on a remplacé les poils à gratter des poules par des faire-valoir) et donc de se partager le gâteau…

Lire la suite...

jeudi 3 février 2011

Gui-Gui est Grand !

banderole Coupe de France Un de plus ! Martigues s’est ajouté à la liste des clubs qui espéraient réaliser l’exploit de sortir le Paris de la Coupe de France mais ont finalement dû se rendre à l’évidence : le pire tirage possible, c’est d’affronter le PSG.

Même avec 8 remplaçants sur 11 et Saaammmmmyy titulaire (+capitaine !) les Parisiens ont réussi à se sortir d’un traquenard terrible, un voyage en terre particulièrement hostile chez les charcleurs, un endroit où Paris Hilton aime séjourner car elle s’y sent très aimée «Paris ! Paris ! On t’en*ule ! », une contrée où l’OM est populaire au point qu’on est toujours prêt à lui donner un coup de main (un coup de main pour l’OM c’est un coup de crampons sur un joueur parisien, moins le PSG aura de joueurs valides, plus les chances de l’OM de finir dans les 3 premiers seront éloignées de 0), un horaire inhabituel (17h un mercredi, ceci dit Martigues en a encore moins l’habitude et joue très rarement en milieu de semaine), le 4e d’une série de 5 déplacements consécutifs…

Au moins les conditions de jeu étaient plutôt bonnes, une dizaine de degrés, du soleil, la pelouse la plus praticable connue par les Parisiens en match officiel depuis des temps immémoriaux. Les Rouge et Bleu étaient en rouge et bleu, leur maillot ressemblait à un vrai maillot… ça aurait pu être bien pire.

Je dois vous avouer que tout en restant très confiant sur la qualification, je n’étais pas rassuré…

Lire la suite...

mardi 1 février 2011

Le mercato, mal nécessaire, bien facultatif.

Il faut se rendre à l’évidence, en football le mercato d’hiver est nécessaire. Il est très critiqué, parfois à juste titre, mais il est bel et bien nécessaire.D'ailleurs, si on l'aborde bien, il est un bien.

Il n’est d’abord pour une raison extrêmement simple : dans beaucoup de pays (qu’il s’agisse de la Russie ou du Brésil, de championnats comme la MLS ou autre, en fait tous les championnats pour lesquels la saison s’étale sur tout ou partie de l’année civile) il correspond à l’intersaison. Comment interdire à ces pays de construire leur équipe pour la saison en recrutant à l’étranger ? C’est impossible.

Accepter son existence ne signifie pas qu’il faille en accepter toutes les dérives. Lundi soir en Angleterre, c’était n’importe quoi ! Les transferts et prêts en Premier League ont dépassé l’entendement, particulièrement à Chelsea ! 60 millions pour Fernando Torres, 25 pour David Luiz, c’est de la folie ! Drogba et Torres ensemble devant, l’association me semble assez peu complémentaire a priori. En revanche, dans le cas où le PSG devrait affronter Benfica en Europa League après avoir sorti BATE Borisov (c’est ce qu’a décidé le tirage), alors le transfert de David Luiz est une excellente nouvelle ! De même, je préfère voir Andy Carroll plutôt que l’Espagnol à la pointe de l’attaque des Reds si le PSG ou le LOSC joue Liverpool.

Lire la suite...

lundi 31 janvier 2011

En vous r’merciant !

bandeau L1 2010-2011 J’ai comme l’impression que dans certains clubs l’ambiance est bien morose après ce week-end de championnat, dans d’autres elle est limite euphorique. On peut les classer en 2 catégories, les 9 qui ont réalisé une très bonne opération en l’emportant, les 10 qui en ont réalisé une très mauvaise en n’y parvenant pas (Arles-Avignon ne compte pas). Merci à ceux qui ont perdu, le PSG est dans l'autre catégorie, pour moi c'est une bonne journée ! :-)

La 21e journée de Ligue 1, c’est 25 buts, et pourtant quelques purges bien violentes. Effet laxatif+effet somnifère, la grande affiche de Canal+ serait un médicament naturel très efficace si elle n’avait aussi des effets indésirables du genre déprime, vomissements… Monaco-OM, c’était chiant, mais bien chiant, pas juste un peu – sur le banc les joueurs ont des sièges baquets façon Formule 1… A quand les sièges lunette des toilettes pour les spectateurs qui se font chier ? – vraiment hyper chiant, c’était soporifique, assez pour vous endormir un enfant hyperactif tombé la tête la première dans une piscine remplie de cocaïne, seulement pour les supporters des deux clubs et les gens qui tout simplement aiment le football, c’était surtout une épreuve très difficile, regarder ça vous plombe le moral, c’est à gerber de se dire que les mecs prennent autant d’argent pour se foutre de la gueule du monde en ne se bougeant absolument pas.

Tant qu’on y est, commençons par la fin, Monaco-OM.

Lire la suite...

dimanche 30 janvier 2011

L’exception.

bandeau L1 2010-2011Samedi, sur 7 matchs, 6 ont été remportés par l’équipe évoluant à domicile, on ne compte qu’une victoire à l’extérieur, celle du PSG à Avignon. Lyon et Rennes ont explosé, Paris a fait le métier dans des conditions particulièrement difficiles.

Pas de Clément ni d’Hoarau, victime du terrain d’Agen. Pas de Cearà, blessé depuis un moment. Chantôme était suspendu, il a pris 2 matchs pour ses 2 jaunes à Montpellier en Coupe de la Ligue, je préfère ça au coup du 1+1 avec le sursis qui tombe au pire moment. Ajoutez-y l’entorse de Makélélé à l’entraînement vendredi (on n’était pas au courant avant la conférence de presse d’après-match)… ça fait lourd. Bien sûr, on ne peut oublier de mentionner le départ de Sessegnon pour Sunderland officialisé en début de soirée.

"Land", en anglais, ça veut dire région/pays, mais "Sunder", ça veut dire quoi ? Pigeon ? Sunderland, le pays du pigeon. Quasiment 8 millions d’euros pour un intermittent du spectacle maladroit dans la zone de vérité, peu efficace, borné, dont l’hygiène de vie est citée en exemple à ne pas suivre… Joueur qui de surcroît cirait le banc en championnat depuis des mois. J’espérais qu’on trouverait un pigeonSunderland semblait en être un bien grasSessegnon n’est plus parisien. Thank you very much !

Lire la suite...

mercredi 19 janvier 2011

Paris outragé, Paris martyrisé, Paris frustré, Paris éliminé.

Coupe de la Ligue J’avais le choix entre finir mon sujet sur le week-end formidable des Français en ski alpin, biathlon, short-track, saut à skis féminin et combiné nordique (éventuellement avec supplément ski de bosses, tennis, je voulais aussi y ajouter le ski alpin handisport). Priorité à l’actualité chaude (^^) avec l’horrible demi-finale de Coupe de la Ligue opposant Montpellier au PSG dans l’antre du Fight Club. On le savait, c’était le plus mauvais tirage possible, bien pire qu’un OM-PSG. Les faits ont confirmé les craintes. J’espérais la qualif, je l’attendais difficile avec peut-être de la casse, ça a mal tourné.

  • Est-ce que ça aurait pu être pire ?

Lire la suite...

mercredi 5 janvier 2011

Maison Blanche-Paris, faux sommet international…

J’ai hésité à écrire ce que vous allez lire. Un match amical à la fin d’un stage de reprise de 3 ou 4 jours juste après la trêve hivernale, on n’a pas forcément grand-chose à en tirer, surtout géré de cette façon.

Forcément, avec un 32e de finale de Coupe de France au Parc des Princes samedi soir, il était impossible de jouer à fond cette exhibition donnée pour l’inauguration du nouveau stade de Marrakech dont la pelouse était magnifique. Plusieurs joueurs étaient absents, ce qui enlève encore un peu plus de signification au résultat. Sans Bodmer, Tiéné, Clément et Armand (ces 2 derniers, je ne les savais pas indisponibles… turista ?), ce n’est forcément pas la même chose (Sessegnon, je n’en parle même pas, pour moi il n’est déjà plus là).

Le plus kiffant en réalité c’est le fait d’avoir eu comme lever de rideau un match de l’OL… Et oui, les organisateurs ne s’y sont pas trompés, Paris, c’est un autre standing que Lyon… :sifflotte: B-) :psg:

Lire la suite...

vendredi 31 décembre 2010

Un vrai marathon.

5 mois sont passés, il en reste 5 autres. La principale conclusion à tirer des 5 premiers est très simple : le PSG reste en course au 20e Km du marathon qu’est la saison de football. Maintenant le plus dur va être de garder le rythme voir d’accélérer pour toujours être dans le coup en avril et en mai au moment de franchir la ligne.

  • Un marathon n’est jamais joué au bout de 20 bornes.

Trophée des Champions (match amical officiel), 8 rencontres d’Europa League, 2 de Coupe de la Ligue, 19 de Ligue 1. Déjà 30 matchs joués depuis fin juillet, 14 victoires, 11 nuls, 5 défaites, 49 buts marqués, 31 buts encaissés. Ça aurait pu être mieux, peut-être même dû être mieux car certaines fois il y a eu spoliation, de temps en temps erreurs individuelles ou collectives (contre Bordeaux et Lyon en particulier), et surtout un nombre important d’occasions gâchées. Bon, ce n’est quand même pas si mal, et surtout pas si mal qu’on veut nous le faire avaler.

Lire la suite...

jeudi 16 décembre 2010

La quête du titre.

Bandeau Europa League J’avais prévu de choisir comme titre "Opération kebab congelé". Saammmmyyy n’ayant pas fait des siennes pour son premier match de la saison – 2 ou 3 mauvaises passes, quelques fois pris de vitesse, une ou deux erreurs de marquage – grâce notamment à l’aide de Camara (capitaine), qui a bien assuré le coup, ce titre n’était pas très pertinent, il m'en fallait un autre.

Avec ces conneries d’étaler les derniers matchs de poule des deux compétitions européennes sur un maximum de journées on se retrouve avec des aberrations du genre de ce Karpaty L’viv-PSG débuté à 22h05 heure locale par -8°C en début de rencontre (ça a certainement dû baisser par la suite et atteindre les -10 à -13° annoncés). Le terrain était relativement praticable car paraît-il chauffé, il n’empêche qu’avec de légères chutes de neige – une neige très fine bien chiante – et une température si inférieure à 0 la surface de jeu s’est durcie, il y avait beaucoup de faux rebonds, le ballon rouge prenait plus de vitesse (aussi à cause de la fine particule neigeuse qu’on voyait voler quand le ballon passait dessus). Avec les lignes peintes, le ballon rouge sur sol marron/verdâtre, les maillots foncés des Parisiens et ceux rayés vert et blanc des Ukrainiens, esthétiquement, ce match d’Europa League n’était pas beau à voir. Parfois le cadre dans lequel est joué un match donne une bien meilleure image de la rencontre, la rend attractive, si vous prenez par exemple de Manchester United-Arsenal d’il y a 2 jours, c’est exactement ça, le contenu était affligeant, le Vieux Trafford l’a rendu un peux moins indigeste. Tout ceci explique pourquoi j’ai aussi pensé à ce titre : Bienvenue au Théâtre des rêves d’ailleurs.

Lire la suite...

mardi 14 décembre 2010

La paire de Nenê.

bandeau L1 2010-2011 Pour arriver à tenir Nenê les adversaires du PSG ont intérêt à avoir de solides bras… Mouaaaaah ! Bra(s), en anglais ne veut pas dire la même chose qu’en français…

:psg: Il va être ici question à la fois de VA-PSG, de l’actualité de ce début de semaine et de ce qui va suivre jusqu’à la trêve, voir même après.

Avec le PSG chaque match apporte son lot de surprises. Gagner à Valenciennes était prévu, c’est normal, déjà en CdL le mois dernier ça avait fait 3-1 pour le Paris en mettant beaucoup de remplaçants, alors en championnat avec la grosse équipe, a priori, aucun problème, même si cette fois Pujol était titulaire (longtemps incertain). Pourtant les hommes de Kombouaré ont failli se faire piéger, ils ont réussi à se faire peur bêtement et à réagir illico pour s’en sortir sans dommage.

Merci Anderson Luis de Carvalho ! Autrement dit, merci Nenê !

Lire la suite...