L’équipe de France jouait gros lors de cette 3e journée des Championnats du monde de judo. Elle a en effet choisi les 2 catégories au programme pour y engager 2 combattants (elle pouvait le faire dans 2 catégories chez les hommes et chez les femmes, elle l’a fait sans succès en -60kg).

Si Benjamin Axus et Pierre Duprat ne faisaient figure que d’outsiders car classés juste derrière le top 30 à la ranking list des -73kg, Hélène Receveaux (3e au classement mondial) et Priscilla Gneto (14e mais championne d’Europe en titre) étaient attendues dans la course aux médailles chez les -57kg.

On aura slalomé entre satisfactions, déceptions, frustrations et même dégoût pour finir par un cocktail de joie et de soulagement. Le compteur de médailles françaises est – enfin – ouvert, même si sans commune mesure avec celui du Japon dont la récolte est si importante qu’il faudra affréter un avion-cargo spécial rien que pour transporter les médailles et peluches obtenues cette semaine à Budapest.