Mot-clé - Kévin Anin

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 30 avril 2012

La parabole du semeur.

Ligue 1 saison 2011-2012 A leurs 20 ans, 7 frères avaient chacun reçu de leur père une parcelle de son domaine. Un soir d’hiver, partageant une soupe afin de se réchauffer en période de grand froid, leur père les invita à programmer une grande fête le premier jour de l’automne suivant, fête lors de laquelle chacun apporterait ce qu’il aurait pu récolter grâce à sa terre.

L’aîné, très fier de son potager la première saison après sa création, avait pris l’habitude depuis 10 ans de replanter les mêmes choses aux mêmes emplacements, si bien que le sol s’était progressivement épuisé. Fidèle à ses habitudes, il recommença exactement comme il l’avait toujours fait. Ses graines levèrent mais les plantes ne purent se développer, elles dépérirent rapidement. En conséquence, il n’obtint rien si ce n’est de mauvaises herbes.

Le cadet, habitué à se nourrir grâce à son potager, fit ses plantations, dévora goulument ses premières récoltes, pensant que commencer à faire des réserves au début de l’automne suffirait à avoir de quoi se régaler tout l’hiver et offrir le couvert à sa famille. Les caprices du temps en décidèrent autrement, la grêle ravagea son jardin et il se trouva fort dépourvu, quand l’automne fût venu.

Lire la suite...

dimanche 29 avril 2012

34e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 On n’a joué que 9 matchs comptant pour la 34e journée de Ligue 1, le dernier aura lieu dans 2 semaines. Ce week-end, plusieurs équipes ont complètement craqué.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 30 janvier 2012

Statu quo en haut, Bretagne KO.

Ligue 1 saison 2011-2012

Les gros ont gagné mais ont peiné. Ou si vous préférez, les gros ont peiné, mais ont gagné. Les équipes dans le doute ne vont pas mieux. Une journée sans grande surprise en somme. La Ligue 1 ne compte plus aucune équipe invaincue à domicile, les Bretons de Brest et de Rennes ont été les derniers à résister, ils ont fini par s’incliner lors de la même journée, la 21e.

Paris a ouvert le score rapidement sans jamais réussir à se mettre à l’abri, Montpellier a marqué très tard pour gagner un match qui aurait dû être plié depuis longtemps, l’OL a attendu les 10 dernières minutes pour arracher 2 points supplémentaires, Lille restait sous la menace d’un coup fourré vert jusqu’à le 86e, ils ont eu besoin d’un temps fou pour faire le break malgré un nombre incalculable d’occasions, l’OM a bénéficié d’une réussite impressionnante pour se défaire de Rennes.

Lire la suite...

dimanche 29 janvier 2012

21e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Globalement, lors de la 21e journée de Ligue 1, les équipes fortes, les équipes en forme et celles en grande méforme ont confirmé leur valeurs, leur bonne santé ou leur déliquescence.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

dimanche 2 octobre 2011

Le coup de la panne.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le début de la 9e journée de Ligue 1 a été marqué par des pannes : pannes de victoires, panne d'électricité, panne généralisée (de la tête aux jambes). Sur 17 buts, 6 ont été inscrits après la 87e minute, les fins de matchs ont égayé une soirée peu passionnante.

Dans notre bon vieux championnat de France on a de plus en plus de joueurs venus de destinations "exotiques" dont certains partiront un peu partout dans le monde pendant la trêve internationale. On a par exemple vu marquer un Costaricien et un Israélien, un Sud-Coréen a failli les imiter, je vous passe les buts des Africains et du Brésilien, on a plus l’habitude.

Finalement, l’entrée en matière avant un gros dimanche (avec LOSC-Rennes et PSG-OL) aura été intéressante que prévu.

Lire la suite...

lundi 22 août 2011

Ligue 1, le grand chaud.

Ligue 1 saison 2011-2012 En général, les équipes ayant dépensé pas mal d’énergie en semaine en jouant une rencontre européenne sont fatiguées le week-end. En conséquence elles ont énormément de mal à gagner leur match de Ligue 1. L’OM n’a pas cette excuse pour expliquer ses difficultés face à l’ASSE.

  • Les résultats de dimanche (3e journée de L1).

Montpellier-Rennes, 4-0,
Nancy-Sochaux, 1-2,
PSG-Valenciennes, 2-1,
OM-ASSE, 0-0.

(Rappel des résultats et matchs de samedi.)

Lire la suite...

lundi 21 février 2011

Choisissez bien, choisissez les buts. (2/2)

bandeau L1 2010-2011 La vie n’est pas facile pour les équipes qui jouent le maintien, elle est parfois encore plus difficile pour celles qui pensaient jouer les premiers rôles mais ont été larguées en route. Ce week-end, lors de la 24e journée de Ligue 1, seulement 2 des 8 premiers affrontaient une équipe classée au-delà de la 8e place, il s’agissait de l’OL, vainqueur de Nancy 4-0 à domicile, et du PSG, rentré de Nice avec un beau succès 3-0.

Ces 2 bran-bran font mal aux Lorrains et aux Azuréens dans un championnat aussi serré car si chaque point compte, la différence de buts pourrait être un facteur clé dans la lutte pour le maintien en Ligue 1. 8 équipes se tenaient en 5 points (du 12e au 19e), or parmi les 9 derniers, les clubs en danger (dont un déjà foutu, Arles-Avignon), un seul a gagné, Sochaux.

Lire la suite...

lundi 7 février 2011

Juste pour me casser les couill*s !

bandeau L1 2010-2011 Quelle étrange journée… La Ligue 1 est encore relancée alors qu’elle a failli être quasiment pliée à quelques minutes et quelques centimètres près. En fait j’ai l’impression que les joueurs de L1 ont décidé de tout faire pour plomber mes pronostics, à croire qu’ils ont tous lu ce à quoi je m’attendais et se sont donné le mot pour me casser les couill*s (ou en version plus soft pour me donner tort) !

Samedi à 19h aucun match de la 22e journée ne m’attirait, j’attendais Rennes-PSG, très bon match de foot à la fin malheureuse. Comment voulez-vous avoir envie de regarder Arles-Avignon en déplacement à Marseille, Caen recevoir Lorient, les Verts visiter l’antre du Fight Club, les 738e Derby du Nord du XXIe siècle (en ne comptant que les confrontations entre équipes premières de clubs professionnels), un Nice-Sochaux aussi sexy qu’Amélie Mauresmo en tenue de bonne-sœur, ou encore un Brest-Nancy toujours sans Nolan Roux ? A part si on est fan d’un de ces clubs – or vous le savez, ce n’est pas mon cas – on ne peut être impatient d’assister au spectacle d’une de ces 6 rencontres… Ou alors ça s’appelle du masochisme.

Attention, je ne dis pas que toutes ces équipes sont nulles, qu’elles ne produisent jamais de spectacle, mais avouez qu’Arles-Avignon est catastrophique, que depuis le début de saison l’OM galère à domicile contre 100% des équipes qui se présentent au Vélodrome, y compris Zilina, que Lorient et Sochaux se font tout le temps corriger à l’extérieur, que si Lens, Caen et Nice luttent pour conserver leur place en L1 ce n’est pas par hasard, que l’ASSE avec Emmanuel Rivière en pointe normalement a autant de chance de marquer des buts que Brest sans Nolan Roux, que Montpellier n’est qu’une équipe de barbares sans foi ni loi, et que Valenciennes… non, en fait Valenciennes, malgré ses difficultés, est l’équipe la plus potable du lot (Sochaux à domicile c’est sympathique, seulement le Stade du Ray est loin du Doubs).

Lire la suite...