lundi 22 juin 2015

L’étalé italien.

Soro_vs_l_etale_italien__ChE_UBU_des_poids_moyens.jpg L’histoire ne dit pas s’il a crié Adriaaaaaaaaan» (ou «Adrieeeeeenne» en français), mais je pense que non. Car il ne s’agissait pas de l’Etalon italien. Plutôt de l’étalé italien…. Sur son visage, son adversaire a marqué du poing un S qui veut dire Soro.

Michel Soro affrontait Emanuele Blandamura à Milan pour la ceinture vacante EBU des poids moyens. La seule défaite (23-1-0, il est passé pro en 2007) de cet Italien de 35 ans datait de juillet de l’an dernier, Billy Joe Saunders l’avait mis KO au 8e round à Manchester. Il s’agissait déjà de décrocher cette ceinture. Depuis, l’invaincu britannique a délaissé cette ceinture pour une chance mondiale.

Lire la suite...

dimanche 7 juin 2015

On en salive déjà !

Miguel Cotto s’est emparé du titre WBC des poids moyens le 7 juin 2014, il y a pile 1 an. Ou plutôt 364 jours. Depuis, il n’avait plus combattu.

Malgré ses défaites consécutives aux points contre Trout et Mayweather (en 2012), précédées d’une "démontada" subie face à Pacquiao en 2009 (les photos de sa tronche à la fin du combat sont mythiques), le Portoricain reste un grand nom du noble art avec ses 39 victoires (dont 32 avant la limite) pour 4 défaites et ses ceintures obtenues dans 4 catégories différentes. Forcément, tout le monde attend de le voir affronter les deux hommes qui font le plus de bruit dans cette catégorie : Saul "Canelo" Alvarez et Gennady Golovkin. Ces deux cogneurs qui démontent leurs adversaires ont boxé récemment, les combats sont sur le blog, ici pour le Mexicain, ici pour le Kazakh, régalez-vous si ce n’est pas déjà fait ! Tous les amateurs de boxe veulent voir ces affiches car elles promettent d’être particulièrement spectaculaires, violentes, voire même sauvages.

Lire la suite...

dimanche 10 mai 2015

Aïe ! Pepito !

Un délice. Une preuve que la boxe anglaise peut encore être ce qu’on en attend : un sport de combat se terminant par un énorme KO bien VIOLENT avant la fin de 3 reprises particulièrement sauvages.

Eloignez les enfants et régalez-vous devant ce combat entre la nouvelle star mexicaine, Saul Alvarez – surnommé "Canelo" car il est roux – et un Texan, James Kirkland.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2012

La finale des miraculés.

Ligue des Champions Qui aura pu prévoir une finale de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et Chelsea ? Ces clubs ont respectivement éliminé le Real Madrid et le Barça dans des circonstances totalement improbables. Pas de quarante-douzième Clasico au programme ! Tant mieux ! Ces demi-finales ont eu un grand mérite : nous rappeler pourquoi on aime le foot.

Le foot est un sport parfois terriblement surprenant, la réalité se permet souvent des choses que la fiction n’oserait même pas imaginer. Un match, c’est un scénario. Un parcours européen, c’est une saga. Ça peut être chiant et prévisible comme captivant et plein de rebondissement, la qualité des acteurs et du metteur en scène est très importante, la façon dont c’est filmé tout autant. Si globalement les quarts de finale ont été sans intérêt, les demi-finales ont été extraordinaires dans des styles très différents. De mon point de vue d’amateur de football neutre car supporter d’aucun de ces clubs, Barça-Chelsea a plutôt été un drame et Real-Bayern un bon thriller. Si vous voulez de la comédie, je vous conseille de regarder samedi la finale de la Coupe de France entre l’OL et Quevilly.

Lire la suite...

dimanche 1 mai 2011

Un peu plus près des étoiles.

On est en pleine nuit, il n’y a pas grand-chose d’intéressant sur le net, et là je vois UFC 129 en direct du Canada… Allez, je regarde un peu, ça va casser des gueules, comme toujours en MMA

Je regarde un premier combat, c’est fini en 20 secondes avec 2 coups de points bien violents enchaînés avec 3 autres au sol et un arrêt de l’arbitre… C’est allé très vite, ils diffusent un combat ayant eu lieu plus tôt dans la soirée, cette fois terminé avant la fin du premier round avec un abandon suite à un étrangement (clé à la tête avec les jambes). Je me dis… Un dernier combat ?

Randy Couture (légende de l’UFC, je crois qu’il tentait un come-back) face à Lyoto Machida.

Il ne se passait rien, un premier round vraiment naze, et soudain dans le 2e…

Lire la suite...

mardi 22 février 2011

La semaine dernière… (14 au 20 février 2011)

La semaine dernière...Au début de chaque semaine je vais essayer de vous faire un résumé de celle qui vient de se terminer. Je vais aborder pas mal de sujet non traités dans d’autres articles ou en vous rappelant les grandes lignes de ceux traités plus en longueur.

Au menu : légende du football, NBA, coupe(s) d’Europe, dunks, ski, dopage, patin, tennis, Français bondissant, et plein d’autres sujets.

C’est officiel, il l’a annoncé lors d’une conférence de presse organisée avec son club des Corinthians, la carrière de footballeur de Ronaldo est terminée. Les amateurs de football ont pour la plupart beaucoup d’admiration et d’affection pour ce joueur, ceci pour plusieurs raisons. La première de ces raisons est qu’il a fait rêver toute la planète football à l’époque où il était au sommet de son art et de ses possibilités physiques. Malheureusement, il n’a pas été épargné par les blessures, et c’est là qu’intervient la 2e raison pour laquelle il est très respecté. Revenir de blessures très graves comme il l’a fait n’est pas une évidence.

Lire la suite...

dimanche 13 février 2011

Je sombre dans le pessimisme.

bandeau L1 2010-2011 Ça y est, les problèmes apparaissent… Il fallait bien que ça arrive, vue la façon du est gérée le PSG, les éviter semblait impossible. Lens a pris un point au Parc des Princes car malgré une nette domination les Parisiens n’ont pas réussi à convertir une de leurs occasions. Un classique. Ça aurait pu être pire, en 2010-2011 ces matchs se terminent en général par un 0-0 (Rennes à l’aller, Nice, Dortmund, maintenant Lens…), la saison passée le PSG encaissait un but et s’inclinait 0-1. 0-0, 0-1, le goût est le même, celui d’une défaite.

L’événement est que pour la première fois depuis des lustres le PSG sort d’un match sans avoir encaissé de but (à Montpellier c’était aussi le cas après 90 minutes, pas après 120). Les plus optimistes retiendront cette statistique et le point "sauvé" malgré les frayeurs causées par les contre-attaques lensoises.

Le mauvais arbitrage n’est pas la cause de ce qui dans les têtes et au classement équivaut à une défaite, surtout que le PSG a aussi eu l'occasion de profiter de mauvaises décisions, un match nul contre un relégable étrillé il y a un mois au même endroit avec presque les mêmes joueurs (surtout côté parisien). Pourquoi cette contre-performance ? Outre la belle résistance de Lensois "bien en place" comme on pouvait s’y attendre, 4 raisons sont facilement identifiables, elles sont toutes connectées :
1. la méforme de Nenê,
2. la transparence d’Erding,
3. les choix de Kombouaré,
4. la politique de recrutement de Robin Leproux et compagnie.
Vous comprendrez que chacune de 3 premières raisons découle des suivantes.

Lire la suite...