A Versailles on trouve la galerie des Glaces. Porte d’Auteuil on trouve la grande galerie des émotions, elles s’y exposent toutes.

La journée a débuté avec la beaucoup de tristesse mais aussi beaucoup de dignité. Virginie Razzano, endeuillée par le décès de Stéphane Vidal, son compagnon et entraineur, la semaine précédant son tournoi préféré, s’est présentée sur le court pour respecter l’engagement qu’elle avait pris auprès de lui. Pour lui rendre hommage elle n’a pas fait l’impasse, voulant donner son maximum, inspirée par le combat de l’homme de sa vie contre la maladie, un combat qui aura duré des années, mais un combat finalement vain.