Mot-clé - Kieran Gibbs

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 24 novembre 2016

Arsenal désarmé. (LdC J5)

C’était trop facile. Du coup le PSG a décidé de pimenter sa soirée en offrant 2 buts à Arsenal. Par charité, il s’est même privé d’une victoire qu’il méritait sans discussion possible. OK, par charité, comprenez plutôt maladresse, néanmoins le principal a été obtenu, sauf contreperformance improbable lors de la dernière journée, la première place du groupe A de la Ligue des Champions sera parisienne.

Les 2 clubs étaient handicapés par pas mal d’absences. D’où la présence chez les Gunners d’un garçon comme Carl Jenkinson, latéral droit absolument dramatique. A vrai dire, les seules absences décisives pour l’équipe d’Arsène Wenger étaient celles de Santi Cazorla et de Hector Bellerin, car pour le reste il a pu aligner ses titulaires habituel ou a simplement fait des choix, comme débuter avec Kieran Gibbs à gauche, Aaron Ramsey au milieu, Olivier Giroud en pointe ou encore Alex Iwobi sur le côté droit, alors que Nacho Monreal, Granit Xhaka, Alex Oxlade-Chamberlain et Theo Walcott prenaient place sur le banc.

Lire la suite...

jeudi 18 novembre 2010

L'Arsenal français...

équipe de France de football Je me demande vraiment à quoi ça sert de mettre un match amical international mi-novembre au milieu de toutes les compétitions qui garnissent déjà plus que de raison le calendrier.

Si les sélectionneurs ont un véritable entraînement avec leur groupe, c’est le bout du monde ! Qu’est-ce que tu veux travailler ? Tu n’as le temps de rien faire ! Tu récupères les gars le lundi, pour beaucoup qui ont joué le dimanche c’est décrassage, tu n’as pas assez de monde pour vraiment préparer la rencontre, le mardi c’est éventuellement une mise en place rapide, le mercredi c’est le match, le soir les joueurs rentrent chez eux fatigués et reprennent la véritable compétition le samedi ou le dimanche. C’est un match pour la galerie en fait. Qu’on mette une véritable trêve internationale avec un stage de 10 jours, je veux bien, mais 3 jours, c’est grotesque ! D’autant plus grotesque que les joueurs ne peuvent pas être aussi motivés qu’ils devraient l’être lorsqu’ils représentent leur pays… Entre la fatigue accumulée depuis le début de la saison, le côté cheveu sur la soupe de ce match, le manque d’entraînement collectif et la peur de se blesser alors qu’on va avoir des échéances très importantes tous les 3 joueurs jusqu’à Noël, cette rencontre amicale de mi-novembre a vraiment l’allure de ce qu’il est, un spot de pub géant pour les sponsors et équipementiers.

Lire la suite...