Mot-clé - Lotte Friis

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 8 août 2015

Champion de tout. (ChM natation, J7, S2)

Kazan_2015.jpg Pour l’équipe de France de natation, cette 7e journée des Championnats du monde revêtait une grande importance. Sevrée de médaille depuis 96 heures, soit une éternité, elle attendait un titre très important, celui qui devait permettre à Florent Manaudou de devenir le premier champion de tout de l’histoire de la natation tricolore (hors relais). Mehdy Metella pouvait aussi tirer son épingle du jeu.

Les 50m constituaient une grande partie du programme, on en avait, un dans chaque nage et même 2 en nage libre. 50m, c’est court, pourtant, on a eu quelques écarts assez phénoménaux.

Les amateurs de sprint avaient de quoi se régaler, il y en avait aussi pour les autres, notamment pour les fans de… Katie Ledecky, dont on attendait le 5e titre et le 3e record du monde lors de ces Mondiaux.

Lire la suite...

vendredi 7 août 2015

Le retour du roi. (ChM natation, J6, S1)

Kazan_2015.jpg Ça commence à devenir long. La disette connue par l’équipe de France de natation lors des 2 dernières journées des Championnats du monde ne prendra pas fin aujourd’hui, néanmoins on voir le bout du tunnel. Heureusement.

Les matinées sont fraiches à Kazan, mais Florent Manaudou est chaud. Il l’a encore prouvé. Les 3 jours off depuis sa victoire sur 50m papillon n’ont fait que le faire monter en température avant le 50m NL, son épreuve de prédilection, celle pour laquelle il a principalement fait le déplacement en Russie. Son but est de devenir l’incontestable roi du sprint.

Lire la suite...

mardi 4 août 2015

Lacourt is back. (ChM natation, J3, S2)

Kazan_2015.jpg J’ose le jeu de mots… (Il faut avoir un minimum de bases en anglais pour comprendre.)

He is back !

Camille Lacourt n’est pas un saint, mais Camille Lacourt est Lazare. Et d’ailleurs, s’il était à la fois un saint et Lazare, il sera arrivé en retard.

Pourquoi Lazare ? Alors qu’on le croyait mort et enterré depuis un bon bout de temps, il a été ramené à la vie. Pas par Jésus, mais par les médecins et les entraîneurs grâce auxquels le champion a retrouvé son intégrité physique puis son meilleur niveau.

Mardi à Kazan, lors de la 3e journée des Championnats du monde de natation, on a revu le Lacourt des miracles, celui qui a bon dos. Il avait gagné aux Championnats de France 2014, et PAN ! Tumeur ! Heureusement, elle était bénigne, toutefois ce souci supplémentaire intervenant suite à une série d’autres n’a pas eu sa peau (du dos). Il a su faire le dos rond face aux problèmes et répondre présent une fois dos au mur lors de la seule finale française du jour.

Lire la suite...

lundi 3 août 2015

Eau trouble. (ChM natation, J2, S1)

Kazan_2015.jpg Je suis stupéfait. Stupéfait de constater qu’en natation, tout passe crème.

Quand, lors d’une session matinale des Championnats du monde, je vois Yuliya Efimova, Jessica Hardy et Sun Yang démonter la piscine alors qu’ils reviennent de suspension (16 mois pour la Russe, histoire de lui permettre de disputer les Mondiaux dans son pays, je crois même que ça a encore été réduit par la suite, à Kazan, Hardy est revenue il y a un peu plus longtemps), ça me pique les yeux.

Quand ensuite je vois Katie Ledecky battre son propre record du monde de natation du 1500m NL dès les séries en ne pensant pas une seconde à s’économiser malgré un programme extrêmement chargé, comme Katinka Hosszu, qui envoie tout chaque jour dès le matin, je me dis qu’il y a un problème. Ne sont-elles jamais fatiguées ? Dans quel but agissent-elles ainsi ? La Hongroise ne cache pas qu’elle court après l’argent, ce n’est pas le cas de la jeune Américaine, qui ne peut toucher la moindre prime – y compris les primes de records du monde – car elle veut pouvoir entrer dans le système NCAA qui interdit de toucher le moindre dollar avant la sortie de l’université.

Lire la suite...

vendredi 2 août 2013

Tout le monde à la baille ! (ChM 2013 natation, séries J6)

ChM natation Barcelone 2013 9 Français et Françaises mais aussi la plupart des stars de la natation mondiale ont nagé ce matin lors des différentes séries de la 6e journée des Championnats du monde de natation. Une des Amiénoises de l’équipe de France gardera même un souvenir assez particulier de Barcelone 2013, elle a en effet dû plonger 2 fois pour la même épreuve.

Il y avait du très lourd au programme, on débutait par le 50m NL masculin.

Lire la suite...

mardi 30 juillet 2013

Londres 2013. (ChM 2013 natation, J3)

ChM natation Barcelone 2013 Pour parier sur les finales du jour aux Championnats du monde de natation, il fallait regarder les résultats des… JO de l’année dernière. Les médaillés d’or de la 3e journée de Barcelone 2013 sont ceux de Londres 2012, à une exception près, le 1500m NL féminin n’étant pas une épreuve olympique, il fallait choisir la championne olympique du 800m NL pour faire un sans-faute, 5/5. Ces 5 champions olympiques n’ont pas simplement confirmé leur statut, ils l’ont confirmé avec la manière, sans trembler. Le seul à avoir été un peu en danger est Matt Grevers, dont quelques millions de Français espéraient la défaite car elle aurait très probablement coïncidé avec un succès tricolore.

Lire la suite...

lundi 29 juillet 2013

Un matin à Barcelone. (ChM 2013 natation, séries J2).

ChM natation Barcelone 2013 2e journée des Championnats du monde de natation à Barcelone, 2e journée de compétition pour Jérémy Stravius. L’Amiénois est censé nager tous les jours, il doit optimiser la récupération – pas facile quand la veille au soir on a été un des héros d’un succès collectif magique – et limiter au maximum les efforts inutiles. Son épreuve de prédilection, le 100m dos, ouvrait le programme des séries du matin.

Le 100m dos est une épreuve dans laquelle la France a brillé par le passé – avec en particulier l’improbable double titre mondial à Shanghai – et compte encore briller cette année. On vise clairement l’or. On a aussi vu Laure Manaudou y décrocher des médailles internationales, c’est d’ailleurs une de ces amis qui était engagé ce matin sur cette distance.

Lire la suite...

samedi 24 novembre 2012

Doublé mixte. (ChE natation pb 2012, J3)

On connaissait l’eau de Lourdes, on découvre que l’eau de Chartres est encore plus miraculeuse ! En 3 jours l’équipe de France de natation a déjà décroché 19 médailles dont 8 en or, on en attend encore une série dimanche lors de la dernière journée des Championnats d’Europe en petit bassin.

Les relais sont une des grandes satisfactions de l’équipe, en particulier les relais mixtes introduits pour la première fois au programme de championnats internationaux seniors de natation (à ma connaissance du moins). Ça tombe bien car pour la nouveauté depuis peu en équipe de France est de briller chez les hommes et chez les femmes. On n’est pas dans une situation d’équilibre mais le déséquilibre est nettement moindre que précédemment. A Athènes (2004) le trio composé de Laure Manaudou, Solenne Figuès et Malia Metella avait décroché 5 des 6 médailles françaises, confirmant à Montréal (2005) avec 3 des 4 podiums de l’EdF, puis à Melbourne (2007) Laure aurait obtenu 5 médailles (dont une en relais) alors que le 4x100m NL avait obtenu la seule médaille masculine. On a ensuite assisté à un renversement de tendance à Pékin (2008) et Rome (2009) où les hommes avaient été les seuls à monter sur les podiums. Depuis Shanghai (2011) on assiste à un début de rééquilibrage, c’était alors du 7 contre 3 en faveur des hommes, du 4 à 3 à Londres (2012). Ces relais mixtes sont l’occasion de montrer que la natation tricolore a de la ressource.

Lire la suite...

vendredi 23 novembre 2012

Dépucelages. (ChE natation pb 2012, J2)

Chaude et humide… telle est l’atmosphère à la piscine de Chartres depuis le début des Championnats d’Europe de natation en petit bassin. Pour les nageurs et nageuses, la consigne est souvent la suivante : prendre du plaisir. L’objectif est atteint, en prenant du plaisir ils en donnent.

6 médailles le premier jour, 7 le suivant. L’équipe de France de natation se porte bien ! Elle se porte d’autant mieux que 3 de ses membres sont montés pour la première fois de leur carrière non pas au 7e ciel mais sur un podium individuel, ce qui reste une jouissance appréciable (d’où le titre un brin racoleur). Les revenants et les tauliers ont aussi brillé. La journée s’est terminée en apothéose avec un succès collectif retentissant pour l’introduction du relais mixte en natation.

Lire la suite...

samedi 30 juillet 2011

Shanghai (J7) : plus à un exploit près…

L’équipe de France de natation est épatante. Elle a pris une excellente habitude, celle de s’incruster sur les podiums. Attendus ou non, peu importe, ses membres se pointent à la cérémonie des médailles des épreuves auxquels ils prennent part. J’espérais une 8e breloque en cas d’exploit, en accrocher une sur 3 finales, pourquoi pas ? 2 ? N’abusons pas… Ah bah si, 2. Savourons.

De surcroît, les médailles sont ramenées par les garçons et pas les filles, pas les jeunes, les tauliers et les révélations de l’année dernière, dans les courses individuelles et les relais (une seule dans une distance non-olympique). On a même eu des records de France, déjà 3. Espérons que l’an prochain ils feront aux JO ce qu’ils font actuellement aux Championnats du monde.

Lire la suite...

mardi 26 juillet 2011

Shanghai (J3) : dos-rés !

Avant la session de l’après-midi de la 3e journée des Championnats du monde de natation, on le savait, on allait assister un très grand jour pour la natation française.

L’équipe de France de natation allait enfin voir un de ses hommes être titré en grand bassin, ce qui n’était jamais arrivé ni en course individuelle, ni en relais. Très clairement, s’il n’y avait pas eu de médaille d’or à la fin de la journée, on aurait pu parler de malédiction. La malédiction s’est transformée en bénédiction. Je ne reviens pas de ce que j’ai vu. On a assisté à quelque chose de parfaitement incroyable.

Lire la suite...

dimanche 24 juillet 2011

Shanghai (J1) : décevant… ou pas.

Et de 2. De l’argent et du bronze pour commencer. Les Championnats du monde de natation ont débuté dimanche à Shanghai pour ce qui est de la course (en piscine). La France avait de gros espoirs de médailles dès la première journée, notamment en relais, très importante pour lancer la compétition. Le bilan est loin d’être négatif, il reste toutefois un peu… mitigé. A quelques centièmes près il pourrait être excellent.

Le résumé de la session du matin est ici.

En tout cas, les Chinois n’ont vraiment pas organisé des Mondiaux au rabais. On s’en rend compte notamment pendant la présentation des nageurs/euses. Elle est assez particulière, car individualisée – à partir des demi-finales – alors que d’habitude tout le monde sort en rang de la chambre d’appel. 5 mètres derrière les plots il y a 2 grandes portes coulissantes, ce sont en fait des écrans, on les écarte pour faire entrer un à un les concurrents, non pas dans l’ordre des lignes d’eau mais du moins bon temps de qualification au meilleur (on alterne donc gauche et droite du bassin jusqu’à arriver à ceux qui occuperont les lignes d’eau centrales). Sur les écrans/portes on voit d’un côté le nom et de l’autre le drapeau du nageur présenté qui salue – ou non – les 14000 spectateurs présents. Le sol aussi est un écran géant où s’affichent différentes images… Le tout agrémenté de jeux de lumières. Ça claque.

Lire la suite...

Shanghai (J1) : de bon matin.

Les Championnats du monde de natation ont débuté depuis un moment, cette année ils sont organisés à Shanghai. Il y a eu la natation synchronisée, le plongeon, le water-polo est en cours, l’eau libre a permis à l’équipe de France d’obtenir une première médaille (l’argent sur 5km – distance non-olympique – pour Aurélie Muller). La partie principale de ce grand rendez-vous sportif des années impaires a débuté dimanche matin : la natation course en bassin olympique.

Lors de la première matinée la France a qualifié chacun de ses engagés pour les finales ou demi-finales, il n’y a pas eu de déchet. Ceci dit, les modes de sélections sont si drastiques que seule une énorme contre-performance pourrait conduire à une élimination prématurée.

Lire la suite...