vendredi 13 juin 2014

Joga mochito. (Brésil 2014, J1 poule A)

Bresil_2014.jpg C’est quand même couillon, l’année où le Brésil organise la Coupe du monde tombe une année où sa sélection joue mal. Au lieu du joga bonito, on a du joga mochito. Et pourtant elle passe pour favorite de la compétition. A vrai dire, on a mieux compris pourquoi en regardant le match d’ouverture.

Une équipe participant au premier et au dernier match d’une Coupe du monde, ça s’est déjà vu. Mais jouer le match d’ouverture et soulever le trophée, depuis l’Angleterre en 1966, personne ne l’a fait. En revanche, on a vu plusieurs nations hôtes réussir un beau parcours et parfois aller au bout, certaines étant bien aidées par un arbitrage maison plus ou moins gratiné, le dernier exemple particulièrement retentissant étant celui de la Corée du Sud en 2002 (bien aidée aussi par l’armoire à pharmacie). La France n’avait pas eu droit à cette aide, elle avait même terminé 3 fois à 10.

Lire la suite...

mardi 16 juillet 2013

Rêvons avec la Ligue 1.

Ligue 1, saison 2013-2014


Je vous propose de faire un petit tour rapide de l’état et des ambitions des clubs français.

On va prendre comme ordre le classement de la saison passée.


Cavani a signé au PSG… Normal ! C'est très cher, mais Monaco avait qu'à ne pas dépenser 60 millions pour Falcao, ils ont vexé les Qataris. Au jeu de qui a le plus gros carnet de chèques, j'ai une petite idée de qui va gagner.

  • PSG : rêvons plus grand.



José Anigo se fait des 5 contre 1 tous les jours en fantasmant sur les venues de Chantôme et Rabiot à l’OM. Il y a quelques années, les arrivées de Cana, Mbani, Dehu ou encore Fiorèse, c’était lui… Il a aussi voulu Sorin, Luyindula… il a fini par avoir Ketchupman mais bien après son passage à Paris. Le gars est obnubilé. Pas de chance pour lui, Rabiot n’est absolument pas à vendre et Chantôme, s’il devait partir, ne serait pas abordable pour les finances marseillaises. Et même s’il l’était, il irait très probablement ailleurs (pas mal de très bons clubs le veulent, notamment en Angleterre).
Euh… L’OM rêve aussi d’Alessandrini (de Rennes) et de Thauvin (du LOSC), la façon d'agir pour tenter de les attirer est très peu respectueuse des autres clubs. Attention au retour de bâton.

  • OM : rêvons des joueurs du PSG/rêvons des joueurs des autres.


Lire la suite...

lundi 17 décembre 2012

Matuidi mange du Lyon. (L1, J18)

Ligue 1 - 2012-2013 Blaise Matuidi est un joueur hors-normes, le PSG est de nouveau leader de la Ligue 1. Voilà comment résumer la situation de façon particulièrement concise. Paris a battu Lyon juste avant la fin de la phase aller, confirmant face à son adversaire principal pour le titre les progrès gigantesque de l’équipe depuis la révolution tactique ENFIN opérée face à Porto.


Les temps changent. Un des signes les plus évidents de cette affirmation est que le PSG ne compte plus aucun ancien Lyonnais excepté Bodmer, redevenu un blessé chronique depuis la transformation du staff technique en armée mexicaine composée d’au moins autant de préparateurs physiques que de joueurs. (Luyindula n’existe plus et va partir.) A l’inverse, l’OL s’appuie sur un titulaire recruté cet été en quémandant auprès du PSG dans l’espoir de récupérer un chauffeur de banc, Bisevac. J’ai toujours trouvé le Serbe surcoté, son départ était une bonne chose, il aura permis d’éviter à Ancelotti de déconner de nouveau en le faisant jouer latéral, mais aussi de libérer une place de joueur extérieur à l’espace économique européen (place destinée à Lucas Moura), et… aura aidé Ibrahimovic à trouver Matuidi pour inscrire le seul but du choc du championnat, le match opposant le premier et futur 2e au 2e et futur premier.

Lire la suite...

dimanche 15 avril 2012

Le foot est mort ce soir.

Coupe de la Ligue On va faire très court pour résumer la finale de la Coupe de la Ligue entre l’OL et l’OM. Un mot suffit : abomination. Purge, ce n’est pas assez fort. Le foot est mort ce soir (samedi soir^^).

Allez, on va faire quelque-chose d’exhaustif. Au cours de cette rencontre il y a eu le néant absolu en première période, puis une tête de Morgan Amalfitano détournée comme il a pu par Lloris sur son poteau, un but de Brandao en prolongation, et un péno oublié par M. Lannoy sur Alexandre Lacazette à quelques minutes de la fin. Pour être totalement honnête, je n’ai pas vraiment regardé le match, ma télé était allumée mais je bossais sur mon ordi en écoutant la radio – sur RMC on avait du grand Jean-Michel Larqué, il commentait le match en découpant dans tous les sens, c’était grandiose – et en levant de temps en temps les yeux pour voir une passe ratée ou une faute. Par moment, j’ai mis le son de la télé, je ne regrette pas, car entendre l’arbitre parler aux joueurs pendant le match (il a été muni d’un micro comme souvent lors des finales de coupe sur France Télévisions) était vraiment le seul truc sympathique de ce match d’une nullité rare.

Lire la suite...

jeudi 22 mars 2012

Le constat.

Coupe de France Après un accident, on dresse un constat. En quart de finale de la Coupe de France, le PSG a subi un accident contre l’OL, une défaite vraiment pas méritée qui appelle tout de même un constat car elle lui pendait au nez depuis quelques temps. Quand on – se – conduit dangereusement on risque les problèmes. On peut oublier le doublé, le club de la Capitale est éliminé des 3 compétitions annexes au championnat. Constat d’échec.

Un accident… Un constat… Malheureusement le PSG n’a aucune assurance, et surtout pas celle d’être champion de France en fin de saison. La situation est assez préoccupante, il serait temps de le reconnaître afin d’éviter un accident encore plus grave, un véritable accident industriel qui endommagerait profondément la crédibilité du club.

Lire la suite...

dimanche 11 mars 2012

27e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 En Ligue 1, toutes les équipes sont capables de prendre des points contre n’importe quelle autre équipe… Hormis contre le PSG et Montpellier, sauf circonstances particulières.

On l’a encore vu lors de la 27e journée, si la course à la 3e place est encore très ouvertes, c’est qu’aucune équipe n’a la constance nécessaire pour se faire respecter, les candidats se relancent les uns les autres semaines après semaines. La lutte pour le maintien suit le même schéma, les équipes ont du mal à profiter des mauvais résultats de leurs adversaires, du coup, tout le monde s’accroche.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

jeudi 22 décembre 2011

La fête avant les fêtes.

Ligue 1 saison 2011-2012 Pouvait-on imaginer teasing plus efficace pour la seconde moitié de la saison ? Sans doute pas. La Ligue 1 sera de retour dans plus de 3 semaines, et on a déjà hâte d’y être ! Lors de la dernière journée avant la trêve on a tout eu, du suspense, du spectacle, des buts et des matchs magnifiques, de l’injustice, du courage… TOUT ! Le foot comme on l’aime.

On s’est régalé lors de la 19e journée, cette régalade en appelle d’autres, je n’évoque pas là les festins que certaines vont faire pendant les fêtes, il s’agit bien de foot, pas de ripaille. En effet, et comme on le verra un peu plus bas sur cette page, toutes les luttes s’annoncent hyper serrées, on a cette année une inflation du nombre de buts mais aussi du nombre d’équipes sachant jouer au football (d’où le nombre de buts peut-être^^).

La L1 est le meilleur championnat du monde !

Lire la suite...

19e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 La Ligue 1 est le plus beau championnat du monde ! Mais oui ! Et je n’écris pas ça parce que le PSG est champion du tournoi d’ouverture, ou champion d’automne si vous préférez. Avez-vous remarqué l’omniprésence du suspense ? Même quand une équipe survole le championnat, certaines réussissent à s’accrocher à ses plumes, une équipe condamnée ou partie pour se sauvée peut se refaire ou exploser en 2 semaines !

Ce week-end, ce n’était pas grandiose, on sait maintenant pourquoi : les joueurs de Ligue 1 avaient décidé de nous réserver le grand spectacle pour la 19e journée, la dernière avant la trêve. Lors de cette journée en semaine, c’est parti dans tous les sens, on a vu quelques matchs exceptionnels, des surprises, des retournements de situations… C’est le football qu’on aime. Vive le championnat de France !

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

dimanche 27 novembre 2011

15e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Les équipes classées entre la 2e et la 8e place (avant cette journée) ont toute gagné, mais dans des styles très différents.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

mardi 4 octobre 2011

Inversion des rôles.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le choc très attendu de la 9e journée de Ligue 1 l’a confirmé, la donne a changé, le rapport de force a basculé, entre le PSG et l’OL les rôles sont inversés.

A plusieurs reprises ces dernières années et il y a encore un an, le PSG a eu une très bonne équipe mais manquait d’argent, ne pouvait pas se payer le luxe d’avoir sur le banc des joueurs aussi forts que les titulaires. Chaque blessure ou suspension prenait des allures de catastrophe. A l’époque, l’OL pouvait encore se permettre de dépenser des sommes jugées farfelues pour recruter de très bons éléments et un banc qui rendait les absences moins dramatiques.

Aujourd’hui, l’OL ne peut plus prétendre dominer le football français que si le PSG se loupe. Aulas a commis certaines erreurs stratégiques (recruter Puel, surpayer certains joueurs), son club en subit les conséquences, il est obligé de revenir à une politique de formation ne lui permettant plus de rêver à court terme. Le début de saison des Lyonnais le montre : au complet, l’équipe de Rémi Garde est très forte, dès qu’il fait tourner, le saut de qualité est impressionnant, en témoignent les matchs à Brest (nul 1-1), à Caen (défaite 1-0) et dans une moindre mesure celui de dimanche au Parc des Princes.

Lire la suite...

lundi 15 août 2011

Les gardiens ont tout fermé (1/2).

Ligue 1 saison 2011-2012 Après l’orgie offensive de la première journée de Ligue 1, 31 buts marqués, il fallait s’y attendre, les défenses et les gardiens étaient beaucoup plus concentrés lors de la seconde. Résultat, seulement 18 buts. On a eu le premier 0-0 de la saison. Ça vous manquait ?

  • Les scores.

-Samedi :
ASSE-Nancy, 1-0,
Lorient-Bordeaux, 1-1,
OL-Ajaccio, 1-1,
Rennes-PSG, 1-1,
Sochaux-Caen, 1-2,
Toulouse-Dijon, 2-0,
Valenciennes-Brest, 0-0.
-Dimanche :
Auxerre-OM, 2-2,
ETG-Nice, 1-0,
LOSC-Montpellier, 0-1.

  • Les hommes de la semaine.

Les gardiens. Pas tous, bien sûr, certains ont commis des erreurs, mais beaucoup ont eu l’occasion de se mettre en valeur, je pense notamment à Laurent Pionnier, Salvatore Sitigu, Alexis Thébaux, Guillermo Ochoa (dans un style bien à lui), Cédric Carrasso, Fabien Audard, Nicolas Penneteau… J’en oublie sans doute. Ils ont réalisé un festival ! Même le jeune Baptiste Reynet a réussi à tirer son épingle du jeu.

Lire la suite...

samedi 6 août 2011

Un gros Paris : Leonardo frappe fort.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Troisième partie, du 25 juillet au 6 août : Leonardo recrute Jérémy Ménez, Milan Bisevac et Blaise Matuidi puis Salavatore Sirigu et Momo Sissoko, et enfin Pastore.

Lire la suite...

jeudi 12 mai 2011

Tant qu’il y a de la vie...

bandeau L1 2010-2011 Il y a de l’espoir…

Il y a de l’espoir à tous les niveaux.

Lors de la 35e journée de Ligue 1, une journée en semaine avec 2 matchs le mardi et 8 le mercredi, un truc que je n’aime pas, les clubs avaient presque tous quelque chose à jouer, qu’il s’agisse de qualifications européennes ou de points très importants en vue du maintien. Le suspense pourrait ne pas durer, mais à 3 rencontres de la fin il est en grande partie préservé.

Ainsi, l’OM garde l’espoir d’être champion. L’OL garde l’espoir de conserver sa 3e place. Le PSG garde l’espoir de la lui piquer. Rennes a un peu retrouvé l’espoir de se maintenir en 5e position. Sochaux a de plus en plus l’espoir de doubler les Bretons. Rennes et l’ASSE ont encore l’espoir de finir parmi les européens compte tenu de leur calendrier. Même Montpellier a de nouveau envie d’y croire. On peut trouver un tas d’équipes bien parties pour se maintenir, et hormis Arles-Avignon, personne n’est condamnée, car Lens, le 19e, a arraché un sursis.

Mardi, les 2 premiers matchs de la journée ont donné le ton : 7 buts en 2 matchs. PSG-Nancy, 2-2, ASSE-LOSC 1-2.

Lire la suite...

lundi 18 avril 2011

Génuflexion, miracle et espoir.

bandeau L1 2010-2011

Journaliste pour ta première page
Tu peux écrire tout c’que tu voudras
Je t’offre un titre formidable
Le genou, de Camara
Je t’offre un titre formidable
Le genou… de Camara !

PSG-OL, un match d’anthologie. Incroyable. Le 3e et dernier rendez-vous de la saison entre les 2 clubs a encore donné lieu à un spectacle formidable. Le PSG est passé tout près de remporter les 3 confrontations de la saison après le succès à Lyon après prolongation en CdL et le nul malheureux encore à Gerland en Ligue 1. Dimanche soir après une première période de très grande qualité les Parisiens ont réussi à arracher la victoire à un quart d’heure de la fin un succès extrêmement important. Un nul n’aurait arrangé personne, il fallait absolument gagner.

Lire la suite...

vendredi 18 mars 2011

La Ligue 1 a les défauts de ses qualités.

Bandeau Ligue des Champions Bandeau Europa League

Voilà… c’est fini. Tout ça pour ça… 12 matchs, beaucoup de fatigue, de points perdus en championnat… Pour quel résultat, si ce n’est un maximum de regrets et de frustration ? Je reste persuadé que le PSG avait les moyens de gagner l’Europa League''. Pour l’OL et l’OM aussi, l’aventure européenne est terminée.''

Pourquoi ne retrouve-t-on aucun club français en quart de finale de la Ligue des Champions ou de l’Europa League ? Ce n’est pas tellement une question d’argent, quand l’OL et l’OM recrutent à des prix fous des Gourcuff et des Gignac (pour ne citer que les deux derniers exemples d’achats à des prix improbables), l’argument ne tient plus.

Lire la suite...