Mot-clé - M. Çakir

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 15 avril 2016

Andfied et frissons.

En réalité, l’Europa League est devenue la vraie coupe d’Europe. Celle du football qu’on aime. Est-ce parce que l’enjeu est moindre ? Est-ce parce que les équipes qui y participent ont très faim ? Est-ce structurel (plus de matchs aller-retour) ? Je ne saurais le dire. Une chose est sûre : le plaisir est au rendez-vous.

A vrai dire, j’ai une théorie. Les équipes qui la disputent ne disposent pas des grandes stars du Real, du Barça et du Bayern, elles sont obligées de jouer sur d’autres qualités, de s’appuyer sur d’autres valeurs : le collectif, l’envie…

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2012

La finale des miraculés.

Ligue des Champions Qui aura pu prévoir une finale de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et Chelsea ? Ces clubs ont respectivement éliminé le Real Madrid et le Barça dans des circonstances totalement improbables. Pas de quarante-douzième Clasico au programme ! Tant mieux ! Ces demi-finales ont eu un grand mérite : nous rappeler pourquoi on aime le foot.

Le foot est un sport parfois terriblement surprenant, la réalité se permet souvent des choses que la fiction n’oserait même pas imaginer. Un match, c’est un scénario. Un parcours européen, c’est une saga. Ça peut être chiant et prévisible comme captivant et plein de rebondissement, la qualité des acteurs et du metteur en scène est très importante, la façon dont c’est filmé tout autant. Si globalement les quarts de finale ont été sans intérêt, les demi-finales ont été extraordinaires dans des styles très différents. De mon point de vue d’amateur de football neutre car supporter d’aucun de ces clubs, Barça-Chelsea a plutôt été un drame et Real-Bayern un bon thriller. Si vous voulez de la comédie, je vous conseille de regarder samedi la finale de la Coupe de France entre l’OL et Quevilly.

Lire la suite...