Mot-clé - M. Gautier

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 14 septembre 2013

Les choses sérieuses commencent… bien. (L1, J5)

Ligue 1, saison 2013-2014 Gagner à l’extérieur avec la manière une rencontre qui n’a pu être préparée correctement, ceci en ayant fait tourner l’effectif. Comment mieux entamer la première période délicate de la saison ?

Devoir jouer le vendredi 13 septembre inspirait quelques craintes à Laurent Blanc, pour la première fois de retour à Bordeaux dans la peau d’un entraîneur… de l’adversaire des Girondins. Superstition ? A priori non, le problème venait d’ailleurs. La reprise après une trêve internationale sera toujours cause de soucis pour le PSG tant que son effectif comptera de Sud-Américains appelés à traverser l’Atlantique pour jouer en sélection. Lavezzi est rentré trop tard du Paraguay pour être retenu dans le groupe, Cavani – buteur contre la Colombie dans la nuit de mardi à mercredi – ne pouvait être titulaire, Thiago Silva – buteur – et Maxwell – passeur décisif – ont disputé l’intégralité d’un Brésil-Portugal à Boston, rencontre à laquelle Lucas a assisté depuis le banc. Passons sur le cas de Ibrahimovic, auteur du but de la victoire suédoise au Kazakhstan (au bout de 27 secondes) et fatalement très fatigué (de longs voyages et 2 matchs, le second sur synthétique), ou encore de Matuidi (petit tour en Géorgie puis 90 minutes en Biélorussie). Les 3 Italiens ont été nettement moins sollicités.

Lire la suite...

lundi 17 décembre 2012

Matuidi mange du Lyon. (L1, J18)

Ligue 1 - 2012-2013 Blaise Matuidi est un joueur hors-normes, le PSG est de nouveau leader de la Ligue 1. Voilà comment résumer la situation de façon particulièrement concise. Paris a battu Lyon juste avant la fin de la phase aller, confirmant face à son adversaire principal pour le titre les progrès gigantesque de l’équipe depuis la révolution tactique ENFIN opérée face à Porto.


Les temps changent. Un des signes les plus évidents de cette affirmation est que le PSG ne compte plus aucun ancien Lyonnais excepté Bodmer, redevenu un blessé chronique depuis la transformation du staff technique en armée mexicaine composée d’au moins autant de préparateurs physiques que de joueurs. (Luyindula n’existe plus et va partir.) A l’inverse, l’OL s’appuie sur un titulaire recruté cet été en quémandant auprès du PSG dans l’espoir de récupérer un chauffeur de banc, Bisevac. J’ai toujours trouvé le Serbe surcoté, son départ était une bonne chose, il aura permis d’éviter à Ancelotti de déconner de nouveau en le faisant jouer latéral, mais aussi de libérer une place de joueur extérieur à l’espace économique européen (place destinée à Lucas Moura), et… aura aidé Ibrahimovic à trouver Matuidi pour inscrire le seul but du choc du championnat, le match opposant le premier et futur 2e au 2e et futur premier.

Lire la suite...

jeudi 1 novembre 2012

Sans Ibra, tout va ! (CdL, 1/8)

Coupe de la Ligue Le PSG a sorti l’OM de la Coupe de la Ligue et participera donc aux quarts de finale de cette compétition non négligeable malgré un format bidon. Le triple vainqueur en titre du trophée est tombé.

L’équipe A’ – ou mixte – alignée par Ancelotti a répondu aux attentes en réussissant à faire oublier l’absence de sa superstar en… jouant pas mal du tout et en maîtrisant son sujet. Et oui, pas de Zlatan Ibrahimovic, pas de problème, l’attaquant vedette a été remplacé par un collectif.

Bien sûr, l’OM a joué une heure à 10 (au lieu de jouer à 9 car Kaboré est un put*in de miraculé), ce qui a un peu faussé la donne, mais nonobstant cette situation et l’erreur d’arbitrage qui a facilité la tâche du PSG (on va y revenir), on peut tout de même tirer beaucoup d’enseignements positifs de cette Grande Sardinade, la 2e en moins d’un mois.

Lire la suite...

lundi 27 août 2012

La farandole des nuls. (L1, J3)

Ligue 1 - 2012-2013 Le Real Madrid a débuté son championnat avec un nul contre Valence et une défaite à Getafe avec entre-temps une défaite contre le Barça dans une compétition annexe. Arsenal a fait 2 médiocres 0-0… En Italie le Milan a aussi très mal lancé sa saison. Le PSG n’est pas le seul club à éprouver des difficultés au démarrage, mais ça n’en est pas moins inquiétant. Contre le CSKA Moscou et Chelsea, le PSG aurait dû gagner, il ne l’a pas fait à cause de grosses erreurs défensives. Contre le Barça, il aurait pu perdre, Camara a égalisé en fin de rencontre. En 5 matchs préparation, il a gagné une fois (9-0 en Autriche contre des quiches périmées) et fait 4 matchs nuls. En Ligue 1, il a débuté avec un nul contre Lorient, il s’agissait d’un très beau match de foot, le problème était alors le manque criant d’équilibre. La rencontre suivante… nouveau nul. A Ajaccio la solidité a été retrouvée, le problème était alors offensif avec en prime un gros problème d’agressivité, c’était mou du genou. Lors de la 3e journée de championnat, la réception de Bordeaux, une victoire était nécessaire pour enfin lancer la machine. Echec. 7e match nul consécutif pour les Rouge et Bleu. Et un nul bien nul en plus, dans tous les sens du terme.

Comment l’expliquer ? Où était le problème cette fois ? Que faut-il faire pour y remédier ? On va essayer de répondre à ces questions.

Lire la suite...

lundi 9 avril 2012

Du début à après la fin.

Ligue 1 saison 2011-2012 Ce week-end il ne fallait surtout pas arriver en retard, surtout pas partir avant la fin, mais pas non partir pisser à la mi-temps, ni même aller se coucher trop tôt, car on était à peu près sûr de manquer des trucs. La 31e journée de Ligue 1 a été riche en événements de différentes natures.

On aura tout vu lors de ce week-end pascal : des erreurs d’arbitrage, des buts de folie, des erreurs d’arbitrage, une première magique à 35 piges, des erreurs d’arbitrage, des gestes à faire frémir même un tortionnaire recherché pour crimes de guerre, des coups de chance, des erreurs d’arbitrage, des surprises, des confirmations, des erreurs d’arbitrage, un enterrement, voire 2, des parades fabuleuses et des erreurs défensives idiotes, des erreurs d’arbitrage, de terribles loupés, du chambrage bien méchant, des erreurs d’arbitrage, un bras d’honneur, une Grande Sardinade des erreurs d’arbitrage, de la comédie, de la comédie musicale – on a perdu Jacques Rousselot, il sera bientôt bon pour l’internement d’office en hôpital psychiatrique, cette fois il a chanté Aline devant les journalistes pour fêter la victoire de son équipe – et des choix tactiques absurdes… Je crois avoir oublié de mentionner les des erreurs d’arbitrage.

Lire la suite...

ICI C’EST POURRI !

Ligue 1 saison 2011-2012 J’osais imaginer les Italiens vaccinés. Le but en or, logiquement, ils ne devraient pas aimer, ils ont de mauvais souvenirs…

Pourtant depuis l’arrivée d’Ancelotti au PSG on a souvent la même impression : dès que Paris ouvre le score, les joueurs croient que le match est fini, ils arrêtent de jouer ! Le but en or, c’était en prolongation, avec le PSG d’Ancelotti, on innove, si on marque à la 6e minute, on arrête de jouer dès la 7e minute, on considère le match terminé à la 6e minute ! Si les adversaires égalisent ? Bah… on avise (ça rime !). Ou on prie. De temps en temps une intervention divine permet de s’en sortir par miracle, seulement le propre des miracles, c’est d’être rare. Contre l’OM au Parc des Princes, le PSG aura joué 6 minutes. Youpi. L’OM a égalisé… Un miracle a sauvé Paris.

Lire la suite...

lundi 2 avril 2012

A chacun sa kryptonite.

Ligue 1 saison 2011-2012 Il n’y a aucune explication rationnelle, il est impossible de le théoriser, on ne peut que le constater, en football chacun a sa kryptonite. La 30e journée de Ligue 1 en a donné quelques illustrations.

Par exemple Jean Fernandez est celle du PSG, à qui il a pris 6 points lors des 2 dernières saisons (avec un maximum de réussite et un arbitrage favorable). Par ailleurs on ne compte qu’une victoire du PSG à Nancy lors de ses 11 derniers déplacements en championnat (en février 2007), 2 victoires du PSG contre Nancy au Parc lors des 10 derniers matchs de championnats (mais il y a eu des victoires en coupe), la dernière remontant au 1er mars 2009…

Autre exemple, l’OL n’a gagné qu’un seul de ses 9 derniers matchs contre Rennes (c’est même 0/7 à Lyon, mais nettement mieux en Bretagne où les Lyonnais s’en sont souvent mieux sorti avec 5 victoires en 10 ans, ceci avec l’équipe qui écrasait tout).

Pour l’ASSE, la kryptonite, c’est l’OL… Contre Nice, les Verts ont encaissé 3 buts marqués par… 2 joueurs formés à Lyon. (En outre les Aiglons ont gagné à Saint-Etienne pour la 4e fois consécutive).

Lire la suite...

dimanche 1 avril 2012

30e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Quelle belle idée de fausser la course au titre en repoussant OM-Montpellier à la semaine prochaine, c’est-à-dire après PSG-OM et juste avant la finale de la Coupe de la Ligue (le seul match qui puisse encore un tant soit peu sauver la saison de l’OM)… Pourquoi avoir décalé ce match de la 30e journée de Ligue 1 après la 31e journée ? Pour que les Marseillais se préparent une semaine à jouer un match sans enjeu à Munich. La décision a été prise alors que tout le monde le savait, l’OM n’avait de toute façon aucune chance de se qualifier. Bravo à la LFP d’avoir encore un peu plus faussé le championnat ! On a tout de même eu 9 matchs ce week-end.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 12 mars 2012

Des barres !

Ligue 1 saison 2011-2012 Quel est le fait marquant de la 27e journée de Ligue 1 ? Le fait que les 2 premiers aient creusé l’écart sur leurs poursuivants ? Le retour de l’OL dans la course à la 3e place ? La nouvelle défaite de l’OM ? Le resserrement en bas de tableur ? La blessure de Govou ? La nouvelle série de catastrophes arbitrales ?

D’un point de vue personnel, je retiendrai le scénario du match du PSG à Dijon avec cette délivrance à la fin de la rencontre, j’ai surkiffé et fait trembler les murs en criant comme un dingue devant mon écran.

Plus globalement, le manque de discernement de certains arbitres m’a choqué. Ils peuvent passer à côté de fautes, mal apprécier des situations, mais l’incohérence est insupportable, tout comme l’est l’application de principes défiant le bon sens et la justice. Faire un titre à ce sujet me gavais, j’en cherchais un plus léger, j’ai donc décidé d’en choisir un en rapport avec le nombre assez dingue de tirs sur les montants. Ça a donné Des barres !... et puis franchement, le but de Benjamin André, hormis chez les supporters de l’OM, c’était des barres (de rire) !

Lire la suite...

mardi 22 novembre 2011

Du jamais vu.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 14e journée de Ligue 1 est une des plus étranges de la saison et le restera sans doute. Il y a beaucoup lieu de parler d’arbitrage car beaucoup de rencontres ont eu pour acteur majeur les hommes de la DNA. Parfois, les effets de leurs erreurs ont été coordonnés avec ceux de boulettes défensives, certains gardiens ayant aussi trouvé le moyen d’aider leurs adversaires. Entre samedi et dimanche on a vu des trucs totalement dingues, un match terminé à 8 contre 11, des morts qui se retournent dans leur tombe, un Montpellier-OM arbitré par M. Chapron qui s’est terminé sans péno ni rouge, des buts de Kurt Zouma, Jean Calvé et Mamadou Samassa (je vous passe quelques buteurs presque aussi étonnants)…

Parmi les équipes qui n’ont pas gagné, hormis peut-être une ou deux, toutes ont de quoi avoir de gros regrets compte tenu du scénario ou de faits de jeu particuliers. Parmi celles qui ont gagné, beaucoup peuvent s’estimer heureuses.

Lire la suite...

lundi 21 novembre 2011

Fernandez' Eleven.

Ligue 1 saison 2011-2012

Canal+, la chaîne du cinéma – du rugby, du porno, de l’humour pas forcément drôle, de la musique pas forcément bonne – et accessoirement du football a diffusé dimanche soir sa dernière grande production : Fernandez’ Eleven, un film de braquage.

Je vous fais le pitch : le président Rousselot construit une équipe pour réaliser un braquage au casino du Parc des Princes (bah oui, tout le monde s’y rend en espérant fait sauter la banque mais rentre à la maison les poches vides, le PSG sortait toujours vainqueur de ses matchs à domicile depuis mi-août). Pour y parvenir il recrute un mec d’expérience spécialiste du blindage et des coffres forts, Jean Fernandez, qui prépare un groupe de 11 gars avec un plan bien précis et les entraîne pour que tout soir réglé au millimètre.

Si vous n’avez pas vu le film et que vous comptez rattraper cette "lacune", ne lisez pas la suite… Spoiler et critique sont au menu…

Lire la suite...

lundi 24 octobre 2011

Ils peuvent mieux faire.

Ligue 1 saison 2011-2012

On ne peut pas avoir toutes les semaines des matchs fous avec plus 30 buts au cours de la journée de championnat. 12 buts samedi, 7 dimanche grâce au 3-1 à Lille, pas mal de matchs assez pauvres en spectacle mais riches en erreurs d’arbitrage, en oublis fâcheux… La 11e journée de Ligue 1 ne restera pas la référence du beau football. Les acteurs de la L1 peuvent mieux faire. Les seuls à avoir pu trouver leur bonheur sont les amateurs de parades de gardiens.

3 nuls – dont 2 sur le score de 1-1, le score "Ligue 1-1" – plus 2 victoires à l’extérieur, 7 équipes n’ont pas marqué, 4 succès sur 7 par 2 buts d’écart mais un peu de suspense par endroits pour relever une soupe assez fade, et 2 événements… Nancy et l’OM ont gagné ! Mais oui ! Décidemment tout arrive !

Lire la suite...

11e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Si la Ligue 1 a produit meilleur spectacle que celui offert lors de la 11e journée, tout n’est pas à jeter, il y a des choses à voir. Allons-y.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 17 octobre 2011

Vive la révolution !

Ligue 1 saison 2011-2012

La révolution ! La Ligue 1 fait sa révolution du jeu ! Le championnat fermé avec des équipes très en place tactiquement, préparées pour empêcher leurs adversaires de jouer. On retrouvait régulièrement dans le peloton de tête des équipes au socle en béton dont le secteur offensif était faible, cette année, non.

33 buts marqués, c’est aussi 33 buts encaissés… Et oui, y’en a là-d’dans ! Vous allez voir qu’à force de devenir spectaculaire, la L1 va devenir attractive, va se vendre à l’étranger, va donner envie aux très bons joueurs étranger de venir en France. Le Qatar est en train de sauver la L1 – une sorte de révolution arabe (^^) – mais il n’est pas seul, le mouvement est suivi un peu partout dans l’Hexagone !

Lire la suite...

10e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 33 buts dont quelques-uns méritent de faire le tour du monde, beaucoup d’erreurs mais surtout beaucoup de spectacle (la palme revient à Montpellier-Dijon tant pour les erreurs que pour le spectacle). Vive la Ligue 1 !

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

  • Les matchs.

Lire la suite...

jeudi 22 septembre 2011

Paris a "Azuré".

Ligue 1 saison 2011-2012

Quel "drôle" de match ! Si on regarde la fiche de PSG-Nice, on voit 3 buts tous marqués sur penalty, ainsi que 2 cartons rouges (pour 2 jaunes), on peut penser que cette rencontre a été un show arbitral plutôt qu’une partie de football. Pourtant on a assisté à un assez bon spectacle plein d’enseignements. Paris a azuré contre les Azuréens.

M. Gautier n’a pas été particulièrement bon, sur ces actions il a juste pris les décisions qui s’imposaient pour des fautes évidentes. La victoire 2-1 des Parisiens est méritée, ils ont réussi une première période de très haut niveau, sans doute car ils avaient à cœur de bien débuter la rencontre 3 jours après un déplacement difficile en Savoie. La seconde période a été un peu plus difficile, les Aiglons ayant joué libérés et un temps en supériorité numérique. Le résultat est très important, avec un 9e match consécutif TCC sans défaite et un 3e succès de rang à domicile en Ligue 1, le PSG a 14 points en 7 journées, un rythme de champion (même s’il n’est que 4e à 2 points de Montpellier, chez qui ira il se déplacera samedi soir, et à égalité avec le 2e).

Lire la suite...

lundi 12 septembre 2011

Fin de journée.

Ligue 1 saison 2011-2012 Cette fois le championnat est vraiment lancé, jusqu’à janvier les clubs peuvent au maximum faire venir un joker ou des chômeurs, on peut considérer les effectifs comme étant au complet. Beaucoup de nouveaux ont débuté lors de la 5e journée de Ligue 1 en connaissant des fortunes diverses.

  • Les résultats de dimanche.

Montpellier-Nice, 1-0.
Nancy-Auxerre, 0-0.
PSG-Brest, 1-0.

Vous saurez tout sur les matchs d’hier (avec les vidéos) en cliquant ici.

  • Le classement.

Les gros et les principaux outsiders sont tous déjà placés dans le classement là où on les attend, hormis l’OM, totalement à la rue avec 3 points sur 15.

Lire la suite...

lundi 23 mai 2011

Le foot en ébullition (2/2) : état des lieux.

bandeau L1 2010-2011 Le résumé de la 37e journée de Ligue 1, le suspense avant la 38e étaient les sujets de la partie précédente, je continue avec le dernier match, quelques questions concernant le réel niveau de la L1 et les explications du suspense improbable pour le maintien. Il sera également question des Trophées UNFP, du putsch à Auxerre, des élections à la FFF, sans oublier l’extrême nervosité qui règne un peu partout, en particulier dans les tribunes. Pour finir, une petite histoire de stades…

6. Interrogation sur le niveau de la Ligue 1.

Il me restait un match à évoquer, Toulouse-Bordeaux. Comme on pouvait s’y attendre, 3 jours après avoir reçu et battu le PSG grâce à un très grand Carrasso, ce qui finalement aura assuré le maintien, les Girondins étaient nettement moins fringants et concernés – Carrasso compris – en se rendant chez leur seul concurrent régional. Toulouse a assuré son maintien en gagnant 2-0, 2 buts sur CPA, le premier de Mauro Cetto, qui a eu la classe de marquer le but du maintien pour son dernier match à domicile en tant que Toulousain avant d’aller jouer ailleurs (il a profité d’un CF détourné par Carrasso), le second par Capoue, très rarement buteur mais auteur d’une belle tête croisée sous la barre sur une très bonne combinaison sur CF. Un but en première, un but en seconde période, et en voiture Simone.

Lire la suite...

dimanche 8 mai 2011

Le mur de la Méditerranée.

bandeau L1 2010-2011 Il y a quelques années, Monaco avait une équipe de football digne de son image de luxe, de bling-bling... Les gens allaient à Louis II pour voir des stars et du jeu.
Depuis quelques saisons, Monaco a une équipe d’anti-football digne de son territoire… Impossible de plus bétonner.

Samedi, à 19h, il faisait encore chaud en Principauté. Le PSG s’y présentait avec une équipe remaniée. Coupet était de retour – ce qui n’a eu aucune conséquence positive ou négative – derrière une charnière centrale au sein de laquelle Zoumana Camara remplaçait Mamadou Sakho, laissé au repos (sur le banc). Le côté droit était celui que je demande depuis plusieurs semaines, Cearà-Jallet, ça s’est très bien passé avec un excellent Cearà, Jallet a été un peu moins en vue. Dommage qu’Hoarau n’ait pas été là pour tenter de disputer le ballon à Petter Hansson et Puygrenier sur les nombreux centres aériens réalisés par les deux latéraux associés (le mec qui a fait les stats présentes sur le site de la LFP doit avoir un problème avec la définition du mot centre)… Erding en a pris quelques-uns, Bodmer aussi, mais tant qu’à faire, le jour où on aligne les meilleurs centreurs, autant mettre le meilleur joueur de tête, non ?

Lire la suite...

lundi 2 mai 2011

La Ligue 1 version courte.

bandeau L1 2010-2011 Alors comme ça je ne sais pas faire court ? C’est faux ! La preuve ! Je vais tâcher d’être complet et de faire court (un paragraphe de taille normale par match).

33e journée de Ligue 1, 10 matchs, c’était du 4-1-4-1 (4 matchs samedi à 19h, un à 21h, 4 le dimanche à 17h, un à 21h). Bon, PSG-Valenciennes, c’est fait. Le reste.

Sans surprise le LOSC a mis 5-0 à Arles-Avignon, pathétique à l’extérieur. But rapide de Gervinho (6e), affaire entendue juste avant la mi-temps (encore Gervinho, petite feinte pour mettre le gardien sur les fesses), et balade en seconde période. Tout de suite un péno pour une main (volontaire ? pas sûr), Debuchy l’a transformé car après 3 échecs consécutifs Yohan Cabaye ne les tire plus, contrairement aux CF. Un CF, il en a mis un joli pour le 4-0 puis David Rozehnal a fini le travail avec un joli petit lob, il avait remplacé Chedjou, blessé en première période. Notons qu’un certain Corrèze a pris un rouge. Non seulement les Lillois ont repris la tête du championnat, mais surtout ils ont soigné la différence de but, c’est presque une victoire à 3,5 points.

Lire la suite...

- page 1 de 2