Mot-clé - MGM Grand

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 10 avril 2016

L’authentique et l’artificiel.

En boxe, il y a les grands champions qui vont au charbon, n’ont pas peur d’affronter les meilleurs, quitte à risquer la défaite. Et puis il y a les autres. Ceux qui empruntent une voie nettement moins dangereuse, pensant triompher glorieusement grâce à une accumulation de victoires sans péril et de succès acquis en dehors du ring plutôt qu’avec leurs gants.

Ces dernières heures, un VRAI GRAND champion a – en principe – dit ses adieux à la scène pugilistique. Un peu plus tôt, un FAUX GRAND champion est entré dans la lumière en défonçant une porte ouverte, empruntant le tapis rouge déroulé pour lui par des fabricants de vedettes. Qui préférez-vous entre l’authentique et l’artificiel ? J’ai choisi mon camp.

Lire la suite...

dimanche 3 mai 2015

L’épicier, escroc aux poches pleines.

Floyd "petite money" Mayweather a encore une fois rangé son honneur dans sa caisse d'épicier. C’est désolant. Surtout que cette caisse est remplie de billets.

Vendre au monde le "combat du siècle" et nous livrer une prestation aussi affligeante est tout simplement scandaleux. Seulement, nous aurions tous dû le comprendre, pour Mayweather, la boxe est uniquement un business. Pour Manny Pacquiao, c’est bien différent, seulement pour faire un grand combat, en boxe, il faut être 2.

Lire la suite...

dimanche 13 novembre 2011

Manny marqué, Marquez manny-festement volé.

Boxe Je suis fan de Manny Pacquiao, assez pour rester debout jusqu’à 7h du matin pour ne pas manquer un de ses combat… Si je vous dis que Juan Manuel Marquez s’est fait voler la victoire lors du 3e affrontement entre les 2 boxeurs, vous pouvez me croire.

Pendant tout le combat j’étais à l’affut de toutes les raisons de penser que le Philippin allait enfin prendre le dessus sur ce Mexicain très expérimenté (38 ans, 59 combats, 53 victoires, 5 défaites, 1 nul). J’y ai cru plusieurs fois, mais ça ne s’est jamais révélé exact bien longtemps, ce bougre de Marquez a été remarquable tactiquement du début à la fin, courageux comme pas deux, il a su rester lucide et précis. Ces derniers temps, les adversaires du meilleur boxeur actuel, premier homme à avoir été sacré champion du monde professionnel dans 8 catégories différentes, montaient sur le ring dans le seul espoir de finir les 12 rounds. Revanchard, le Mexicain avait pour but de l’emporter, il a construit sa préparation physique, technique et tactique dans cette optique. Ça change tout.

Lire la suite...