Mot-clé - Maarten Tjallingii

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 21 juillet 2011

Tour de France 2011 (E18) : classée hors-catégorie.

Tour de France

J’espère que vous avez regardé l’étape du jour… Si ce n’est pas le cas, vous avez manqué la plus belle étape du Tour de France de ces 10, 20, peut-être même 50 dernières années. Heureusement, j’ai tout noté, je vous raconte…

Jamais une étape du Tour de France ne s’était terminée si haut : 2645 mètres d’altitude. S’enfiler 3 cols hors-catégorie de suite lors d’une étape de 200 bornes… Si ça ne fait pas de gros dégâts, on peut arrêter les étapes de montagne, c’est qu’elles ne servent à rien. Normalement c’est une journée à vous faire changer les 4 maillots d’épaules… On s’attendait donc à du nettoyage par le vide tant à l’avant qu’à l’arrière. Que s’est-il passé dans le haut du classement ? Cavendish a-t-il été éliminé ? Les pois recouvrent-ils toujours le même homme ? A-t-on enfin eu droit à la première victoire d’étape française du Tour 2011 ?

  • Dix-huitième étape : de Pinerolo au Col du Galibier/Serre-Chevalier (200,5km).

Lire la suite...

mercredi 20 juillet 2011

Tour de France 2011 (E17) : le tout-droit.

Tour de France

Journée de m*************rde !! Encore une victoire Norvégienne – et donc toujours pas de succès français – au bout d’une étape de montagne terminée par une descente difficile… Encore une fin d’étape animée qui fait de petits dégâts et favorise l’intrus (le mec qui aurait dû être suspendu mais a préféré accusé un boeuf de l'avoir dopé)…

Un Italien abandonne le jour où le Tour de France arrive dans son pays. Il s’agit de Paolo Tiralongo. Mais ça, OSEF.

  • Dix-septième étape : de Gap à Pinerolo (179km).

Lire la suite...

vendredi 15 juillet 2011

Tour de France 2011 (E13) : Roy poignardé dans le dos.

Tour de France

Le numéro gagnant… 138 ? Non. Le 138, c’est le numéro du héros du jour. Ce membre de la FDJ est un héros. 100% des gagnants ont tenté leur chance. Lui, il joue tous les jours, mais il ne gagne jamais le gros lot.

On avait là une courte étape de fausse montagne, une sorte de transition. Fausse montagne parce que malgré une très grande difficulté en cours d’étape, les leaders n’allaient évidemment rien tenter, l’arrivée était trop loin du sommet, beaucoup trop loin. Il fallait être capable de le passer en restant dans le coup pour la victoire. Rien de tel pour des baroudeurs. Qui a levé les bras en passant la ligne ? Un rouleur-sprinteur, un champion du monde que personne n’attendait là, un type costaud, mais surtout malin.

Un homme attendait un miracle pour l’emporter à Lourdes. Heureux les simples d’esprit, le Royaume des Cieux leur appartient. Ce gars, c’est le genre à renverser une grand-mère sur la parvis de l’église pour être le premier à allumer son cierge. A sa place, je chercherais une grotte où aller me cacher.

  • Treizième étape : de Pau à Lourdes (152,5km).

Lire la suite...

mardi 12 avril 2011

L’enfer est pavé...

… et poussiéreux.

Mon Dieu ! Quelle épreuve ! D’ordinaire Paris-Roubaix est une course extrêmement difficile, probablement la plus difficile de toutes les grandes courses d’un jour. On surnomme cette course "l’Enfer du Nord", mais les secteurs pavés de Paris-Roubaix par beau temps, c’est pire que l’enfer !

On pourrait penser que les pavés sont pires quand il peut, mais non, car quand il pleut, au moins ils sont un peu nettoyés et la poussière ne se mêle pas à la "fête". La 109e édition s’est déroulée par très beau temps, il faisait chaud et très sec.

Lire la suite...