Mot-clé - Manuela Moelgg

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 29 novembre 2015

Nul autre adversaire que soi-même.

En Ligue 1, qui peut battre le PSG ? Lui-même.
En NBA, qui peut mettre fin à la série d’invincibilité des Golden State Warriors ? Eux-mêmes, ou peut-être Brock Lesnar^^…
A Aspen, qui peut battre Michaela Shiffrin dans les épreuves techniques ? Elle-même.

Et oui, parfois, en sport, vous être votre plus grand adversaire. Voire votre seul véritable adversaire. C’est bon signe pour vous, ça signifie que vous dominez largement votre discipline ou au moins la compétition à laquelle vous participez. Peu importe qui on vous oppose, si vous faites preuve de sérieux et faites le job correctement, vous gagnez.

Dans le cas de Michaela Shiffrin, cette supériorité phénoménale s’est vérifiée ce week-end. L’identité de sa seule "ennemie" aussi.

Lire la suite...

mercredi 12 janvier 2011

Le triomphe des frustrés. (2/2)

les sports d'hiver Je poursuis avec le ski alpin, qui décidément est à la fête sur le blog… l’an dernier sur l’ancien j’avais pas mal parlé de biathlon, cette année il y a des podiums, des places d’honneur, pas encore de victoire… Ce n’est pas le sujet, on est sur l’alpin.

  • Dimanche 9 janvier, super-G féminin de Zauchensee.

Malgré une température positive et pas mal de soleil les gros dossards n’ont pas été franchement pénalisés et on a vu des retournements de situation assez improbables, Lindsey Vonn a pris la tête devant Dominique Gisin, puis Vonn est passée devant, on pouvait donc penser qu’elle allait l’emporter. C’est alors qu’une petite tornade suisse a fait sensation en coiffant tout le monde, et pas qu’un peu, 53 centièmes.

Lire la suite...

Le triomphe des frustrés. (1/2)

les sports d'hiver Ces derniers jours en ski alpin le redoux qui touche l’Europe a donné lieu quelques courses pour le moins étranges… 2 slaloms et un géant pour les hommes, 2 slaloms, une descente et un super-G pour les femmes, parfois du grand n’importe quoi, mais dans l’ensemble beaucoup de spectacle.

Résultats des courses ? Les frustrés ont pu se régaler et les classements ont été chamboulés. On a assisté à des manches au scénario improbable, à des remontées fantastiques, à des hécatombes… beaucoup trop de trucs pour que je vous raconte tout. Je vous rapidement aborder chaque épreuve et m’étendre sur les deux plus importantes, celles où les Français ont particulièrement brillé.

  • Mardi 4 janvier, slalom féminin de Zagreb (en nocturne).

En Croatie la prime est la plus importante du circuit. Peut-être que Marlies Schild avait besoin d’argent… En tout cas elle n’a laissé aucune concurrente espérer la décrocher à sa place.

Lire la suite...