Mot-clé - Margaux Fabre

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 20 mai 2016

L’Italien dore, le Français bronze. (ChE natation J5 S2)

2 médailles de bronze. L’équipe de France pouvait espérer mieux au terme de la 5e journée des Championnats d’Europe de natation. On s’en contentera.

ChE_natation_2016.jpg Le programme s’annonçait alléchant (hormis quelques courses franchement inintéressantes), mais mal foutu. Manquant déjà de fraîcheur physique en raison de la période, les nageurs sont contraints soit d’enchaîner des courses à un rythme effréné sans temps de récupération, soit de faire l’impasse. Conséquence indirecte de tout ceci, les rares à être vraiment préparés pour ces Europ’ y brillent. C’est le cas des Italiens, dont les sélections nationales sont assez récentes. En forme en ce moment, le seront-ils autant ou plus à Rio ? On peut en douter.

Lire la suite...

Les promesses du matin. (ChE natation J5 S1)

ChE_natation_2016.jpg Les nageurs de l’équipe de France engagés lors des séries de la 5e journée des Championnats d’Europe de Londres n’ont pas tous réussi à se qualifier pour la suite des compétitions. Pourtant, le bilan est très positif.

Pourquoi cette affirmation ? Parce que les plus attendus ont répondu présent et peuvent légitimement espérer monter sur le podium demain ou dès ce soir. Les autres ont globalement fait le job au niveau auquel on les attendait.

Lire la suite...

jeudi 19 mai 2016

Tout est bien qui finit... mal. (ChE natation J4 S1)

ChE_natation_2016.jpg Cette 4e journée des Championnats d’Europe de natation s’annonçait beaucoup plus copieuse que la précédente, ceci dès le matin. Le bilan de l’équipe de France a failli être excellent à l’issue des séries. Failli. Car ça s’est très mal fini.

Vraiment, tout s’était bien passé, les 5 nageurs au départ des courses individuelles ont tous réussi une performance permettant d’entrer en demi-finales, le seul éliminé l’a été à cause de la règle du maximum 2 par pays après les séries. Le programme se terminait par un relais, les filles devaient composer malgré les absences, la composition laissait présager quelques difficultés, malgré tout ça devait passer. Tout s’est effondré en quelques mètres pour quelques centimètres.

Lire la suite...

jeudi 7 avril 2016

Le carnaval avant Rio.

A-t-on prévenu Jacques Favre, le DTN de la natation française, que l’équipe de France se rendra à Rio en août pour les Jeux Olympiques et non pour le carnaval ? Il semble y avoir confusion dans son esprit. Sa liste de sélectionnés est un sketch.

On se demande vraiment ce qu’a fait Jacques Favre depuis sa nomination.

Pendant des mois, il a annoncé une extrême sévérité en affichant des minima monstrueux. La terreur a envahi le bassin lors des Championnats de France, je l’ai suffisamment évoqué dans un long article dimanche. Les nageurs et leurs entraîneurs ont été contraints de se préparer spécialement pour cette échéance, y compris les meilleurs, les potentiels médaillés olympiques qui auraient pu profiter d’entraînements supplémentaires si les temps demandés avaient été plus soft. Ils y ont aussi laissé beaucoup d’énergie. Pour rien. Car en pratique, hormis dans 2 épreuves concurrentielles (100m et 200m NL masculins), les cadors ne risquaient rien.

Lire la suite...

dimanche 3 avril 2016

Le bassin de la terreur.

6 qualifiés directs chacun pour une seule épreuve individuelle, plus 4 appelés à participer aux relais. Voici à quoi se limite la première vague des nageurs français qualifiés en "natation course" pour Rio 2016. Les sélections sont terminées, pourtant rien n’est encore décidé. Cette année la route des Jeux passe par un beau b*rdel…

Les Championnats de France organisés à Montpellier devaient être le rendez-vous au cours desquels les terreurs des bassins allaient se qualifier pour les JO. Malheureusement, une atmosphère angoissante s’est rapidement installée. Une sorte de psychose s’est répandue dans l’air comme dans l’eau. La semaine s’est avérée particulièrement éprouvante psychologiquement. Les danseuses brésiliennes censées accompagner la joie des qualifiés étaient en complet décalage avec la réalité de la situation. On aurait dit des stripteaseuses invitées par erreur à un enterrement. L’humeur n’était pas à la fête. Les meilleurs nageurs tricolores auraient sûrement moins balisé si la Fédération Française de Natation avait choisi d’organiser ces sélections dans une mangrove peuplée de prédateurs. Pas le moindre crocodile de mer ou requin bouledogue à signaler, pourtant le bassin héraultais – où une partie de l’élite nationale s’entraîne à l’année – est devenu le bassin de la terreur.

Lire la suite...

samedi 8 août 2015

L’aller sans retour. (ChM natation, J7, S1)

Kazan_2015.jpg Au matin de l’avant-dernier jour des Championnats du monde de natation, il est de coutume d’avoir énormément de 50m. On en a eu 27 séries !

L’aller sans retour est évidemment ce qu’il y a de plus ouvert aux nageurs des petits pays, il suffit de plonger (sauf en dos où le départ est différent), de nager – ou de barboter – jusqu’au bout à l’autre bout du bassin, il n’y a pas besoin de gérer son effort, pas de virage, les risques de noyade sont limités. Mais du coup, c’est sacrément long ! Moins toutefois que l’épreuve qui concluait la session, le 1500m NL.

Lire la suite...

jeudi 6 août 2015

Médailles made in China. (ChM natation, J5, S2)

Kazan_2015.jpg Le programme de la 5e journée des Championnats du monde de natation comptait 5 finales. La Chine a trouvé le moyen d’être représentée sur le podium de chacune de ces épreuves pour un total de 6 médailles. Elle a connu un succès Fu… 2 titres et 4 médailles de bronze, c’est plus que la plupart des pays pendant l’intégralité de ces Mondiaux dans la piscine provisoire de Kazan.

Et ça fait causer même au-delà du petit monde de la natation

Quand vous constatez la victoire surprise sur 100m NL – l’épreuve reine – d’un jeune nageur qui a déjà été pris une fois par la patrouille à un produit vétérinaire, le Celbuterol, alors qu’il avait 18 ans, ça jette un froid. En gagnant, Ning Zetao a versé des bidons de sirop dans l’eau de la piscine. Du sirop de la marque Tesseiradenousfairecroirequetumarchesàleauclaire. Contrôlé positif une fois, douteux à jamais. On peut dire de même de Sun Yang, dont la fédération a tenté de cacher la suspension au reste du monde. Quel meilleur moyen y a-t-il pour jeter le discrédit sur toute votre délégation ? J’en vois bien un : truster les podiums. La Chine a fait la totale.

Lire la suite...

Bonnet indispensable. (ChM natation, J5, S1)

Kazan_2015.jpg Le matin, à Kazan, où sont organisé les Championnats du monde de natation, il fait frisquet. Sans Charlotte Bonnet, l’équipe de France aurait pris froid lors des séries de cette 5e journée.

En effet, Charlotte Bonnet s’est qualifiée 2 fois dont une en relais. Les autres sont passés à la trappe sans gagner leur ticket pour les courses de l’après-midi.

Le programme débutait par les 10 séries du 100m NL féminin. Le niveau est relevé. Très relevé même. Sauf bien sûr dans les séries dites lentes, surtout les premières, où on trouve généralement des filles venues de pays où les piscines sont rares et dont les représentantes sont plus là pour montrer l’universalité de la natation qu’autre chose.

Lire la suite...