Mot-clé - Mbappé

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 19 août 2019

La Kultur de la défaite. (L1 J2)

Rennes 2, PSG 1… A la 35e journée de Ligue 1, une fois le titre acquis, admettons. Lors de la 2e journée, de cette façon de surcroît, non. Ça ne passe pas.

Tuchel ne serait-il pas en train d'instiguer chez ses joueurs une Kultur de la défaite ?Perdre un match de temps en temps parce que tu cherches à construire, à faire progresser des jeunes, pas de souci, c’est même assez positif, voire salvateur. Mais perdre de cette façon en faisant tout à l’envers, en mettant une équipe avec une seule recrue (même pas bonne) construite essentiellement sur les statuts (et par défaut à certains postes comme arrière droit)… ou plutôt composée car pas réellement construite (on fout les 11 noms sur la feuille et ensuite on cherche comment organiser tout ça, quitte à ce que ce soit très mal organisé avec plein de joueurs pas à leur place), c’est inacceptable.

Lire la suite...

samedi 3 août 2019

Paris Saint-Germain point com’. (TC 2019)

Youpi, le PSG a remporté le Trophée des Champions pour la 7e fois consécutive. Le match était particulièrement médiocre (je ne l’aborderais qu’à la fin). En réalité, cette rencontre officielle de préparation qui ne permet pas réellement de se préparer (seulement 3 changements, les cartons comptent, les suspensions en cours aussi), OSEF. Elle est anecdotique. Son intérêt se résume à marquer le lancement de la saison.

Le PSG nouveau est arrivé. Enfin… Presque. On a procédé à l’ablation d’une tumeur maligne. Seulement, on l’a fait très tardivement. La maladie était pourtant déclarée depuis longtemps. S’engager dans un processus d’essai de médecines alternatives extrêmement coûteuses et totalement inefficaces a provoqué de graves conséquences.

Le PSG s’en remettra-t-il ? A court terme, ça semble fortement compromis. En effet, le traitement appliqué ne s’attaque qu’à la surface du problème. On a pourtant grand besoin d’une action en profondeur. Je me désespère de l’attendre sans rien voir venir.

Lire la suite...

vendredi 15 mars 2019

Malus max.

Il paraît que le PSG a un directeur sportif qui « fait du bon travail ». Nasser Al-Khelaïfi l’a dit après avoir annoncé le nouveau sponsor maillot du club.

En handball, ça semble bien être le cas. En football féminin, certaines décisions – il manque du monde au milieu, certaines filles de l’effectif n’ont pas le niveau – sont discutables, néanmoins, contre toutes attentes, le travail de Bruno Cheyrou est plutôt satisfaisant, on sent un réel effort de construction pour rattraper l’OL et prendre le dessus sur cet adversaire longtemps hors de portée. Ces 2 sections ont atteint la finale de la Ligue des Champions ces dernières saisons, y échouant d’un rien. Elles remporteront bientôt le titre suprême, j’en suis convaincu.

En football masculin, s’il y a une direction sportive, je veux qu’on me la présente. Non. Il n’y en a absolument aucune. Tout est fait à l’envers. Dans tous les domaines. Formation, recrutement, style de jeu, politique sportive, gestion des contrats, répartition des rôles, communication interne et externe, domaine médical… Rien ne fonctionne. Tout est fait à l’envers. TOUT !

Lire la suite...

vendredi 9 juin 2017

Money time.

Talleyrand le disait, tout ce qui est excessif est insignifiant. En manière de football, les sommes évoquées aujourd’hui sont plus qu’excessives, elles sont totalement indécentes. Pour cette raison, même s’il est impossible de ne pas en tenir compte pour le recrutement, mieux vaut essayer de les oublier pour se centrer sur l’aspect sportif des choses.

La période des mutations ouvre officiellement aujourd’hui. Pour le PSG, cette intersaison s’annonce décisive. Le club a enfin recruté un directeur sportif pour s’en occuper sérieusement. La mission d’Antero Henrique s’annonce très difficile en raison des erreurs grossières commises par la direction lors des précédents exercices. Il hérite d’un effectif à nettoyer et restructurer en profondeur en gardant une certaine mesure. Pour se rendre compte de la réalité de la situation, il faut faire la liste des joueurs sous contrat, se pencher sur le sort à réserver à chacun et détecter les manques pour déterminer le profil des recrues et, le cas échéant, qui seraient les renforts idéaux.

L’exercice du jour est donc se mettre dans la peau d’un Antero, de faire les bons choix pour devenir un héros, d’éviter les mauvais pour qu’Antero n’enterre pas le PSG avec un recrutement atterrant.

Lire la suite...