mardi 19 juin 2012

11 pas en arrière. - Euro2012 (Groupe D-J3)

Euro 2012 équipe de France de football Contre l’Ukraine, Laurent Blanc a fait un grand pas en avant dans la bonne direction. 4 jours plus tard, contre la Suède, le sélectionneur de l’équipe de France et ses joueurs de champ ont chacun fait un grand pas en arrière, nous rappelant les jours funestes d’un passé récent qu’ils étaient censés faire oublier au peuple français.

Certes, les Bleus sont qualifiés pour les quarts… Ils le doivent à une erreur d’Andreï Pyatov ayant permis à Rooney de donner la victoire à l’Angleterre, ainsi qu’à une décision arbitrale polémique ayant empêché l’égalisation ukrainienne, un but qui aurait relancé le match. A la limite, si les Français étaient passés en serrant les fesses tout en n’ayant rien eu à se reprocher de leur côté, pas de problème. Perdre 2-0 contre la Suède, ça peut arriver, il ne s’agit pas en soit d’une infamie. Perdre de cette façon avec comme seul joueur à son niveau ton gardien, c’est un scandale. Les conséquences pourraient être terribles pour le football français.

Lire la suite...

vendredi 15 juin 2012

La lumière est venue de Laurent Blanc. - Euro2012 (Groupe D-J2)

Euro 2012 équipe de France de football Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille… Après la pluie, le beau temps… Ça s’arrose !... Orage, Ô grand espoir… Quiconque cherche un titre pour une analyse d’Ukraine-France a de quoi se régaler.

Ce match de la 2e journée des phases de poules de l’Euro 2012 restera dans les annales. L’équipe de France n’avait probablement jamais expérimenté une situation pareille, celle de voir une rencontre être interrompue au bout de 5 minutes en raison d’un orage biblique et reprendre près d’une heure plus tard. En outre, elle n’avait jamais battu le pays organisateur d’une compétition internationale majeure (je ne compte la Coupe des Confédérations^^). Surtout, les Bleus n’avaient plus gagné lors d’une phase finale depuis la demi-finale de la CdM 2006, depuis ils avaient enregistré 3 nuls indigestes et 4 défaites humiliantes. Plus inattendu encore, cette équipe a réussi… une très bonne prestation. Et oui, il y a eu de l’enthousiasme, des occasions, du jeu, de l’engagement, de la technique, de la solidité, et même une certaine solidité (malgré quelques frayeurs évitables), en résumé, tout ce qui manquait à l’EdF depuis des années.

Lire la suite...

lundi 11 juin 2012

Mettre du cœur à l’ouvrage. - Euro 2012 (Groupe D - J1)

Euro 2012 équipe de France de football Bien malin qui peut dire quelles équipes du groupe D vont se qualifier pour les quarts de finale. Présenté comme la plus faible équipe du lot, l’Ukraine s’est placée en pole-position en profitant de l’avantage offert à tout organisateur d’une compétition de ce genre, celui de jouer à domicile.

L’Euro 2012 pourrait bien être un nouveau fiasco pour l’équipe de France, ce sera le cas si les Bleus ne se réveillent pas rapidement. Ils ne sont pas moins forts que leurs adversaires, mais au niveau de l’état d’esprit, ils sont très loin du compte. On a vraiment vu 2 matchs très différents lundi : un avec de l’enthousiasme, Ukraine-Suède, et un qui en était complètement dénué, France-Angleterre. Comme par hasard, l’équipe ayant mis le plus de cœur à l’ouvrage est la seule à s’être imposée.

Lire la suite...

mercredi 6 juin 2012

Ben THE Man.

équipe de France de football En principe après un match amical contre l'Estonie à la MMArena, l'analyse devrait être facile : zéro tracas, zéro blabla. Le score, 4-0, est en partie trompeur. Si offensivement l’équipe de France de football semble au point, l’animation défensive est toujours aussi mauvaise.

L’Estonie a fini devant la Serbie et la Slovénie lors des éliminatoires de l’Euro 2012, a été seulement éliminée en barrage par l’Irlande. Dans l’absolu l’adversité aurait dû être d’un niveau suffisant pour considérer cette rencontre comme un test. Le test, on ne l’a pas vu. Il faut savoir raison garder, ce France-Estonie était un match d’entraîne-Mans, il était placé à seulement 6 jours de l’entrée en lice des Bleus à l’Euro, l’objectif était faire le plein de confiance en prenant surtout soin d’éviter de se blesser. En face, il n’y avait rien, si ce n’est une équipe très moyenne avec tout au plus 2 ou 3 éléments intéressants (le très fort taux d’expatriés ne suffit pas à faire une bonne équipe, surtout si les joueurs évoluent dans des championnats de seconde zone), l’engagement physique est resté très limité.

Lire la suite...

lundi 28 mai 2012

Les Bleus au pays des pingouins.

équipe de France de football L’équipe de France de football a gagné 3-2 à Valenciennes contre l’Islande. Youpi. Elle a été menée 2-0. Outch. Il paraît que Laurent Blanc prépare son équipe pour l’Euro 2012… Ça va arriver très vite mine de rien. Ça débute dans 2 semaines. Une chose est sûre, si les Bleus se présentent contre l’Angleterre avec le onze aligné dimanche, ils vont prendre cher. Et par «cher», j’entends assez cher pour que la Marseillaise soit remplacée par la Dans ses canards… Oui, cher au point de marcher en canard pendant un bout de temps.

Face à de supposés quichons islandais inexpérimentés car en plein renouvellement de génération – qui finalement ont donné l’image de joueurs moyens incapables de tenir la distance mais volontaires et décomplexés – Laurent Blanc a mis en place une équipe assez grotesque sur le papier qui s’est révélée l’être tout autant sur le gazon.

Lire la suite...

mardi 15 mai 2012

La semaine dernière EN FOOTBALL… (7 au 14 mai 2012)

L’actualité footballistique était si riche cette semaine que j’ai décidé de faire un spécial foot. J’ai même ajouté lundi pour pouvoir y inclure 2 ou 3 sujets supplémentaires. Ne manquez surtout pas la vidéo à la fin !

Entre autres sujets, il va être question de l’équipe de France.

Lire la suite...

lundi 9 janvier 2012

Travaux manuels.

Coupe de France Après l’avoir appelé "le Coucou" en référence à l’oiseau habitué à piquer le nid des autres, je vais appeler Ancelotti "Monsieur Bricolage". En ayant eu un aperçu de comment il bricole, je ne lui confierais pas le montage d’un meuble IKEA. Il aime aussi le jardinage, c’est un fan de travaux manuels.

Bisevac arrière droit, Momo Sissoko milieu offensif, Bodmer devant la défense, Nenê dans l’axe ou encore Jallet milieu relayeur, c’est… créatif ? Je cherche le mot juste. Sur les 11 joueurs alignés à Lorient contre Locminé (8e sur 16 de son groupe de CFA 2, peut-être avec des matchs en moins), 7 ½ n’étaient pas à leur meilleur poste ou pas à leur poste du tout. On ne fait pas un sapin de Noël avec un palmier ou un bananier.

Ça pourrait peut-être marcher avec une étoile hyper brillante en haut du "sapin" – genre Tévez – mais ce n’est même pas sûr, car pour qu’une guirlande électrique scintille, il faut qu’elle soit alimentée. Là, à part avoir les boules…

Lire la suite...

jeudi 17 novembre 2011

Page blanche.

équipe de France de football C’est dur. C’est même très dur. Un véritable casse-tête. Mieux vaut ne pas connaître ça le jour d’un examen officiel ! Je suis bien embêté… Je suis bloqué devant une page blanche… France-Belgique, 0-0… Analyse de la rencontre… Je ne sais pas quoi écrire, je vais tout de même essayer… Dur. Ah non ! Je vous jure, je ne me suis pas endormi, il y avait pourtant de quoi, il ne s’est rien passé pendant plus de 90 minutes hormis une splendide acrobatie de Yann M’Vila (36e) et une double parade salvatrice d’Hugo Lloris face à Kevin Mirallas (75e).

Lire la suite...

jeudi 13 octobre 2011

Sur la bonne voie ?

équipe de France de football Si vous êtes au Stade de France, l’Ukraine et la Pologne sont à l’est. Problème, contre la Bosnie-Herzégovine, pendant environ une heure, l’équipe de France de football était complètement à l’ouest. Finalement les Bleus ont allumé le GPS et rebroussé chemin pour éviter un détour périlleux par les barrages. Sont-ils pour autant sur la bonne voie ? Laurent Blanc a les clés, il conduit le bus. Une fois arrivés en Ukraine ou en Pologne – selon ce que le tirage leur réservera – les joueurs ne refuseront pas d’en sortir pour ne pas entraîner, c’est certain. Reste à savoir qui aura embarqué. L’EdF peut atteindre les demi-finales, j’ai bon espoir, il n’est pas interdit d’y croire maintenant que la qualification pour l’Euro 2012 a été obtenue. Elle le peut si le sélectionneur tire les conséquences des 14 derniers mois (jour pour jour) depuis son premier match en Norvège. Blanc doit avoir le cran de trancher dans le vif.

Lire la suite...

samedi 4 juin 2011

Et le plaisir bord*l ?!

équipe de France de football Oui, c’est vrai, un match officiel au moins de juin coincé entre une saison harassante et les vacances, c’est toujours difficile, a fortiori s’il a lieu dans un pays étranger contre une équipe ne faisant absolument pas rêver – mais très motivée – sans compétition dans la foulée.

STOP ! Aucune excuse n’est valable. Je vous pose trois questions.

  • Etait-il impossible de faire mieux qu’un nul en Biélorussie ?
  • Selon vous, l’équipe de France de football a-t-elle des chances de bien figurer à l’Euro avec les joueurs qui la composent actuellement ?
  • Prenez-vous du plaisir à regarder l’équipe de France de Laurent Blanc ?

Ma réponse est là même pour les 3 questions : non.

Lire la suite...

mardi 5 avril 2011

La semaine dernière… (28 mars au 3 avril 2011)

La semaine dernière... Cette semaine on a beaucoup de basket (il va beaucoup être question de Final Four, et pas d’un seul), beaucoup de foot, j’ai aussi du handball, du ski alpin et autres sports d’hiver (dont du hockey sur glace), tennis, 2 roues, lutte, boxe et… CUISINE ! OK, de la cuisine très particulière…


  • Incassable (unbreakable).

Djokovic est injouable. Et ça dure depuis la finale de la Coupe Davis. Dimanche, il a remporté – comme prévu^^ – le Masters 1000 de Miami au terme d’un match de très haute intensité disputé face à Nadal, seul adversaire à avoir pu lui prendre un set lors du tournoi. Ça s’est même conclu au tie-break de la 3e et dernière manche, mais comme toujours en 2011, le Serbe a fini avec le trophée.

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

Un match d’hommes… en marinières.

équipe de France de football Ce n’est pas l’homme qui prend la mer…
C’est la mer qui prend l’homme !
Moi la mer elle m’a pris, je m’souviens… un mardi !
France-Croatie n’a pas été un grand match, pourtant je me suis moins ennuyé que d’habitude en retardant jouer l’équipe de France. A défaut de grand spectacle on a vu de l’engagement, c’est toujours ça. Si les Bleus avaient été un peu efficaces devant le but, ils auraient gagné ce match sans problème. Mais qu’est-ce que ça mange des marins !

Lire la suite...

samedi 26 mars 2011

C’est pas du Lux !

équipe de France de footballBien sûr, la France compte aujourd’hui 3 points de plus et possède 4 points d’avance sur la Biélorussie avec un match joué de plus en qualification pour l'Euro 2012, mais à part du point de vue strictement comptable on ne peut tirer aucune satisfaction de cette victoire 2-0 au Luxembourg au terme d’un match des plus pourris.

Ce résultat attendu n’est pas anecdotique puisque la Biélorussie n’a pris qu’un point au Grand-Duché après son hold-up en France (victoire 1-0 au SdF). La manière interpelle. On ne s’attendait pas à du grand spectacle, surtout sur une pelouse en assez mauvais état, on n’espérait pas une bran-bran car on ne parle pas d’une équipe complètement nulle, le Luxembourg n’est pas un paillasson, c’est solide, bien organisé, en confiance après de bons résultats (0-0 contre la Biélorussie, victoire 2-1 contre la Slovaquie en amical), son effectif compte quelques professionnels (pas de titulaire dans un club de vraiment haut niveau). On demandait juste aux Bleus de gagner en montrant un état d’esprit positif, conquérant. Rien. Hormis un ou deux, les Bleus de Blanc ont encore une fois énormément déçu. On s’est une nouvelle fois ennuyé à mourir.

Lire la suite...

jeudi 10 février 2011

Ça vous a plu, à vous ?

Oui, les Bleus ont battu le Brésil. Ça vous a plu, vous ? Je n’ai pas spécialement envie de jouer les rabat-joie, battre la Seleçao auriverde est toujours sympathique, ça rappelle de bons souvenir, on en envie de faire les beaux. Le spectacle de ce France-Brésil ne peut que tempérer mon enthousiasme. Quel mauvais timing ! Une belle pelouse ne garantit pas un super match. Une pelouse défoncée rend tout beaucoup difficile. L’état déplorable du terrain du Stade de France a pourri le spectacle, le rendu visuel en a pris un coup, difficile de l’apprécier dans un cadre aussi foireux. Vous n’imagineriez pas être servi dans une assiette salle lors d’un dîner dans un grand restaurant, ça vous gâcherait le plat tant au niveau de son aspect – il serait soudain moins appétissant, autant dresser à la louche façon cantine scolaire – que de son goût pour peu que les saletés dans l’assiette ne soient pas de simples traces. En l’occurrence la pelouse du SdF a été victime d’un mauvais calendrier, l’ouverture du Tournoi des VI Nations 3 jours avant un match de gala contre le Brésil. Samedi en voyant les mêlées découper des escalopes et les logos des sponsors peints sur la pelouse, je me suis demandé comment on allait pouvoir y jouer au foot 4 jours plus tard. Si en 2012-2013 le PSG vient jouer au Stade de France pendant la rénovation du Parc des Princes, j’espère qu’on délocalisera les matchs du Tournoi à Marseille, Lens, Toulouse ou autre… loin du stade où devra jouer le PSG. Et pas question de voir un test d’automne ou un match du Stade français s’y dérouler ! Le rugby est un fléau pour les pelouses.

Lire la suite...

vendredi 31 décembre 2010

Cazarre, l’intégrale (volume 1).

Depuis quelques semaines le moment le plus attendu du lundi par des milliers – dizaines de milliers ? centaines de milliers ? millions ? milliards ? – de Français est… Le CSA de Julien Cazarre. Trop souvent réduit à la portion congrue, le CSA se termine par les chansons.

Au bout de quelques semaines ça nous en fait un paquet, dont certaines sont déjà devenues mythiques, indissociables du joueur qu’elles concernent. Quel auditeur de l’After ne se chante pas «oh oh oh ! Pape Diakhaté» ou encore «Jean-Pascal Mignot… c’est beaucoup beaucoup beaucoup mieux que Lucio, que Lucio !» à chaque fois qu’il entend prononcer ces noms ?

Sur :Facebook: on m’a envoyé une vidéo qui est en fait la giga compilation des chansons depuis le début de la saison (certaines sont très courtes, juste un début de chanson). Merci à Franck pour son travail, c’est 19 minutes de rire garanti !

Lire la suite...

jeudi 18 novembre 2010

...Et la pelle de Londres.

équipe de France de football On a déjà parlé de l'arsenal français par rapport à l'arsenal anglais. Passons au match en lui-même.

Etait-ce vraiment France-Angleterre ? Même les maillots n’avaient pas l’air d’être anglais ! Du blanc et du bleu au lieu du blanc et du rouge porté par des joueurs au niveau d’engagement physique inférieur à celui d’un décrassage (sauf exceptions)… Il n’y a qu’en tribunes et sur les flocages (Johnson, Barry, Richards,… c’est pas chinois, turc ou espagnol) qu’aucun doute n’était permis…

L’Angleterre a fait illusion 2 minutes en provoquant des fautes de Mexès et en cadrant un coup franc lointain (sans danger pour Lloris, le tir à ras de terre n’était pas assez puissant et trop cadré). Ensuite la France a pris le dessus, ça a mis un peu de temps pour s’animer, une frappe cadrée de Malouda assez anodine a failli tourner au gag avec ce gardien vraiment pas rassurant, le dénommé Ben Foster.

Lire la suite...

mercredi 13 octobre 2010

Domenech, sors de ce corps !!!

équipe de France de football Quelle purge ! On a réussi à s’ennuyer ferme contre le Luxembourg, un exploit ! Heureusement, l’équipe de France a fini par gagner 2-0 mais en faisant à peu près tout à l’envers. On recevait le Luxembourg à Metz ! Rien que ça, c’était faire les choses à l’envers. On a failli prendre une leçon d’hospitalité lorsqu’à la 75e minute un retourné luxembourgeois cadré a fait passer un frisson dans le stade. Il n’y avait alors que 1-0.

On organise le match dans le stade le plus proche possible de chez nos adversaires, on n’aurait pas pu jouer à Brest ou même à Bordeaux histoire de compliquer un peu la vie à l’équipe adverse qui aurait eu à se taper un déplacement, là, ce sont les Bleus et seulement eux qui ont eu à se farcir un voyage. Jamais les Luxembourgeois n’auront été aussi nombreux pour soutenir leur équipe à l’extérieur. Qui plus est le seul joueur pro de cette équipe joue… à Metz. Le gardien français naturalisé de l’autre côté de la frontière a été formé… à Metz… quelques années après être né dans cette ville. Jeff Strasser, entré en seconde période, est une "légende"… du FC Metz.

Lire la suite...

dimanche 10 octobre 2010

Les miracles de Saint-Denis.

équipe de France de football ''A 10 minutes et 10 centimètres près la France serait aujourd’hui en pleine dépression. Ça a été laborieux, assez chiant, pas forcément très rassurant, néanmoins l’essentiel est assuré, l’équipe de France de football est maintenant en tête de son groupe de qualification pour l’Euro 2012 en ayant affronté les équipes sorties des chapeaux 2, 3 et 4 pour former une poule, reconnaissons-le, d’un niveau lamentable.

France-Roumanie… Franchement, vous n’en avez pas marre des Roumains ? Non, je ne mélange pas le sport et la politique, je dis juste que j’en ai marre de voir les Bleus jouer la Roumanie, c’est comme les Suisses, il y a quelques années on tombait tout le temps dessus dans les tirages au sort ! En plus on a d’horribles souvenirs avec eux, les 3 dernières fois on avait fait match nul :
-le 0-0 à l’Euro 2008 était une des pires abominations "footballistiques" – était-ce réellement du football ? – qui m’aient été données de voir,
-un 2-2 en Roumanie qui a sauvé la tête de Domenech (on aurait pu s’épargner presque 2 ans de calvaire,
-et un 1-1 atroce au SdF avec csc d’Escudé qui nous a envoyé en barrage contre l’Irlande (à moins que mes souvenirs ne soient pas bons, et comme il s’agit d’une période que j’aimerais effacer de ma mémoire, ce ne serait pas plus mal).

Lire la suite...

mercredi 8 septembre 2010

Délire collectif.

équipe de France de football C’est fou ce que résultat peut affecter le jugement porté sur un match par ses spectateurs et téléspectateurs… En 3 jours deux petits ajustements ½ peuvent transformer une vieille soupe dégueulasse en un exquis velouté digne d’un restaurant 3 étoiles. Vendredi soir à 22h53 le football français était nul, n’avait aucun avenir, 96 heures plus tard on a retrouvé une magnifique équipe de France, on a pris du plaisir pour la 1ère fois depuis plus de 4 ans…

Je dis attention ! A force de retourner leur veste certains vont la déchirer ! Attention aussi à avoir une veste qui peut être retournée sans qu’on voit les coutures et la doublure, le retournage de veste est un art au même titre que la galipette du faux blessé sur la pelouse, ceux qui le pratiquent sans le maîtriser parfaitement passent rapidement pour des c*ns, ça se remarque très vite !

Beaucoup de commentaires vus, lus et entendus entre la fin du match et le moment où j’écris me semblent totalement ahurissants. La France a gagné contre un concurrent pour la qualification pour l’Euro 2012, qui plus est à l’extérieur sur un score de 2-0. Tout ça, c’est très bien, ça fait plaisir, on prend avec joie, on en avait besoin pour relancer la machine et casser la dynamique de la défaite.

Bon, à un moment il faut savoir raison garder.

Lire la suite...

samedi 4 septembre 2010

La punition. (2/2)

équipe de France de football Une (équipe) de perdue, une de retrouvée… bah non, même pas. Contre la Biélorussie la nouvelle équipe de France de Laurent Blanc a été nulle. Une véritable catastrophe, une de plus. Moi ça va, je suis blasé, ce genre de défaites, quand on est supporter du PSG et supporter français, on a l’habitude.

Il est temps de s’y coller pour analyser cette rencontre.

Première surprise, Yann M’Vila titulaire au milieu à la place d’Alou Diarra. Yann M’Vila et Abou Diaby ne sont pas des clones, néanmoins ils se ressemblent beaucoup, or dans un 4-4-2 classique avoir une paire de milieux centraux qui jouent dans le même registre ne me semble pas très indiqué. Surtout, lancer un joueur de 20 ans titulaire pour une rencontre à l’enjeu aussi important ne m’apparaissait pas du tout prudent pour l’équipe comme pour le joueur. Le Rennais a été plutôt bon – je dirais très bon s’il n’avait pas été fortement impliqué sur le but biélorusse – néanmoins je n’ai pas trouvé son association avec Diaby concluante, ils ont rarement réussi à pénétrer dans le cœur du jeu où les Biélorusses formaient un gros bloc bien compact. En fait les mecs qui devaient jouer le rôle d’ailiers sont les seuls à avoir attaqué dans l’axe, ce qui n’a aucun sens.

Lire la suite...

- page 1 de 2