Mot-clé - Michael Buffer

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 27 novembre 2016

En queue de poisson.

Que c’est moche d’abandonner lors d’un championnat du monde de boxe… Probablement s’agissait-il de la décision la plus sage, la plus lucide, mais quand elle résulte simplement d’un découragement, il y a malaise. Difficile d’accepter une telle fin. Surtout pour une affiche évoquée comme probable candidate au titre de combat de l’année…

En l’espace de quelques heures, on a eu 2 fois le même cas de figure, ou presque. Dans le premier cas, la différence physique était trop importante, la différence de qualité aussi, le challenger prenait une leçon au moment où il a abandonné après avoir passé son temps à défendre, il a lui-même mis fin à son calvaire après le 2nd knock-down subi en début de 8e reprise. Rapidement blessé à l’œil, nettement dominé, il a bien compris qu’il ne pourrait pas arriver jusqu’à la cloche sans se faire défoncer. Dans l’autre cas, on a assisté à un abandon à l’appel du 8e round après 6 ou 7 reprises perdues dont une 7e aux allures de véritable correction, mais il n’y avait pas de blessure, juste le sentiment de ne pas pouvoir gagner contre un garçon trop fort. Ce choix totalement volontaire serait compréhensible de la part d’un boxeur quelconque, il a du mal à passer quand le challenger fait partie de la catégorie des cadors invaincus distributeurs de KOs…

Lire la suite...

dimanche 20 novembre 2016

Un Pay-Per-View sous-vendu.

Deux des plus gros cadors actuels de la boxe acceptent de s’affronter… et on a l’impression que tout le monde s’en fout ! Comment a-t-on pu en arriver là ?

Sergey Kovalev (30-0-1, 26 KO) et Andre Ward (30-0-0, 15KO) s’affrontaient cette nuit à Las Vegas pour les titres WBA, WBO et IBF et des poids mi-lourds. Il s’agissait du main event d’un PPV d’HBO. Pourtant, on annonçait des ventes assez basses pour ce PPV, les produits dérivés n’ont pas marché, la soirée est presque passée inaperçue par rapport à ce qu’on connait avec "Canelo" Alvarez ou ce dont on avait l’habitude avec l’escroc Mayweather. Un combat entre des boxeurs classés par tous les spécialistes dans le top 5 pound for pound (toutes catégories confondues) du moment mérite autre chose que de l’indifférence, non ? C’est rarissime en cette ère de l'évitement.

Lire la suite...

dimanche 6 novembre 2016

Pêches jaunes.

Cette nuit avait lieu une très grosse réunion de boxe anglaise au Thomas & Mack Center de Las Vegas. Si le main event concernait Manny Pacquiao, qui avait pourtant annoncé sa décision de prendre sa retraite à l’issue de sa dernière sortie, les 4 combats de la soirée étaient tous sanctionnés par des championnats du monde WBO. Ils avaient en commun d’avoir tous à l’affiche au moins un combattant asiatique.

Un Chinois contre un Thaïlandais pour commencer, puis un Philippin contre un Américain, un Japonais contre un Mexicain, et enfin "Pacman" – le Philippin le plus connu au monde – contre un  Américano-mexicain. J’ai galéré pour trouver un titre mettant en exergue la forte représentation asiatique… Ça donne pêches (=coups de poing) jaunes (désolé^^).

Pas de surprise, on a eu de la belle boxe, ça valait le coup d’être regardé. Comme il n’y avait que des championnats du monde, Michael Buffer a eu beaucoup de travail.

Lire la suite...

dimanche 22 novembre 2015

Mascarade programmée.

La boxe, quel beau sport. La boxe… quelle put*in d’arnaque ! Parfois, c’est vraiment à vomir.

Quand le résultat est programmé à l’avance et qu’on le comprend à la fin du combat, on a le sentiment que la victime de la mascarade n’est pas seulement le boxeur mais aussi la boxe elle-même et chaque personne qui l’aime. J’ai limité mon temps de sommeil à de très courtes heures afin de regarder ce qui devait être un des combats de l’année. A 7h et quelques du matin, je me retrouve dégoûté en train d’écrire l’introduction que vous êtes en train de lire avant de refermer – provisoirement – mon ordinateur.


Quelques heures plus tard.


Je suis toujours dégoûté. Avant de reprendre l’écriture de ceci, j’ai regardé quelques commentaires et articles (en anglais) à propos de cette farce. Manifestement, nous faisons face à une sorte d’entente implicite entre médias pour créer la nouvelle star de la boxe mondiale, celle qui va les faire manger pendant des années. Beaucoup de fans ne s’y trompent pas. Seuls ceux qui soutiendraient "Canelo" même s’il mangeait un bébé rôti après l’avoir éviscéré avec les dents vous soutiennent qu’il a gagné largement, sans contestation possible. A vrai dire, beaucoup ne se posent même pas la question, intoxiqués qu’ils sont par les commentaires d’HBO, la réalisation télé orientée et les statistiques grotesques mises en avant pour tenter de justifier l’injustifiable.

Lire la suite...

dimanche 3 mai 2015

L’épicier, escroc aux poches pleines.

Floyd "petite money" Mayweather a encore une fois rangé son honneur dans sa caisse d'épicier. C’est désolant. Surtout que cette caisse est remplie de billets.

Vendre au monde le "combat du siècle" et nous livrer une prestation aussi affligeante est tout simplement scandaleux. Seulement, nous aurions tous dû le comprendre, pour Mayweather, la boxe est uniquement un business. Pour Manny Pacquiao, c’est bien différent, seulement pour faire un grand combat, en boxe, il faut être 2.

Lire la suite...

dimanche 13 novembre 2011

Manny marqué, Marquez manny-festement volé.

Boxe Je suis fan de Manny Pacquiao, assez pour rester debout jusqu’à 7h du matin pour ne pas manquer un de ses combat… Si je vous dis que Juan Manuel Marquez s’est fait voler la victoire lors du 3e affrontement entre les 2 boxeurs, vous pouvez me croire.

Pendant tout le combat j’étais à l’affut de toutes les raisons de penser que le Philippin allait enfin prendre le dessus sur ce Mexicain très expérimenté (38 ans, 59 combats, 53 victoires, 5 défaites, 1 nul). J’y ai cru plusieurs fois, mais ça ne s’est jamais révélé exact bien longtemps, ce bougre de Marquez a été remarquable tactiquement du début à la fin, courageux comme pas deux, il a su rester lucide et précis. Ces derniers temps, les adversaires du meilleur boxeur actuel, premier homme à avoir été sacré champion du monde professionnel dans 8 catégories différentes, montaient sur le ring dans le seul espoir de finir les 12 rounds. Revanchard, le Mexicain avait pour but de l’emporter, il a construit sa préparation physique, technique et tactique dans cette optique. Ça change tout.

Lire la suite...

dimanche 3 juillet 2011

Heureusement qu'il y avait le flacon...

Heureusement qu’il y avait le flacon pour qu’on ait l’ivresse…

Boxe Wladimir Klitschko face à David Haye… ENFIN !!!

Le stade de football de Hanovre (donc chez les Ukrainiens en réalité puisqu’ils ont fait l’essentiel de leur carrière en Allemagne), un écrin à la hauteur du combat de l’année (du moins le plus attendu de l’année, en ce qui concerne la qualité du combat, on verra). 50 000 spectateurs pour de duel attendu depuis bien longtemps. Une seule affiche peut provoquer plus d’excitation chez les amateurs de boxe : Pacquiao-Mayweather. On n’y aura probablement jamais droit car l’Américain a peur de perdre son invincibilité.

Haye face à Klitschko (peu importe lequel, Vitali aurait fait l’affaire mais il est moins fort que son frère, d’où le choix d’envoyer Wladimir au feu), on a bien cru ne jamais le voir, depuis des très nombreux mois ils se cherchaient par presse interposée, ils vont enfin se trouver !

Lire la suite...