Mot-clé - Michel Bastos

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 17 décembre 2012

Matuidi mange du Lyon. (L1, J18)

Ligue 1 - 2012-2013 Blaise Matuidi est un joueur hors-normes, le PSG est de nouveau leader de la Ligue 1. Voilà comment résumer la situation de façon particulièrement concise. Paris a battu Lyon juste avant la fin de la phase aller, confirmant face à son adversaire principal pour le titre les progrès gigantesque de l’équipe depuis la révolution tactique ENFIN opérée face à Porto.


Les temps changent. Un des signes les plus évidents de cette affirmation est que le PSG ne compte plus aucun ancien Lyonnais excepté Bodmer, redevenu un blessé chronique depuis la transformation du staff technique en armée mexicaine composée d’au moins autant de préparateurs physiques que de joueurs. (Luyindula n’existe plus et va partir.) A l’inverse, l’OL s’appuie sur un titulaire recruté cet été en quémandant auprès du PSG dans l’espoir de récupérer un chauffeur de banc, Bisevac. J’ai toujours trouvé le Serbe surcoté, son départ était une bonne chose, il aura permis d’éviter à Ancelotti de déconner de nouveau en le faisant jouer latéral, mais aussi de libérer une place de joueur extérieur à l’espace économique européen (place destinée à Lucas Moura), et… aura aidé Ibrahimovic à trouver Matuidi pour inscrire le seul but du choc du championnat, le match opposant le premier et futur 2e au 2e et futur premier.

Lire la suite...

jeudi 22 mars 2012

Le constat.

Coupe de France Après un accident, on dresse un constat. En quart de finale de la Coupe de France, le PSG a subi un accident contre l’OL, une défaite vraiment pas méritée qui appelle tout de même un constat car elle lui pendait au nez depuis quelques temps. Quand on – se – conduit dangereusement on risque les problèmes. On peut oublier le doublé, le club de la Capitale est éliminé des 3 compétitions annexes au championnat. Constat d’échec.

Un accident… Un constat… Malheureusement le PSG n’a aucune assurance, et surtout pas celle d’être champion de France en fin de saison. La situation est assez préoccupante, il serait temps de le reconnaître afin d’éviter un accident encore plus grave, un véritable accident industriel qui endommagerait profondément la crédibilité du club.

Lire la suite...

lundi 19 mars 2012

La loi du moins fort.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 28e journée de Ligue 1 était celle des derbies ou pseudo derbies, mais l’intérêt n’était en réalité pas forcément là où on pouvait l’attendre. La loi du plus fort n'est pas toujours la meilleure, nous l'allons montré tout... de suite. Seulement 2 matchs sur 10 ont été gagnés par le mieux classé, on a assisté à des surprises, chose… très habituelle en Ligue 1.

Thomas Kahlenberg, Pierre-Alain Frau et Bafé Gomis on fait de samedi la journée nationale du coup de l’ancien. Le Danois a coulé son ancien club (il n’avait pas marqué en championnat depuis des lustres), le second a failli couler un de ses anciens clubs (il n’avait jamais marqué contre le PSG à ma connaissance), le dernier a… respecté une tradition personnelle.

Lire la suite...

28e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 On a tous connu ça : on va au stade en pensant voir gagner son équipe ou en pensant ENFIN la voir gagner, mais on rentré dépité, voire dépité et déprimé. Parfois, on va au stade sans trop d’espoir et on rentré frustré. Etre supporter d’une équipe de foot n’est pas toujours joyeux… Heureusement, que votre club joue le titre, l’Europe ou le maintien, vous avez forcément droit à de très grands moments au cours de la saison.

Ce week-end, à l’occasion de la 28e journée de Ligue 1, certains supporters sont rentrés chez eux en marchant en canard (les Marseillais, les Auxerrois, ou encore les Rennais), d’autres étaient de très bonne humeur (les Lillois, les Niçois ou encore les Lorientais).

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 27 février 2012

De l’art de gâcher la fête.

Ligue 1 saison 2011-2012 Dommage… De la 25e journée de Ligue 1, on devrait retenir principalement le match extraordinaire entre l’OL et le PSG ou encore du changement de leader, malheureusement les polémiques à propos de l’arbitrage ont été nombreuses, 3 rencontres ont été complètement faussées par de très mauvaises décisions. L'arbitrage, les polémiques et les égalisations de fin de match ont gâché la fête de certains.

Hormis le match fou de samedi soir vu par les rares abonnés d’Orange Sport, les supporters dans les bars, les spectateurs à Gerland et ceux qui savent comment se débrouiller autrement (…), on n’a pas eu une super journée, s’il y a eu 2 ou 3 autres matchs pas mal, il y a aussi eu de la purge de compétition.

Etrangement, lors de cette journée, les buts ont souvent été inscrits en séries.

Lire la suite...

dimanche 26 février 2012

Complètement dingue ! (Dieu bénisse GuiGuiGoal !)

Ligue 1 saison 2011-2012 Parce que des matchs comme ça, on n’en voit pas souvent, je vous propose de le revoir (ce n’est pas souvent que je peux le faire, ça ne se trouve pas toujours. Voici l’intégralité du match historique de la 25e journée de Ligue 1.

Pour l’analyse de cet OL-PSG de tarés, il faudra attendre un jour ou 2.

Lire la suite...

lundi 28 novembre 2011

Du beau, l’abrut(i) et des truandés.

Ligue 1 saison 2011-2012

Il n’y a pas eu le moindre match nul lors de la 15e journée de Ligue 1. 8 clubs figurant dans la colonne de gauche avant ce week-end ont gagné, pas le leader (ou plutôt l’ex-leader qui le redeviendra). Des polémiques, des chefs-d’œuvre, des horreurs (arbitrales et défensives)… Ce championnat est très riche, pas forcément riche pécuniairement parlant, mais riche en événements, il se passe toujours quelque-chose.

Lire la suite...

dimanche 27 novembre 2011

15e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Les équipes classées entre la 2e et la 8e place (avant cette journée) ont toute gagné, mais dans des styles très différents.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 31 octobre 2011

12e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Résumons la 12e journée de Ligue 1 : 3 confrontations régionales, 2 revanches des 8e de finale de la Coupe de la Ligue joué mercredi, 28 buts, des tas de tirs sur les montants… L’OM ne bat que les promus mais gagne, Brest a enfin accroché la victoire tant attendue, certains clubs marquent le bas, d’autres continuent à carburer. Une jolie journée de L1.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici (si elle est déjà en ligne^^).

Lire la suite...

lundi 17 octobre 2011

10e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 33 buts dont quelques-uns méritent de faire le tour du monde, beaucoup d’erreurs mais surtout beaucoup de spectacle (la palme revient à Montpellier-Dijon tant pour les erreurs que pour le spectacle). Vive la Ligue 1 !

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

  • Les matchs.

Lire la suite...

mardi 4 octobre 2011

Inversion des rôles.

Ligue 1 saison 2011-2012

Le choc très attendu de la 9e journée de Ligue 1 l’a confirmé, la donne a changé, le rapport de force a basculé, entre le PSG et l’OL les rôles sont inversés.

A plusieurs reprises ces dernières années et il y a encore un an, le PSG a eu une très bonne équipe mais manquait d’argent, ne pouvait pas se payer le luxe d’avoir sur le banc des joueurs aussi forts que les titulaires. Chaque blessure ou suspension prenait des allures de catastrophe. A l’époque, l’OL pouvait encore se permettre de dépenser des sommes jugées farfelues pour recruter de très bons éléments et un banc qui rendait les absences moins dramatiques.

Aujourd’hui, l’OL ne peut plus prétendre dominer le football français que si le PSG se loupe. Aulas a commis certaines erreurs stratégiques (recruter Puel, surpayer certains joueurs), son club en subit les conséquences, il est obligé de revenir à une politique de formation ne lui permettant plus de rêver à court terme. Le début de saison des Lyonnais le montre : au complet, l’équipe de Rémi Garde est très forte, dès qu’il fait tourner, le saut de qualité est impressionnant, en témoignent les matchs à Brest (nul 1-1), à Caen (défaite 1-0) et dans une moindre mesure celui de dimanche au Parc des Princes.

Lire la suite...

lundi 26 septembre 2011

Last second heros (les faits marquants).

Ligue 1 saison 2011-2012 Si la victoire éclatante du PSG à Montpellier lui ayant permis de devenir leader est le fait majeur de la 8e journée de Ligue 1, d’autres résultats méritent qu’on s’y attarde.

Avec 4 larges succès, un seul par une marge d’un but, 5 matchs nuls 1-1 en 10 rencontres, le bilan de cette journée encore prolifique (29 buts) est atypique. 3 des 5 matchs nuls ont été arrachés lors du temps additionnel. Certaines tendances se confirment, notamment la difficulté de certaines équipes à maintenir leur avantage au score et à maintenir leur cage inviolée, ou tout simplement à gagner.

Lire la suite...

mardi 20 septembre 2011

6e journée de L1, les matchs (2/2).

Ligue 1 saison 2011-2012 Enchaîner après une rencontre européenne est toujours très difficile, a fortiori si votre adversaire a pu se préparer toute la semaine. Le LOSC, le PSG et Rennes ont concédé un match nul, les 2 derniers européens s'affrontaient. Normalement les clubs engagés en Europa League devaient avoir un calendrier adapté, pendant la phase de groupe – au minimum – ils devaient jouer à domicile 3 jours après ces joutes continentales. La LFP a respecté son engagement la saison passée, elle l’a oublié depuis.

  • Les matchs.

Pour les autres matchs de la 6e journée de Ligue 1, je vous renvoie à la première partie, ici.

Lire la suite...

dimanche 11 septembre 2011

La rentrée des classes.

Ligue 1 saison 2011-2012

Maintenant que le mercato est terminé, on va commencer à voir le vrai visage des équipe de Ligue 1. Il y a eu pas mal de changements dans les effectifs, la plupart des clubs ont cherché à se renforcer au lieu de se déplumer (le contrexemple est Nancy). Dans l’ensemble la L1 y a gagné, récupérant quelques vedettes, véritables stars et possibles futures stars internationales comme Diego Lugano, Joe Cole, Christian Poulsen, ou encore Joel Campbell. La 5e journée, la première du mois de septembre, a donc fait office de rentrée des classes pour pas mal de monde.

Samedi, sur 7 matchs, on compte une seule victoire à domicile. A nouveau battus, l’OM et Valenciennes sombrent. A l’inverse, Ajaccio respire, le LOSC, Rennes et l’OL n’ont pas vu leur dynamique positive s’interrompre avec la trêve internationale.

Lire la suite...

jeudi 18 août 2011

Refaites-nous ça !

Ligue des Champions Europa League

Si seulement le bilan des clubs français pouvait être aussi positif à la fin de chaque semaine européenne…

En obtenant 3 victoires et 1 nul, l’OL, le PSG, Rennes et Sochaux ont rempli leur mission. La France a besoin d’avoir un maximum de clubs engagés dans les compétitions UEFA, elle est bien partie pour en avoir 5 ou 6.

Lyon jouait le dernier tour préliminaire de la Ligue des Champions, les 3 autres disputaient les barrages de l’Europa League. Il s’agissait bien sûr de l’aller. Le but est de se qualifier pour la phase de poule de la compétition en question.

Lire la suite...

samedi 6 août 2011

Un gros Paris : Leonardo frappe fort.

Paris ne s’est pas fait en 1 jour. Entre le 31 mai, jour de l’annonce surprise d’entrée d’investisseurs qataris dans le capital du PSG, et le 6 août, date de la reprise de la Ligue 1 et de la signature de Javier Pastore, 67 jours sont passés, ils ont été particulièrement riches en événements, en spéculations, en coups médiatiques… et en bonnes nouvelles pour les supporters parisiens.

Je vais tenter une petite rétrospective des événements depuis l’annonce de l’arrivée des Qataris (la venue de Leonardo, la semaine folle du recrutement, la préparation) puis analyser l’effectif, les possibilités tactiques offertes à Kombouaré, le calendrier…

Troisième partie, du 25 juillet au 6 août : Leonardo recrute Jérémy Ménez, Milan Bisevac et Blaise Matuidi puis Salavatore Sirigu et Momo Sissoko, et enfin Pastore.

Lire la suite...

lundi 2 mai 2011

La Ligue 1 version courte.

bandeau L1 2010-2011 Alors comme ça je ne sais pas faire court ? C’est faux ! La preuve ! Je vais tâcher d’être complet et de faire court (un paragraphe de taille normale par match).

33e journée de Ligue 1, 10 matchs, c’était du 4-1-4-1 (4 matchs samedi à 19h, un à 21h, 4 le dimanche à 17h, un à 21h). Bon, PSG-Valenciennes, c’est fait. Le reste.

Sans surprise le LOSC a mis 5-0 à Arles-Avignon, pathétique à l’extérieur. But rapide de Gervinho (6e), affaire entendue juste avant la mi-temps (encore Gervinho, petite feinte pour mettre le gardien sur les fesses), et balade en seconde période. Tout de suite un péno pour une main (volontaire ? pas sûr), Debuchy l’a transformé car après 3 échecs consécutifs Yohan Cabaye ne les tire plus, contrairement aux CF. Un CF, il en a mis un joli pour le 4-0 puis David Rozehnal a fini le travail avec un joli petit lob, il avait remplacé Chedjou, blessé en première période. Notons qu’un certain Corrèze a pris un rouge. Non seulement les Lillois ont repris la tête du championnat, mais surtout ils ont soigné la différence de but, c’est presque une victoire à 3,5 points.

Lire la suite...

mardi 15 février 2011

Aulas l’a bien mise aux Verts…

bandeau L1 2010-2011
On peut dire ce qu’on veut, que ses réactions et déclarations ne sont pas classes, pas dignes d’un président de club, surtout du président d’un gros club au côté donneur de leçon prononcé. On peut imaginer que le Conseil national d’éthique va le convoquer. Moi, j’ai juste envie de dire MERCI AULAS ET VIVE LE FOLKLORE !

Les affiches historiques, les derbies, les chocs, il faut que ça vive ! Le "derby du Nord" entre Lens et Lille passe comme une lettre à la poste, il faut un arbitrage "chapronien" pour réveiller l’atmosphère, les pouvoirs publics et Robin Leproux tentent de faire de la Grande Sardinade une affiche aseptisée, plus d’odeur, plus de goût, tenue correcte exigée, interdit de manger avec les doigts… C’est horrible ! Un peu de passion bordel ! Respectons les traditions, le folklore ! Le football est plus qu’un jeu, plus qu’un spectacle, plus qu’un business, c’est de la passion, des sentiments ! Veut-on tomber dans les mêmes travers que la NBA avec son programme "Respect for the game" ridicule qui sanctionne lourdement la moindre réaction humaine et veut faire des joueurs/entraîneurs/dirigeants une bande de robots ?

Heureusement qu’Aulas est là pour se faire détester, que les parents de José Anigo ont fait mettre son cerveau au coffre le jour de sa naissance et ont jeté la clé à l’intérieur… Bon, Anigo, on s’en passerait plus facilement que JMA… Lui, s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer.

Lire la suite...

lundi 20 décembre 2010

Quand Canal+ fait du Valérie Damidot.

bandeau L1 2010-2011Ce que Canal+ veut nous vendre comme étant l’Olympico a des allures de LOL à Picot… sauf que ce match n’avait pas lieu à Nancy et qu’on n’a pas trop rigolé. On a vu un spectacle d’un niveau très moyen, fort peu intéressant. On a encore essayé de nous tromper sur la marchandise avec cet OM-OL.

Au début de ce match, horreur et damnation, dans la mesure où le LOSC n’avait pas pu jouer son match prévu dans l’après-midi, l’OL pouvait prendre la tête du championnat en cas de victoire à Marseille. Je souhaitais un nul pour que les 2 équipes restent derrière Paris et pour une raison mathématique, un match nul de distribue que 2 points, une victoire 3. Moins les adversaires du PSG auront de points à se distribuer, mieux ce sera.

Lire la suite...

dimanche 26 septembre 2010

Violation de domicile (ou L’attaque du Vert solitaire).

bandeau L1 2010-2011OL-ASSE, 100ème édition du derby, un choc… Pas un choc dans le sens cador contre cador, mais un choc pour de multiples raisons. Au coup d’envoi (en prenant en compte les résultats des matchs de 19h) le 18e rencontrait le 2e.

D’habitude c’est l’inverse, l’ASSE joue le maintien et l’OL est sur le podium, d’où l’excellente banderole sortie dans l’espace ou s’entassaient environ 2000 supporters visiteurs : «RENDEZ NOUS LA 17EME PLACE !» Mouaaaah ! Excellent ! Un derby et autres classiques entre meilleurs ennemis, c’est bien de le gagner, ça permet de l’ouvrir après, mais comme depuis 1994 les Stéphanois n’avaient jamais réussi mieux qu’un nul ils ont compris que pour eux mieux valait chambrer avant. Ce n’est pas tous les jours que l’ASSE va à Lyon en pleine confiance avec la victoire comme objectif, que les Stéphanois peuvent se moquer de leurs voisins, il fallait en profiter.

On attendait énormément de ce derby, l’OL ne pouvait pas perdre, c’était hors de question, Aulas ne l’envisageait même pas, pourtant nombre de supporters Lyonnais souhaitaient ardemment prendre une branlée pour obliger Aulas à virer Claude Puel aussi vite que possible.

Lire la suite...