Mot-clé - Miguel Cotto

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 22 novembre 2015

Mascarade programmée.

La boxe, quel beau sport. La boxe… quelle put*in d’arnaque ! Parfois, c’est vraiment à vomir.

Quand le résultat est programmé à l’avance et qu’on le comprend à la fin du combat, on a le sentiment que la victime de la mascarade n’est pas seulement le boxeur mais aussi la boxe elle-même et chaque personne qui l’aime. J’ai limité mon temps de sommeil à de très courtes heures afin de regarder ce qui devait être un des combats de l’année. A 7h et quelques du matin, je me retrouve dégoûté en train d’écrire l’introduction que vous êtes en train de lire avant de refermer – provisoirement – mon ordinateur.


Quelques heures plus tard.


Je suis toujours dégoûté. Avant de reprendre l’écriture de ceci, j’ai regardé quelques commentaires et articles (en anglais) à propos de cette farce. Manifestement, nous faisons face à une sorte d’entente implicite entre médias pour créer la nouvelle star de la boxe mondiale, celle qui va les faire manger pendant des années. Beaucoup de fans ne s’y trompent pas. Seuls ceux qui soutiendraient "Canelo" même s’il mangeait un bébé rôti après l’avoir éviscéré avec les dents vous soutiennent qu’il a gagné largement, sans contestation possible. A vrai dire, beaucoup ne se posent même pas la question, intoxiqués qu’ils sont par les commentaires d’HBO, la réalisation télé orientée et les statistiques grotesques mises en avant pour tenter de justifier l’injustifiable.

Lire la suite...

dimanche 7 juin 2015

On en salive déjà !

Miguel Cotto s’est emparé du titre WBC des poids moyens le 7 juin 2014, il y a pile 1 an. Ou plutôt 364 jours. Depuis, il n’avait plus combattu.

Malgré ses défaites consécutives aux points contre Trout et Mayweather (en 2012), précédées d’une "démontada" subie face à Pacquiao en 2009 (les photos de sa tronche à la fin du combat sont mythiques), le Portoricain reste un grand nom du noble art avec ses 39 victoires (dont 32 avant la limite) pour 4 défaites et ses ceintures obtenues dans 4 catégories différentes. Forcément, tout le monde attend de le voir affronter les deux hommes qui font le plus de bruit dans cette catégorie : Saul "Canelo" Alvarez et Gennady Golovkin. Ces deux cogneurs qui démontent leurs adversaires ont boxé récemment, les combats sont sur le blog, ici pour le Mexicain, ici pour le Kazakh, régalez-vous si ce n’est pas déjà fait ! Tous les amateurs de boxe veulent voir ces affiches car elles promettent d’être particulièrement spectaculaires, violentes, voire même sauvages.

Lire la suite...

dimanche 17 mai 2015

Le noble art de la drague.

C’est bon, je suis réconcilié avec la boxe anglaise.

Ces 4 derniers week-ends, j’ai regardé de la boxe. C’est en pleine nuit, dimanche très tôt le matin si vous préférez, car ça se passe aux Etats-Unis.
Il y a d’abord eu le combat de Wladimir Klitschko contre Mister Nobody au Madison Square Garden de New York. C’était naze.
La semaine suivante, au MGM Grand de Las Vegas, l’escroquerie du siècle entre "l’épicier", à savoir Floyd "petite Money" Mayweather, et Manny Pacquiao. J’ai écrit tout le mal que j’en ai pensé.
La semaine dernière, Saul "Canelo" Alvarez a lancé la phase de reconquête en réussissant une démonstration à Houston.
La nuit dernière, direction Los Angeles ou sa banlieue, au Forum d’Inglewood, l’ancienne salle des Lakers, pour, non pas 1, mais 2 championnats du monde de boxe.

Lire la suite...

lundi 7 mai 2012

La semaine dernière… (30 avril au 6 mai 2012)

Quelques événements dramatiques et/ou terrifiants ont marqué la semaine, notamment en natation et en basket. Certaines nouvelles ont provoqué chez moi du dégoût ou de l’agacement. Heureusement, le sport nous offre aussi des émotions beaucoup plus positives.

Il sera à plusieurs reprises question de dopage, on va parler de Londres 2012, c’est évident, mais il sera aussi question d’énormément d’autres sujets. On a, dans le désordre, du basket, de la boxe, du football, du rugby, du taekwondo, du badminton, du handball, du tennis, du squash, du hockey sur glace, de l’athlétisme, du tir, de la voile olympique, de la lutte, du tir à l’arc, de l’escrime, de l’aviron, et même du short-track.

Lire la suite...