Mot-clé - Myriam Soumaré

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 4 juillet 2015

Surprise sur surprise !

Quelle chaleur ! On a rarement connu telles conditions au Stade de France pour de l’athlétisme. Il faisait extrêmement lourd, mais ça tombait bien, il y avait du lourd sur la piste. On le sait, c’est l’idéal pour la performance dans toutes les disciplines qui demandent de l’explosivité.

Normalement, quand des pointures du niveau d’Usain Bolt et Bohdan Bondarenko déclarent forfait, c’est une catastrophe pour le meeting. Mais cette fois, non. Le plateau était impressionnant avec énormément de cadors, bien sûr, en de la plupart des meilleurs Français valides (Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut, les 4 fantastiques du 110m haies, etc.).

Résultat, on a assisté à une des soirées les plus dingues de l’histoire de la Diamond League, avec des MPM dans tous les sens, des records nationaux et continentaux, mais aussi un nombre incroyable de surprises, pas toutes bonnes.

Lire la suite...

dimanche 17 août 2014

Never give up. (Zürich 2014, J6)

Zurich_2014_-.jpg «Never give up !» «Never give up», qu’ils disaient. Ils auraient aussi pu le dire en français : ne jamais baisser les bras, ne jamais abandonner, ne jamais lâcher l’affaire. L’équipe de France d’athlétisme met en œuvre cette devise. Ça donne de ces résultats ! Wahou ! Je me souviendrai toute ma vie de cette journée !

Le marathon masculin est souvent programmé le matin du dernier jour. Ces Championnats d’Europe n’ont pas dérogé à la tradition. De même que celle de finir les épreuves dans le stade avec les relais. Je ne suis pas fan de cette nouveauté apparue depuis quelques temps – essentiellement depuis que Bolt bat des records du monde avec sa troupe jamaïcaine – consistant à terminer par le 4x100m, car les risques de fautes donnant lieu à une disqualification sont beaucoup plus importants que sur 4x400m, et qui dit disqualification dit protêts, appels, multiples visionnages, d’où des situations aussi scandaleuses que l’an passé à Moscou pour nos filles dont les médailles d’argent remises sur le podium ont été retirées plusieurs heures après la course, après leur retour à l’hôtel. Une décision juste dans le sens où le passage hors zone était incontestable mais totalement honteuse car peu respectueuse de la procédure et surtout particulièrement inhumaine pour les vice-championnes du monde déchues après avoir vécu le bonheur de monter sur la boîte. Sans parler des relayeuses du pays classé 4e qui n’ont pas eu droit à leur podium car l’IAAF a pressé le mouvement pour finir à l’horaire prévu (laissant ainsi peu de temps au jury pour bien tout vérifier, or il y a énormément de choses à vérifier sur 4x100m, sur un 4x400m c’est plus simple). Mais ça, c’était il y a un an. Retournons à Zürich.

Lire la suite...

samedi 16 août 2014

Les bonnes habitudes. (Zürich 2014, J5)

Zurich_2014_-.jpg L’équipe de France d’athlétisme a pris de bonnes habitudes. Lors de ces Championnats d’Europe, on a celle de souvent entendre la Marseillaise, notamment en début d’après-midi, car les victoires s’enchaînent.

La plupart des Bleus répondent aux attentes, il y a très peu de déchet en séries (ou demi-finales quand il n’y a pas de séries) et en qualifications, chaque journée apporte son – gros – lot de médailles, d’exploits, d’émotions, de confirmations, de révélations, de concrétisations de potentiels connus.

Lire la suite...

vendredi 15 août 2014

Super Nana. (Zürich 2014, J4, S2)

Zurich_2014_-.jpg Débuter par une Marseillaise n’est pas forcément un bon présage, on l’a constaté lors de la 3e soirée de ces Championnats d’Europe d’athlétisme avant de vivre une soirée assez terrible.

Celle de Yohann Diniz a été accompagnée d’un arc-en-ciel (si vous voulez voir cette cérémonie et écouter l’hymne, vous trouverez tout ça dans les vidéos de la course). Un bon signe ? Pas vraiment, hormis pour Antoinette Nana Djimou, ça ne s’est pas passé aussi bien que prévu. Un des principaux espoirs de l’équipe de France a même totalement manqué sa finale. Mais pourquoi toujours vouloir chercher des signes partout ? Et puis un arc-en-ciel, c’est surtout signe car synonyme de pluie.

Lire la suite...

jeudi 14 août 2014

L’athlétisme est mort ce soir. (Zürich 2014, J3, S2)

Zurich_2014_-.jpg La session du soir de la 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme avait débuté de la meilleure des façons, avec un podium et une Marseillaise. Idéal pour faire encore monter l’envie chez tous les membres de l’équipe de France engagés au cours de 4 grosses heures d’athlétisme.

En l’honneur d’Eloyse Lesueur, veuillez vous lever devant votre écran pour l’hymne national de la France.

Malheureusement, la suite a été assez terrible. L’athlétisme est mort ce soir. On attendait d’autres Marseillaises, d’autres titres, d’autres médailles. On a assisté à des victoires françaises, à une désillusion, à des événements frustrants… Jusqu’ici, rien d’anormal. Malheureusement une affaire partie d’un geste de joie a pris des proportions hallucinantes qui ont complètement masqué tout le positif, tout ce qui aurait dû réjouir ou enthousiasmer les fans de ce sport, qu’ils soient français ou non.

Lire la suite...

Ça marche pas mal. (Zürich 2014, J3, S1)

Zurich_2014_-.jpg La 3e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme a débuté sous un beau ciel bleu. Néanmoins il faisait froid. Le 20km marche féminin s’est tenu en ville, les épreuves ont débuté un peu plus tard dans le stade avec les qualifications du lancer du marteau masculin (qui ne concernent plus l’équipe de France depuis que Quentin Bigot s’est avéré être un tricheur), celles du saut à la perche, avec Renaud Lavillenie et Kevin Ménaldo), et le début de l’heptathlon (avec Antoinette Nana Djimou, championne en titre).

Décimée par la lutte antidopage et par le forfait de la favorite, officiellement malade, la Russie a tout de même trouvé le moyen de l’emporter. Elmira Alembekova a nettement dominé, elle a devancé une Ukrainienne, Lyudmyla Olyanovska, et le prodige tchèque, la grande Anezka Drahotova, 19 ans depuis peu, qui a broyé la concurrence chez les jeunes et les juniors ces dernières saisons, mais est aussi très forte sur 3000m steeple et fait du cyclisme à haut niveau. On risque de les revoir encore longtemps, sur le podium la moyenne d’âge est inférieure à 22 ans.

Lire la suite...

mercredi 13 août 2014

Heureusement qu’il y a Lesueur ! (Zürich 2014, J2, S2)

Zurich_2014_-.jpg Heureusement qu’il y a Lesueur ! Leeeeeee-sueur !

Alors oui, je sais ce que vous vous dites, je confonds avec Findus, et en normalement, pas d’erreur, c’est Lesueur. En réalité pas du tout. Vraiment, heureusement qu’il y a Lesueur parce que sans Eloyse Lesueur, j’aurais fini au fond du trou à l’issue de la 2e journée des Championnats d’Europe d’athlétisme. Hier, l’équipe de France a semé. Aujourd’hui, elle a commencé à récolter. Seulement la récolte n’était pas dorée comme les blés. Que de médailles d’argent ! Que de frustrations ! Selon les cas, l’argent peut être le résultat de circonstances défavorables, d’une performance fantastique – la vôtre ou celle du vainqueur – ou au contraire d’un échec.

Lire la suite...

mardi 12 août 2014

Top départ, départ top. (Zürich 2014, J1, S1)

Zurich_2014_-.jpg Le stade du Letzigrund est un des lieux les plus mythiques de l’athlétisme mondial. La fédération européenne a eu la bonne idée d’y organiser les 22e Championnats d’Europe. Les organisateurs ont eu la mauvaise idée de vendre les places à des prix dissuasifs.

Par exemple tout en haut des virages, au cours actuel du franc suisse, c’est 20 euros pour la session du matin, 70 pour la seconde session, 78 pour la journée. Dans la ligne droite opposée, c’est 41, 123 et 148… De grands malades ! Pour squatter de 10h du matin à 10h du soir devant la ligne d’arrivée, c’est quasiment 200 euros. Je sais bien que Zürich est connu pour ses banques, mais s’il faut s’endetter sur 25 ans pour aller voir de simples championnats continentaux…

Lire la suite...

dimanche 18 août 2013

Or et horreur. (ChM athlé 2013, J9)

ChM athlétisme Moscou 2013 Ces dernières années, on a constaté une émulation entre les nageurs et les athlètes dont les championnats se suivent. La natation a fait très fort, l’athlétisme ne pouvait espérer réussir un bilan aussi clinquant, toutefois l’équipe de France nourrissait des ambitions assez élevées dans pas mal de disciplines.

Tout ne s’est pas bien passé, la poisse a par moments semblé s’accrocher aux Bleus qui, jusqu’ici, avaient décroché 3 médailles mais aucun titre (2 d’argent, 1 de bronze), étaient restés 2 fois au pied du podium, et comptait 6 places de 7 ou 8e (donc finalistes). La dernière journée pouvait faire basculer le bilan du bon côté ou le faire stagner à peu près au niveau des 2 précédentes éditons (1 d’argent et 3 en bronze à Daegu, 1A et 2B à Berlin, 2A à Osaka).

Le 4 août dernier, les Championnats du monde de natation ont pris fin de façon exceptionnelle avec un doublé (attendu) sur 50m dos et un titre totalement imprévu aux 4x100m 4 nages. On pouvait espérer conclure les Championnats du monde d’athlétisme de manière aussi jouissive.

Lire la suite...

jeudi 15 août 2013

Complètement fou(s). (ChM athlé 2013, J6, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Je dois bien l’avouer, aujourd’hui j’ai aimé. A coup sûr, les XIVe Championnats du monde d’athlétisme ne resteront pas un grand cru tant au niveau de l’engouement populaire que des performances et de l’organisation, mais on aura tout de même eu droit à quelques grands moments de sport – on en espère d’autres – avec en particulier la victoire de Yelena Isinbayeva au saut à la perche.

Le concours le plus attendu a eu lieu lors de cette 6e journée, il s’agissait de la finale du saut en hauteur masculin. On n’a pas été déçu, tant s’en faut ! Moscou 2013 a pris des allures de Berlin 2009 (qui étaient des ChM totalement réussis). Lors de cette journée presque tous – voire tous – les favoris ont gagné, pourtant on a vu tout ce qui nous fait aimer l’athlétisme. De la technique, de la performance de très haut niveau, du suspense, de la de l’émotion, de la combativité, de la rivalité, de la fraternité… et de la folie. Ezekiel Kemboi et Bohdan Bondarenko n’en manquent pas. Le Kenyan et l’Ukrainien n’en manquent pas, ce sont de grands malades !

Lire la suite...

200… 3. (ChM athlé 2013, J6, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013

200… 3.
2 cents… 3.
2 sans 3.
J’en suis réduit à sortir des jeux de mots moisis. Ce n’est pas de ma faute, j’ai une excuse valable : ce matin, hormis les séries du 200m féminin avec 3 Françaises, il ne s’est rien passé de passionnant. La 6e matinée des Championnats du monde d’athlétisme était bidon !

Qualifications du lancer du javelot masculin… Qualification du lancer du poids masculin. Séries du 800m féminin… Qualifications du saut en hauteur féminin (je l’avoue, ce n’est pas désagréable à regarder)… Autant d’épreuves dans lesquelles l’équipe de France n’a engagé personne.

On va pouvoir se faire une rapide revue des épreuves de la matinée.

Lire la suite...

dimanche 11 août 2013

Mitigé. (ChM athlé 2013, J2, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, 2e journée. Les Championnats du monde d’athlétisme continuent, ou plutôt débutent car l’ouverture a été un ratage, la matinée a été mitigée pour l’équipe de France.

Tout a débuté avec le 110m haies du décathlon. Je n’ai pu voir les courses, je ne dispose que des résultats. Kevin Mayer a bien débuté sa seconde moitié de déca, il a réalisé son record personnel 14"21 (-0.2m/s), ce qui lui a rapporté 948pts et lui a permis de gagner une place au classement général (14e, 5093 points), très loin du podium et à une année lumière d’Ashton Eaton (13"72, meilleur temps, soit 1011pts pour cette épreuve et un total de 5513). Après sa contreperformance au lancer du poids le jeune Français ne peut plus raisonnablement viser qu’une place de finaliste. Gunnar Nixon (2e, 5395) et Michael Schrader (3e, 5364) avaient trop d’avance. Les écarts ont ensuite évolué lors des 2 autres épreuves de la session, néanmoins l’objectif n’a pas changé.
L’autre Français, Gaël Quérin, est passé en 21e position après son 15"19 (4882pts).

Lire la suite...

dimanche 3 mars 2013

Les tauliers montrent la voie. (ChE athlé en salle)

L’équipe de France d’athlétisme ne s’est pas déplacée pas au complet à Göteborg, elle a néanmoins su se mettre en valeur aux Championnats d’Europe en salle. Son bilan est remarquable : 4 médailles d’or, 2 d’argent, 3 de bronze, des records, des tauliers qui confirment, des jeunes qui s’affirment.

L’état d’esprit insufflé par Ghani Yalouz depuis qu’il est DTN est aussi appréciable que les résultats.

On a assisté à plusieurs types de performances. Certains ont dû s’arracher, d’autres ont pu s’envoler, tous n’ont pas été récompensés, quelques-uns auraient pu espérer mieux, je pense notamment à Myriam Soumaré, particulièrement exemplaire (après avoir disputé la finale du 60m elle a pris le départ de la finale du relais 4x400… finalement 4e). Ces Europ’ se sont achevés sur un point d’orgue, un moment absolument incroyable mêlant magie, déchirement, incompréhension… En levant un drapeau rouge un juge a coupé les câbles de l’ascenseur émotionnel dans lequel était monté Renaud Lavillenie. L’indiscutable maître du saut à la perche avait gravi les étages sans encombre, il avait même réussi à accéder à des étages normalement interdits au public, il était carrément arrivé au toit, et là, en un instant, il se retrouve dans le parking après une chute libre effroyable.

Lire la suite...

dimanche 1 juillet 2012

ChE athlé, J5 : Lavillenie a des L.

Des Français de partout ! Dans presque toutes les finales ! Et un temps enfin digne de la saison. La dernière journée des Championnats d’Europe d’athlétisme promettait d’être belle, elle a été magnifique, notamment grâce à un homme capable d’aller toucher le ciel pour décrocher les étoiles. Cet homme a des L (ailes).

Rendez-vous compte de ce que Renaud Lavillenie tente en 2012 : être champion du monde (en salle), champion d’Europe (en plein air) et champion olympique, le tout en moins de 6 mois. Il a atteint le premier objectif il y a quelques semaines à Istanbul, le 3e est pour début août. Il était à Helsinki pour conserver son titre continental obtenu il y a 2 ans, encore un objectif atteint. Qui plus est, il le fait à chaque fois avec la manière dans une discipline particulièrement soumise à certains aléas, en particulier celui des conditions météorologiques (sauf en salle bien sûr^^). Le concours du saut à la perche a atteint un niveau fabuleux.

Lire la suite...

samedi 30 juin 2012

ChE athlé, J4 : super Nana(s).

La 8e et pénultième session des Championnats d’Europe d’athlétisme a été marquée par quelques performances brillantes et par… la pluie. Le sport féminin français était en grandes difficultés à Pékin, il y a un net redressement depuis quelques temps, notamment en athlétisme. Les filles de l’équipe de France ont particulièrement fait honneur au maillot aujourd’hui, mais on n’oubliera pas de saluer les performances des hommes, et notamment un de ces hommes, sans doute le plus grand anonyme de la délégation, un anonyme au nom marquant – c’est paradoxal – et à l’attitude irréprochable : largué, Denis Mayaud aurait pu abandonner, mais pas en portant ce maillot.
Dans le titre je n’ai pas voulu associer "Nana" et/ou "femmes" avec le mot "maillot", ça aurait pu être mal compris…

Lire la suite...

vendredi 29 juin 2012

ChE athlé, J3 : bosse, ça paie !

12 finales le même après-midi... Le programme de ces Championnats d’Europe d’athlétisme est particulièrement dense et copieux. Remarquez, pour une fois qu’il faisait beau à Helsinki, autant en profiter pour disputer un max d’épreuve (le programme a été fait avant de savoir quel temps il allait faire^^). Ceci dit, au début de la seconde session du jour il faisait 16°C (donc au mieux 13°C à la fin).

Petite étrangeté de ces championnats, les Finlandais ont décidé d’organiser les cérémonies de remises des médailles hors du stade. On ne peut s’en étonner, c’est une tradition dans pas mal de sports d’hiver notamment, c’est souvent le cas dans les Championnats du monde de ski et les JO d’hiver, on remet des bouquets sur site et les médailles sur la place du village. A croire que la Finlande est le pays où l’hiver dure 51 semaines.

Lire la suite...

ChE athlé, J3 : carton presque plein.

Belle matinée à Helsinki ! Beau temps, des qualifications, des perfs de choix, de jolies athlètes, quelques surprises dont une immense… On pouvait douter de la qualité de ces premiers Championnats d’Europe d’athlétisme organisés en année olympique, ils ne nous déçoivent pas.

On a eu une très mauvaise surprise lors des séries du 100m haies car si Alice Decaux et Aïsseta Diawara ont décroché leur qualification en prenant chacune la 3e place de leur série (en respectivement 13"13 sans vent et 13"10 avec -0,8m/s), Sandra Gomis est complètement passée à côté de sa course, le départ était excellent puis elle a sombré jusqu’à la 8e place… On a actuellement en France 6 filles capables de courir en moins de 13 secondes, c’est inédit. Elles se tiennent toutes dans un mouchoir, la sélection n’est pas facile à faire, il y a déjà sans doute eu des malheureuses au moment où on a annoncé qui irait en Finlande, ça risque de se reproduire concernant les JO…
12"78 (+0,3m/s) pour la Turque Nevin Yanit… Elle a frappé les esprits.

Lire la suite...

jeudi 1 septembre 2011

Daegu 2011, J6 : y’a des matins comme ça…

Première chose : ne cherchez pas le J5, il n’y en a pas, il était réservé au 20km marche féminin. Toutes mes excuses à ce que ça intéresse, mais je n’ai pas suivi, une Russe a gagné, on s’arrêtera là. Passons donc à la 6e journée des Championnats du monde d’athlétisme.

En août, à Daegu, il fait souvent chaud et humide dès le matin. 94% d’humidité, le soleil qui tape, c’est… dur, mais dur pour tout le monde. 8 épreuves étaient disputées, uniquement des séries et des concours de qualifications, quelques Français étaient engagés, sans grande réussite.

Lire la suite...

lundi 29 août 2011

Daegu 2011, J3 : la main.

En athlétisme, la main est souvent un outil indispensable, c’est le cas notamment pour les lancers, les départs dans les starting-blocks, les relais, le saut à la perche, la communication avec son entraîneur ou encore pour… sécher ses larmes. Ce n’est pas le tout, vous allez voir.

Il a beaucoup été question de mains lors de la 3e journée des Championnats du monde d'athlétisme car plusieurs concours utilisant des appareils avaient lieu, mais aussi parce qu’une star de plus a été disqualifiée, cette fois pour une faute de main. Et oui, en athlé aussi on peut prendre un carton rouge direct pour une faute de main ! Le jury n’a pas mis de gants et l’a exclu sans ménagement.
On verra…
-que certains sont repartis une main devant, une main derrière,
-qu’une fille a nettement pris la main après les 4 premières épreuves de l’heptathlon,
-qu’une autre a gagné haut la main le titre du lancer du poids,
-qu’on a eu droit à un beau mano a mano sur 400m féminin,
-que l’or au lancer du marteau s’est joué à un l’équivalent d’un petit doigt,
-si la nouvelle championne du 100m se fait prendre un jour la main dans le sac…

Lire la suite...

dimanche 28 août 2011

Daegu 2011, J2 : un wagon de retours.

Yelena Isinbayeva, Liu Xiang, LaShawn "tite bite" Merritt, 3 stars de retour ce matin aux Championnats du monde. 3 stars qui ont connu une longue absence, pas tous pour la même raison. Break pour la Russe, série de blessure pour le Chinois, suspension pour Merritt, on ne les avait pas vus depuis un bon moment. Ils sont à nouveau sur le circuit et ne font pas dans la demi-mesure.

Sur I-Télé ils ont rameuté Michel Chevalet pour parler de l’ouragan géant qui frappait la côte est des Etats-Unis cette nuit… Il n’a pas répondu à la question «comment ça marche ?» mais en regardant France 3 on pouvait le savoir car la première épreuve du jour était le 20km marche (H) disputé dans des conditions très difficiles chaudes et humides. L’or pour le favori, un Russe champion en titre et ancien dopé, Valeriy Borchin, l’argent pour un autre Russe, Vladimir Kanaykin, et le bronze pour le Colombien Luis Fernando Lopez. On n’était pas loin du triplé comme les Nigérianes sur marathon et 10000m car le 3e Russe a fini 5e juste devant un Sud-Coréen.
L'épreuve de marche athlétique la plus intéressante sera bien entendu le 50km.

Lire la suite...