samedi 15 octobre 2016

Poser une quiche en Lorraine. (L1 J9)

Les excuses ne tiennent pas. La théorie de la gestion ne tient pas. A Nancy, le PSG n’a pas géré, il s’est en réalité fait secouer par la lanterne rouge de Ligue 1 après un début de match assez idéal annonciateur d’une bran-bran. Même diminués par un nombre conséquent d’absences, les Parisiens auraient dû en mettre au minimum 5 ou 6. Seulement, à 2-0, plus rien ! Le néant !

Alors bien sûr, le PSG a tout de même gagné. Il a vraiment été très bien payé en ayant pourtant fait moins que le service minimum. Pendant 20 minutes, si la qualité de jeu n’était pas fabuleuse et le rythme pas fou, le break semblait définitif grâce à une bonne dose de réussite pour ouvrir le score et un gros cadeau pour inscrire le 2nd but. Ensuite, Verratti et ses coéquipiers ont passé 70 grosses minutes à déverser sur le terrain du dégueulis de football. Ils ont donc posé – et étalé – une énorme quiche en Lorraine. Une honte.

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2016

Mauvais temps. (DL Stockholm+bonus)

Se les geler un 16 juin, est-ce normal en Suède ? Pas tant que ça ? Evidemment, ce n’est pas très propice aux performances, mais il faut faire avec. Les organisateurs du Meeting de Stockholm ont dû avoir très peur de voir leur étape de la Diamond League se transformer en fiasco. Je m’attendais à pire.

Depuis le début de la saison d’athlétisme, il n’y a pas eu trop de raisons de se plaindre de la météo… Du moins jusqu’à la semaine passée à Oslo. A vrai dire, le vent a souvent posé des problèmes, en particulier pour les courses d’au moins un tour de piste et pour certains concours, dont le saut en hauteur (ce qui explique que cette année seuls 3 concours en plein air aient été remportés en dépassant 5m83). Cette fois, c’était un cocktail : à peine une quinzaine de degrés, 98% d’humidité, de la pluie par moment, du vent… Dommage que la fête du slip ne soit pas tombée le 19 juin, les conditions étaient idéales pour.^^

Lire la suite...

vendredi 11 juillet 2014

Nord-Est. (TdF 2014, 6-7)

Tour de France Le Tour de France 2014 a quitté le Nord pour mettre le cap vers l’Est avec 2 étapes a priori de transition destinées à des sprinteurs. Chose incroyable, Marcel Kittel (GIA) n’en a remporté aucune.

Le peloton a traversé certains des lieux historiques de la Grande Guerre, cette gigantesque boucherie débutée il y a 100 ans. On a vu d’anciens champs de bataille, des cimetières géants, des monuments aux morts/pour la paix/mémoriaux, et même François Hollande. Oui, ça devenait glauque. D’ailleurs je me demande si l’hécatombe – on a perdu 7 coureurs en 2 jours – est un hommage…

Lire la suite...

mardi 16 juillet 2013

Rêvons avec la Ligue 1.

Ligue 1, saison 2013-2014


Je vous propose de faire un petit tour rapide de l’état et des ambitions des clubs français.

On va prendre comme ordre le classement de la saison passée.


Cavani a signé au PSG… Normal ! C'est très cher, mais Monaco avait qu'à ne pas dépenser 60 millions pour Falcao, ils ont vexé les Qataris. Au jeu de qui a le plus gros carnet de chèques, j'ai une petite idée de qui va gagner.

  • PSG : rêvons plus grand.



José Anigo se fait des 5 contre 1 tous les jours en fantasmant sur les venues de Chantôme et Rabiot à l’OM. Il y a quelques années, les arrivées de Cana, Mbani, Dehu ou encore Fiorèse, c’était lui… Il a aussi voulu Sorin, Luyindula… il a fini par avoir Ketchupman mais bien après son passage à Paris. Le gars est obnubilé. Pas de chance pour lui, Rabiot n’est absolument pas à vendre et Chantôme, s’il devait partir, ne serait pas abordable pour les finances marseillaises. Et même s’il l’était, il irait très probablement ailleurs (pas mal de très bons clubs le veulent, notamment en Angleterre).
Euh… L’OM rêve aussi d’Alessandrini (de Rennes) et de Thauvin (du LOSC), la façon d'agir pour tenter de les attirer est très peu respectueuse des autres clubs. Attention au retour de bâton.

  • OM : rêvons des joueurs du PSG/rêvons des joueurs des autres.


Lire la suite...

dimanche 10 mars 2013

Mauvais mais bon à prendre. (L1, J28)

Ligue 1 - 2012-2013 Gagner un match – peu importe l’adversaire – la veille d’un OL-OM est nécessairement une bonne affaire pour le PSG. Le faire en conclusion d’une série harassante comprenant une double confrontation victorieuse en Ligue des Champions, 2 Grandes Sardinades et des déplacements pour le moins compliqués en championnat (2 défaites aux causes bien différentes), les Parisiens en avaient vraiment besoin.

Ce succès est bon à prendre. A vrai dire il était presque indispensable. Qu’il ait été obtenu dans la douleur n’y change rien, au classement de la Ligue 1 on a ajouté 3 unités dans la colonne des points sur la ligne du PSG, c’est tout ce dont on se souviendra de cette partie… "trépidante". OK, c’était carrément nul, presque affligeant par moments, on s’ennuyait ferme, tout juste s’éveillait-on de temps en temps grâce à une accélération individuelle ou collective perdue au milieu d’une partie manquant cruellement de rythme. En première période, s’ils ont pu se procurer quelques occasions dont 2 duels perdus face à Damien Grégorini, les Parisiens ont été sérieusement mis en difficultés. En seconde, même en défendant plus bas, Nancy a continué à être dangereux, il aura fallu un grand Zlatan Ibrahimovic, 2 énormes erreurs des visiteurs et beaucoup de réussite pour décrocher un résultat favorable.

Lire la suite...

mardi 15 mai 2012

Et Nicollin banda…

Ligue 1 saison 2011-2012 Si à la lecture du titre vous avez eu une vision d’horreur, j’en suis désolé. Il s’agit pourtant du fait marquant de la 37e journée de Ligue 1. Nous sommes à la 94e minute de Montpellier-LOSC, soit 7 ou 8 minutes après la fin du match au Parc des Princes (bonjour l’équité…), Olivier Giroud par un centre grâce à une longue ouverture, un Lillois se laisse manger, l’autre ne regarde pas ce qui se passe autour de lui, Karim Aït-Fana a suivi, il profite du centre en retrait pour marquer dans le but vide, le MHSC est quasiment champion – seulement quasiment, du coup Thiriez, qui attendait avec le trophée sur le parking du stade de la Mosson, a dû plier bagages – grâce à ses 3 points d’avance sur le PSG avant la dernière journée et un déplacement chez les papys gâteux… D’où la réaction dans le pantalon de papy graveleux.

Lire la suite...

mardi 8 mai 2012

36e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012c Quel contraste ! Lors de la 36e journée de Ligue 1, on a eu à la fois 2 matchs très riches en buts avec le bonus scénario improbable… et 3 nuls 0-0, une première cette saison (le record était de 2 lors de la 5e journée, idem lors de la 19e journée avec une particularité, on avait vu un 4-4 et un 2-4, cette fois on a vu un 3-4 et un 2-4… étonnant, non ?).

Pour l’analyse de la 36e journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 30 avril 2012

La parabole du semeur.

Ligue 1 saison 2011-2012 A leurs 20 ans, 7 frères avaient chacun reçu de leur père une parcelle de son domaine. Un soir d’hiver, partageant une soupe afin de se réchauffer en période de grand froid, leur père les invita à programmer une grande fête le premier jour de l’automne suivant, fête lors de laquelle chacun apporterait ce qu’il aurait pu récolter grâce à sa terre.

L’aîné, très fier de son potager la première saison après sa création, avait pris l’habitude depuis 10 ans de replanter les mêmes choses aux mêmes emplacements, si bien que le sol s’était progressivement épuisé. Fidèle à ses habitudes, il recommença exactement comme il l’avait toujours fait. Ses graines levèrent mais les plantes ne purent se développer, elles dépérirent rapidement. En conséquence, il n’obtint rien si ce n’est de mauvaises herbes.

Le cadet, habitué à se nourrir grâce à son potager, fit ses plantations, dévora goulument ses premières récoltes, pensant que commencer à faire des réserves au début de l’automne suffirait à avoir de quoi se régaler tout l’hiver et offrir le couvert à sa famille. Les caprices du temps en décidèrent autrement, la grêle ravagea son jardin et il se trouva fort dépourvu, quand l’automne fût venu.

Lire la suite...

dimanche 29 avril 2012

34e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 On n’a joué que 9 matchs comptant pour la 34e journée de Ligue 1, le dernier aura lieu dans 2 semaines. Ce week-end, plusieurs équipes ont complètement craqué.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

mardi 24 avril 2012

Le jour où tout a (peut-être) basculé.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 33e journée de Ligue 1 aura été sans réelle surprise, hormis peut-être la défaite de Toulouse (mais la dynamique d’Evian-Thonon-Gaillard et le calendrier peuvent l’expliquer en partie). 8 fois sur 10 le mieux classé l’a emporté, il y a eu un nul entre une équipe de bas de tableau et une du ventre mou. Si la logique a été respectée, la façon d’obtenir ces résultats permet de croire à un renversement de tendance au classement. Peut-être vient-on d’assister au jour où tout a basculé.

On a vu un Montpellier peu convainquant battre très difficilement l’équipe la plus bidon de France à l’extérieur – il a fallu un but du genou de Souleymane Camara… b*rdel… mais qu’ont les genoux des Camara ? celui de Zoumana a donné la victoire au PSG contre l’OL la saison dernière – et montrer des signes de grande nervosité. Après ce succès chanceux – ce n’est pas aussi chanceux que d’avoir tous vos numéros qui tombent au tirage du LOTO mais ça reste de la moule – les Héraultais devançaient le PSG de 5 points et possédaient une différence de buts assez nettement supérieur, ils commençaient déjà à se voir auréolés du titre de champion. Le lendemain, cet écart s’est réduit d’une façon qui aurait certainement marqué les esprits et peut-être renversé la pression. Pendant au moins quelques jours, elle n’est plus sur le PSG mais sur Montpellier. Ça nous annonce une 34e journée très intéressante.

Lire la suite...

dimanche 22 avril 2012

33e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 33e journée de Ligue 1 a été celle des erreurs défensives. Si toutes n’ont pas abouti à des buts – on aurait pu en avoir 50 en 10 matchs, on en a eu 28 – c’est parce que chez les attaquants de notre championnat l’efficacité n’est pas la première des qualités. Du moins c’est le cas de la plupart. En revanche, on a des arbitres vraiment top, certains ont le sens de la mesure, le sens du spectacle… Oui, je plaisante.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

mercredi 18 avril 2012

32e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 Compte tenu de la configuration très particulière de la 32e journée de Ligue 1 (finale de CdL samedi, 7 matchs dimanche, 1 lundi, 2 mercredi), j’ai galéré pour trouver des résumés, j’ai dû aller chercher sur les sites des clubs et même m’inscrire sur 2 d’entre eux (bien sûr en utilisant des pseudos farfelus)… Les résumés sont-ils partiaux ? En fait ça dépend des clubs, certains sont neutres, certains sont hyper incomplets, quelques-uns rendent assez fidèlement compte du contenu de la rencontre. On va faire avec ce qu’on a.

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 9 avril 2012

Du début à après la fin.

Ligue 1 saison 2011-2012 Ce week-end il ne fallait surtout pas arriver en retard, surtout pas partir avant la fin, mais pas non partir pisser à la mi-temps, ni même aller se coucher trop tôt, car on était à peu près sûr de manquer des trucs. La 31e journée de Ligue 1 a été riche en événements de différentes natures.

On aura tout vu lors de ce week-end pascal : des erreurs d’arbitrage, des buts de folie, des erreurs d’arbitrage, une première magique à 35 piges, des erreurs d’arbitrage, des gestes à faire frémir même un tortionnaire recherché pour crimes de guerre, des coups de chance, des erreurs d’arbitrage, des surprises, des confirmations, des erreurs d’arbitrage, un enterrement, voire 2, des parades fabuleuses et des erreurs défensives idiotes, des erreurs d’arbitrage, de terribles loupés, du chambrage bien méchant, des erreurs d’arbitrage, un bras d’honneur, une Grande Sardinade des erreurs d’arbitrage, de la comédie, de la comédie musicale – on a perdu Jacques Rousselot, il sera bientôt bon pour l’internement d’office en hôpital psychiatrique, cette fois il a chanté Aline devant les journalistes pour fêter la victoire de son équipe – et des choix tactiques absurdes… Je crois avoir oublié de mentionner les des erreurs d’arbitrage.

Lire la suite...

mardi 3 avril 2012

"Les Spécialistes", oui, mais de quoi ?

Ligue 1 saison 2011-2012 Il y a les faits purs et simples rapportés et analysés… et il y a les faits romancés, réécrits, à partir desquels se forme un salmigondis de mythes. Le problème survient quand ces mythes ne sont plus identifiés comme des mythes mais passent pour des vérités indéniables.

Si vous pensez que 1+1=6, tous vos calculs seront faux. En règle générale, si vous croyez qu’une information fausse est juste, votre raisonnement construit à partir de cette affirmation erronée le sera aussi. Se qualifier de spécialiste et multiplier ce genre de raisonnements, être incapable d’identifier soi-même les informations de base en regardant des images, c’est flippant. Malheureusement, le public donne une légitimité à ces spécialistes autoproclamés car ils ont la parole dans les médias, et si on ose les contredire, on a forcément tort, car ils ne peuvent qu’avoir raison, ces sont des "spécialistes", des "experts"…

Lire la suite...

lundi 2 avril 2012

A chacun sa kryptonite.

Ligue 1 saison 2011-2012 Il n’y a aucune explication rationnelle, il est impossible de le théoriser, on ne peut que le constater, en football chacun a sa kryptonite. La 30e journée de Ligue 1 en a donné quelques illustrations.

Par exemple Jean Fernandez est celle du PSG, à qui il a pris 6 points lors des 2 dernières saisons (avec un maximum de réussite et un arbitrage favorable). Par ailleurs on ne compte qu’une victoire du PSG à Nancy lors de ses 11 derniers déplacements en championnat (en février 2007), 2 victoires du PSG contre Nancy au Parc lors des 10 derniers matchs de championnats (mais il y a eu des victoires en coupe), la dernière remontant au 1er mars 2009…

Autre exemple, l’OL n’a gagné qu’un seul de ses 9 derniers matchs contre Rennes (c’est même 0/7 à Lyon, mais nettement mieux en Bretagne où les Lyonnais s’en sont souvent mieux sorti avec 5 victoires en 10 ans, ceci avec l’équipe qui écrasait tout).

Pour l’ASSE, la kryptonite, c’est l’OL… Contre Nice, les Verts ont encaissé 3 buts marqués par… 2 joueurs formés à Lyon. (En outre les Aiglons ont gagné à Saint-Etienne pour la 4e fois consécutive).

Lire la suite...

lundi 26 mars 2012

Coups et blessures.

Ligue 1 saison 2011-2012 Lors de la 29e journée de Ligue 1, certains clubs ont réussi de jolis coups, voire de grosses opérations, certains joueurs en ont mis de vilains, certains sont blessés dans leur amour propre, d’autres dans leur chair.

Blessés dans leur chair, c’est une expression, car on a eu 2 genoux pétés ce week-end, Souleymane Diawara et Edouard Butin ne rejoueront pas en Ligue 1 avant plusieurs mois. Les arbitres aussi ont ramassé, un assistant a joué un rôle de quille à Montpellier, M. Bien s’est fait ouvrir le cuir chevelu à Toulouse. Les problèmes physiques les plus graves constatés sont la fracture entre les supporters de l’OM et l’équipe, le collapsus vert, la cirrhose de la foi des supporters brestois et caennais (attention au risque d’épanchement lacrymal massif), l’entorse aux principes correaniques ancestraux, ainsi que des troubles psychomoteurs de certains Parisiens (certains sont des plaies en plein cœur de l’équipe).

Lire la suite...

dimanche 25 mars 2012

29e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 29e journée de Ligue 1 aura peut-être été la dernière avant le début du sprint final.

Chaque club est placé et connaît ses objectifs avant 9 derniers matchs déterminants pour savoir qui sera champion, qui sera sur le podium, qui sera européen et qui descendra en Ligue 2. A partir de dimanche prochain les confrontations directes vont assoir ou rectifier la hiérarchie dessinée depuis plusieurs mois, les finales des coupes vont aussi avoir un gros impact sur la fin de saison et la façon dont les clubs appelés à jouer un rôle d’arbitre vont agir.

LOSC-Toulouse (dimanche à 17h… quelle programmation en carton !) et Rennes-OL (dimanche à 21h… quelle programmation en carton !), PSG-OM, OM-Montpellier, la finale de la CdL, Toulouse-OL, LOSC-PSG, Toulouse-Montpellier, et j’en passe… Ces prochaines semaines s’annoncent passionnantes !

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

Lire la suite...

lundi 19 mars 2012

La loi du moins fort.

Ligue 1 saison 2011-2012 La 28e journée de Ligue 1 était celle des derbies ou pseudo derbies, mais l’intérêt n’était en réalité pas forcément là où on pouvait l’attendre. La loi du plus fort n'est pas toujours la meilleure, nous l'allons montré tout... de suite. Seulement 2 matchs sur 10 ont été gagnés par le mieux classé, on a assisté à des surprises, chose… très habituelle en Ligue 1.

Thomas Kahlenberg, Pierre-Alain Frau et Bafé Gomis on fait de samedi la journée nationale du coup de l’ancien. Le Danois a coulé son ancien club (il n’avait pas marqué en championnat depuis des lustres), le second a failli couler un de ses anciens clubs (il n’avait jamais marqué contre le PSG à ma connaissance), le dernier a… respecté une tradition personnelle.

Lire la suite...

lundi 12 mars 2012

Des barres !

Ligue 1 saison 2011-2012 Quel est le fait marquant de la 27e journée de Ligue 1 ? Le fait que les 2 premiers aient creusé l’écart sur leurs poursuivants ? Le retour de l’OL dans la course à la 3e place ? La nouvelle défaite de l’OM ? Le resserrement en bas de tableur ? La blessure de Govou ? La nouvelle série de catastrophes arbitrales ?

D’un point de vue personnel, je retiendrai le scénario du match du PSG à Dijon avec cette délivrance à la fin de la rencontre, j’ai surkiffé et fait trembler les murs en criant comme un dingue devant mon écran.

Plus globalement, le manque de discernement de certains arbitres m’a choqué. Ils peuvent passer à côté de fautes, mal apprécier des situations, mais l’incohérence est insupportable, tout comme l’est l’application de principes défiant le bon sens et la justice. Faire un titre à ce sujet me gavais, j’en cherchais un plus léger, j’ai donc décidé d’en choisir un en rapport avec le nombre assez dingue de tirs sur les montants. Ça a donné Des barres !... et puis franchement, le but de Benjamin André, hormis chez les supporters de l’OM, c’était des barres (de rire) !

Lire la suite...

lundi 5 mars 2012

Opération Escargots.

Ligue 1 saison 2011-2012 La théorie du complot prend de l’épaisseur avec les résultats de la 26e journée… Les clubs de Ligue 1 semblent s’être ligués pour assurer un suspense intense jusqu’à la fin de la saison. Nom de code de la manœuvre : Opération Escargots. Ils en ont eu l’idée en se voyant baver devant les moyens dont dispose le PSG.

Que les équipes de bas de tableau se livrent une course d’escargots, c’est le principe de la lutte pour le maintien, c’est normal. La même chose pour la course à l’Europe l’est beaucoup moins. Ce week-end, deux escargots de Bourgogne, Dijon et Auxerre, ont causé bien des soucis aux concurrents directs du PSG dans la course au titre. Le premier a fait perdre la tête au désormais ex-leader, Montpellier, le second a fait manger la feuille au LOSC.

Lire la suite...

- page 1 de 4