Mot-clé - Nathalie Péchalat

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 29 mars 2015

Papadakis and cry.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, aucun match NBA à regarder. Rien de très intéressant en tennis… En revanche, il y avait les Championnats du monde de patinage artistique.

Je ne regarde plus que très partiellement et très occasionnellement le patinage artistique. A une époque, je suivais de beaucoup plus près car l’équipe de France comptait en même temps une série de champions charismatiques et créatifs, on comprenait assez facilement les notes (et les arnaques étaient généralement bien visibles).

Etant tout sauf spécialiste, je l’avoue sans mal, j’ai toujours regardé ça dans un esprit très cocardier. J’ai souvent espéré les chutes des adversaires de Philippe Candeloro (le plus grand showman de l’histoire de ce sport), Surya Bonaly (qui aurait eu un palmarès 2 fois plus impressionnant avec un système de jugement moins biaisé et, disons-le clairement, une autre couleur de peau) et compagnie. Plus récemment, j’encourageais les concurrents de Brian Joubert (énorme carrière avec le supplément grande gueule, ou si vous préférez grosse paire de c*uille parce que la façon dont il a osé balancer devant les médias des vérités que personne d’autre n’osait sortir, dont il a réussi à terminer sa carrière après avoir touché le fond, je dis chapeau !) ou encore Florent Amodio (surtout l’année où il est arrivé comme un OVNI)... à finir sur les fesses. C’est moche, je sais, mais honnêtement, qu’est-ce que c’est bon ! Tu es devant ton écran, il y a une médaille qui se joue, tu gueules – de façon mesurée – «tombe ! tombe !» et le gars s’étale de tout son long, la médaille est dans la poche… Un petit bonheur simple de la vie. :sifflotte:

Lire la suite...

samedi 31 janvier 2015

Danse avec les graines de stars.

Ils ont 19 et 20 ans mais patinent ensemble depuis 10 ans. Et ça se voit sur la glace. Leur complicité est telle aussi impressionnante que leur niveau technique et leur progression.

Ne cherchez pas ailleurs qui rapportera à la France sa première médaille olympique en patinage artistique depuis le titre de Marina Anissina et Gwendal Peizerat en 2002, il s’agit de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Il y a 2 ans, j’en ai entendu parler, un peu par hasard, ils étaient vice-champions du monde juniors. Prometteur en vue des JO de… 2022. En général il faut du temps pour atteindre le sommet, pour 2018 ça semblait un peu juste. Leurs résultats chez les jeunes ont conduit à leurs débuts sur le circuit senior dès la saison suivante. Bien sûr, ça s’est fait avec quelques résultats assez peu significatifs, chose logique quand on sait que la hiérarchie est assez figée en patinage, particulièrement en danse sur glace, surtout en fin d’olympiade, a fortiori si vous n’êtes pas russe et qu’un autre couple de votre pays est déjà installé dans le top 5 de la discipline. C’était le cas de Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat, honteusement spoliés d’une médaille olympique qu’ils méritaient sans aucune contestation possible.

Lire la suite...

vendredi 7 février 2014

Les Bleus à la recherche de l’or blanc. (Sotchi 2014)

Sotchi 2014 J’annonce déjà un record de médailles pour l’équipe de France olympique (plus de 11). Mieux, j’annonce aussi un record de titres (4 ou plus). Sotchi 2014 sera un grand cru pour les Bleus.

Si forts que ça nos Bleus ? Non. Au niveau de la densité, on a connu beaucoup mieux… avant une série noire de blessures touchant beaucoup de têtes d’affiche, à commencer par nos 2 championnes du monde de ski alpin (Tessa Worley et Marion Rolland). Seulement voilà, l’équipe de France possède encore plusieurs locomotives qui à elles-seules devraient obtenir plus de la moitié des médailles.

Lire la suite...

dimanche 30 janvier 2011

Comme aux plus belles heures du ski français…

les sports d'hiver Samedi soir, pendant Lille-Lens, match plus que décevant à tous les niveaux, j’ai regardé avec un œil détaché les Championnats d’Europe de patinage artistique. Dans l’épreuve masculine ils étaient 3 Français engagés. Ça m’a rappelé une des belles heures du ski français.

C’était il y a 9 ans, dans l’Utah, lors du slalom des JO de Salt-Lake-City, Sébastien Amiez était 8e après la première manche, Jean-Pierre Vidal était en tête. à l’arrivée les 2 potes ont réussi le doublé. Remontée fantastique de Bastoune grâce à un parcours énorme, excellente gestion de Vidal – même s’il a failli tomber – pour s’assurer le titre (qui de toute façon était assuré à l’équipe de France) et le doublé or-argent aux tricolores… J’étais comme un fou devant ma télé, c’est un souvenir formidable, ce suspense formidable après l’arrivée de Bastoune, les concurrents qui sortent ou prennent des éclats les uns après les autres, et finalement ce résultat jouissif…

Lire la suite...

samedi 29 janvier 2011

Pipe à la française.

les sports d'hiver Bien ce titre, non ? Quel dommage que le half-pipe n’ait jusqu’ici été discipline olympique qu’en snowboard… En ski, on a un phénomène, Kévin Rolland, un des Français volants (n'oublions pas Jason qui dans le genre volant est incroyable, même s'il s'agit d'un autre syle de vol.

En 2014 il devrait avoir sa chance aux JO de même que son meilleur ami, Xavier Bertoni, que le jeune Thomas Krief (17ans), assez impressionnant lui aussi, et que d’autres Français comme Coline Mattel, qui truste les podium et les victoires en saut à ski (qui dans 3 ans en Russie sera olympique aussi chez les femmes).

En attendant les JO, les objectifs sont les X-Games, remportés il y a 2 ans par Bertoni, l’an dernier par Rolland devant Bertoni (ceux qui lisaient mon ancien blog les connaissent), et les Championnats du monde. La saison passée en plus des Winter X-Games d’Aspen dans le Colorado, Xavier Rolland a remporté ceux organisés en Europe (il est champion du monde en titre, il défendra sa couronne à Deer Valley la semaine prochaine).

Lire la suite...