vendredi 15 mars 2019

Malus max.

Il paraît que le PSG a un directeur sportif qui « fait du bon travail ». Nasser Al-Khelaïfi l’a dit après avoir annoncé le nouveau sponsor maillot du club.

En handball, ça semble bien être le cas. En football féminin, certaines décisions – il manque du monde au milieu, certaines filles de l’effectif n’ont pas le niveau – sont discutables, néanmoins, contre toutes attentes, le travail de Bruno Cheyrou est plutôt satisfaisant, on sent un réel effort de construction pour rattraper l’OL et prendre le dessus sur cet adversaire longtemps hors de portée. Ces 2 sections ont atteint la finale de la Ligue des Champions ces dernières saisons, y échouant d’un rien. Elles remporteront bientôt le titre suprême, j’en suis convaincu.

En football masculin, s’il y a une direction sportive, je veux qu’on me la présente. Non. Il n’y en a absolument aucune. Tout est fait à l’envers. Dans tous les domaines. Formation, recrutement, style de jeu, politique sportive, gestion des contrats, répartition des rôles, communication interne et externe, domaine médical… Rien ne fonctionne. Tout est fait à l’envers. TOUT !

Lire la suite...

jeudi 14 avril 2016

De la cave au grenier.

Une rénovation complète de l’effectif et du staff de l’équipe première du PSG est INDISPENSABLE. Tout est à revoir. De la cave au grenier.

Ce que vous allez lire n’a rien d’une partie de Football Manager (je n’y ai pas joué depuis environ 9 ans), il s’agit d’une analyse de fond à partir d’observation d’années de matchs du PSG, amicaux compris, et de connaissances footballistiques engrangées en regardant des centaines de rencontres, en écoutant et en lisant des entraîneurs expliquer certaines choses… avant de les vérifier ou de les infirmer en faisant mes propres constats grâce à mes yeux. Rien ne vaut l’observation pour se faire sa propre idée. J’aimerais avoir plus souvent tort en matière de football, malheureusement les faits finissent en général par me donner raison, en particulier quand je suis allé à contre-courant de l’opinion dominante, voire de la pensée – se voulant – unique. Ce qui me vaut régulièrement des flots d’insultes… jusqu’au retournement de veste pour se ranger de mon côté.

Lire la suite...

vendredi 13 juin 2014

Joga mochito. (Brésil 2014, J1 poule A)

Bresil_2014.jpg C’est quand même couillon, l’année où le Brésil organise la Coupe du monde tombe une année où sa sélection joue mal. Au lieu du joga bonito, on a du joga mochito. Et pourtant elle passe pour favorite de la compétition. A vrai dire, on a mieux compris pourquoi en regardant le match d’ouverture.

Une équipe participant au premier et au dernier match d’une Coupe du monde, ça s’est déjà vu. Mais jouer le match d’ouverture et soulever le trophée, depuis l’Angleterre en 1966, personne ne l’a fait. En revanche, on a vu plusieurs nations hôtes réussir un beau parcours et parfois aller au bout, certaines étant bien aidées par un arbitrage maison plus ou moins gratiné, le dernier exemple particulièrement retentissant étant celui de la Corée du Sud en 2002 (bien aidée aussi par l’armoire à pharmacie). La France n’avait pas eu droit à cette aide, elle avait même terminé 3 fois à 10.

Lire la suite...

lundi 30 juillet 2012

Le jour où la France a tapé la Dream Team. (JO 2012, J2)

JO 2012 La première médaille de l’équipe de France olympique lors des JO de Londres 2012 est tombée vers 13h05, de l’argent, la deuxième vers 16h40, le premier titre vers 21h25, le suivant vers 22h07… Et j’ai perdu ma voix vers 22h10 après 4 ou 5 minutes lors desquels j’ai crié comme un c*n devant ma télé… Oui, en basket les superstars NBA ont éclaté nos joueurs au cours de l’après-midi… mais honnêtement, on s’en COGNE ! L’important est que nos nageurs on détruit ceux des Etats-Unis d’Amérique ! Une médaille d’or attendue, c’est beau. Une médaille d’or qui semblait inaccessible avec en plus la manière et… qui nous permet de prendre l’éclatante revanche d’un des moments les plus douloureux de l’histoire du sport français… mais put*in, qu’est-ce que c’est bon !!!!!!

Lire la suite...

jeudi 28 juillet 2011

Un 5-4 peut en cacher un autre.

C’est tellement bon que je me devais de mettre cette vidéo sur le blog. Santos FC-Flamengo, match de championnat brésilien, grosse affiche, rencontre totalement folle.

D’un côté les stars et starlettes de la nouvelle équipe du Brésil, celle qui perd, on a donc les Neymar et Ganso, mais aussi Elano, un de ces très bons joueurs rentrés au pays maintenant qu’il y a de l’argent au pays. De l’autre, des joueurs passés par l’Europe avec des fortunes diverses : Ronaldinho, toujours aussi fabuleux et malin, Deivid, flop à Bordeaux puis star en Turquie, ou encore Thiago Neves super joueur que je trouvais remarquable il y a 3 ans avant un séjour raté en Allemagne.

Lire la suite...