Mot-clé - Nia Ali

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 23 juillet 2016

Faites vos Jeux. (DL Londres)

Quel plateau au Meeting Diamond League de Londres ! Le programme alléchant a tenu ses promesses. Et attention, cette remarque est sans lien avec les 4 victoires françaises… même si elles ne peuvent pas faire de mal !

La dernière grande réunion d’athlétisme avant les JO de Rio a permis à certains chercheurs d’or – ou d’argent, ou de bronze – de faire le plein de confiance avant l’échéance la plus attendue de ces 4 dernières années. Les 2 jours de compétitions ont été marqués par une kyrielle de performances exceptionnelles, dont beaucoup de MPM. La plus fracassante est aussi la plus marquante : son auteur – qui mériterait jusqu’ici le titre d’athlète de l’année – n’ira pas au Brésil, victime du système de sélections US. Elle a profité de ce meeting dans un stade olympique pour se faire ses propres Jeux.

Son absence est à mon sens bien plus dramatique que celle des Russes dont la probité est plus que douteuse. S’il en existe des propres, comment voulez-vous les distinguer des chargés qui ont profité du système étatique de dissimulation de cette criminalité sportive en bande organisée ? Ce n’est pas notre sujet, intéressons-nous plutôt aux compétitions de vendredi et de samedi.

Lire la suite...

jeudi 16 juin 2016

Mauvais temps. (DL Stockholm+bonus)

Se les geler un 16 juin, est-ce normal en Suède ? Pas tant que ça ? Evidemment, ce n’est pas très propice aux performances, mais il faut faire avec. Les organisateurs du Meeting de Stockholm ont dû avoir très peur de voir leur étape de la Diamond League se transformer en fiasco. Je m’attendais à pire.

Depuis le début de la saison d’athlétisme, il n’y a pas eu trop de raisons de se plaindre de la météo… Du moins jusqu’à la semaine passée à Oslo. A vrai dire, le vent a souvent posé des problèmes, en particulier pour les courses d’au moins un tour de piste et pour certains concours, dont le saut en hauteur (ce qui explique que cette année seuls 3 concours en plein air aient été remportés en dépassant 5m83). Cette fois, c’était un cocktail : à peine une quinzaine de degrés, 98% d’humidité, de la pluie par moment, du vent… Dommage que la fête du slip ne soit pas tombée le 19 juin, les conditions étaient idéales pour.^^

Lire la suite...

mardi 7 juin 2016

Jimmy, le vent en poupe.

Un meeting d’athlétisme organisé en banlieue parisienne, sans gros moyens (entrée gratuite^^), ce n’est pas forcément un meeting au rabais. Tant s’en faut ! Montreuil peut compter à la fois une tradition et un club influent susceptible d’attirer du beau monde. Un vent capricieux n’aura pas gâché la fête, bien au contraire.

Une MPM sur 100m réalisée par la star française de la soirée, des minima, des Français presque inconnus qui se révèlent… Que demande le peuple ? Les organisateurs peuvent être très contents du résultat de leur travail. Ils devaient déjà l’être en constatant les conditions météorologiques. Après des semaines dégueulasses, la chaleur est enfin arrivée. L’alerte orange aux orages indiquait même une atmosphère électrique. Rien ne vaut une chaleur électrique pour le sprint. L’incertitude concernait le vent, soufflant par rafales dans le sens favorable au 100m. Avec un peu de chance il pouvait être idéal (entre +1,5 et 2,0m/s), avec un peu moins de chance il pouvait être au-dessus et empêcher l’homologation de records ou de minima éventuels dans certaines épreuves.

Lire la suite...

dimanche 9 mars 2014

C’est du propre ! (ChM athlé en salle 2014)

«Nous partîmes à 7 mais au bout de l’effort,
Nous gagnâmes du bronze, de l’argent et de l’or. »

Sans oublier la 4e place de Cindy Billaud à rien du tout du podium sur 60m haies.

L’équipe de France d’athlétisme a présenté une délégation très réduite aux Championnats du monde en salle organisés à Sopot (Pologne) en cette fin de semaine. Ils n’étaient que 7, ils ont ramené 3 médailles, dont un titre. C’était en salle, mais c’est propre ! C’est un tout petit avant-goût ce qui va se passer cet été, à savoir une énorme moisson lors des Championnats d’Europe en plein air. Je ne pense pas que la France ait connu une génération possédant un aussi fort potentiel. Ou alors il y a très longtemps.

Lire la suite...

samedi 17 août 2013

Un peu avant la fin. (ChM athlé 2013, J8)

ChM athlétisme Moscou 2013 Moscou 2013, c’est bientôt terminé. Peut-être le public l’a-t-il enfin compris. Ou peut-être les organisateurs ont-ils décidé de faire le nécessaire pour limiter le nombre de sièges inoccupés.

Le programme de cette pénultième journée était sympathique, surtout pour le peuple russe, pas réellement passionné par l’athlétisme mais beaucoup plus par les succès de leurs représentants. De ce point de vue, ce samedi avait de quoi enthousiasmer le public moscovite. Pour l’équipe de France, les chances d’accroissement du butin étaient en revanche limitées. Néanmoins un exploit était dans le domaine de l’imaginable. A-t-il eu lieu ? Si vous ne le savez pas, lisez et regardez ce qui va suivre.

Lire la suite...

vendredi 16 août 2013

Carton plein. (ChM athlé 2013, J7, S1)

ChM athlétisme Moscou 2013 Pour ce qui est des sessions du matin, les Championnats du monde d’athlétisme sont terminés. Pour l’équipe de France, on ne pouvait imaginer meilleure fin, elle a fait du 100% en qualifications et en séries avec de surcroît un nombre conséquent d’engagés. Ce carton plein augure peut-être une dernière journée en apothéose.

Il ne fallait vraiment pas se louper ce matin, car hormis en qualifications du lancer du javelot féminin, la France était représentée partout : un relais, 3 sauteurs, 2 "heurdleuses", un sprinteur.

Il aurait même pu y en avoir 2 de plus si Christophe Lemaitre ne s’était pas blessé à la cuisse en finale du 100m et si Alice Decaux n’avait pas déconné de façon impardonnable en ingurgitant un produit interdit. Mais aurait-elle réussi les minimas sans son énorme erreur de jugement ? Acheter des compléments alimentaires et ne pas les faire vérifier est inconcevable, quand bien même eût-elle fait cette acquisition à la boutique d’une salle de sport ayant pignon sur rue. Tout amateur de sport le sait, il faut se méfier de ce genre de compléments car ils sont très souvent contaminés, alors une sportive de haut niveau… Que la commission de discipline ait reconnu sa bonne foi ne l’exonère pas de sanction, elle a pris 6 mois de suspension pour cette légèreté coupable. Ne nous y trompons pas, il y a réellement eu dopage – et contrôle positif – malgré l’absence de volonté de se tricher, ce produit a amélioré ses performances.

Lire la suite...