Mot-clé - Nick Symmonds

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 13 août 2013

Star à domicile. (ChM athlé 2013, J4, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Comme vous pouvez le constater sur le logo de Moscou 2013, une seule discipline de l’athlétisme a été représentée, le saut à la perche. On reconnait aisément cette silhouette, il s’agit sans surprise de celle d’une Russe, d’une fille ayant un palmarès impressionnant, d’une star au comportement de star, Yelena Isinbayeva.

Isinbayeva a réussi un exploit dont on ne la croyait plus réellement capable, par la même occasion elle a sauvé la journée de la Russie car ses compatriotes ont surtout brillé par leur absence et leurs échecs inattendus. J’ai décidé de garder la perche pour la fin.

Lire la suite...

dimanche 11 août 2013

Montagnes russes. (ChM athlé 2013, J2, S2)

ChM athlétisme Moscou 2013 Peut-on s’étonner de la tournure prise par la 2e journée des Championnats du monde d’athlétisme ? Quelques hauts très hauts enchaînés avec des bas très bras, le tout à une vitesse folle… Moscou 2013, pour le moment, ce sont des montagnes russes. En particulier pour l’équipe de France.

La session du l’après-midi a débuté à 17h (heure locale) par le départ du 20km marche masculin. Le stade sonnait creux, le peloton était imposant. Surprise, à l’extérieur il y avait du public ! Sans doute s’agissait-il des gens attendant d’entrer au stade car une fois sur le circuit – en partie à l’ombre, c’est aussi une grande différence par rapport au marathon féminin, ceci dit il faisait très chaud, les concurrents ont passé leur temps à s’arroser copieusement – les barrières ne barraient pas le chemin de beaucoup de monde…

Lire la suite...

dimanche 28 août 2011

Daegu 2011, J2 : foudroyé.

En un éclair, la finale du 100m des Championnats du monde de Daegu est passée dans une autre dimension… la 17 ou 18e dimension. Un spectacle déjà assez étonnant est devenu totalement hallucinant.

On ne pas se mentir, près les séries, n’importe quel spécialiste d’athlétisme vous aurait ri au nez ou carrément envoyé consulter un médecin si vous lui aviez dit «on aura 1 Ricain et 2 Français en finale du 100m, Usain Bolt va se faire éliminer pour un faux départ si énorme qu’il sera visible à l’œil nu depuis la Station Spatiale Internationale, l’argent se jouera à 10’’08, le bronze à 10’’09, et Kim Collins sera médaillé, Christophe Lemaitre sera 4e en étant passé à côté de sa course (10’’19).» La réalité dépasse parfois la fiction, PERSONNE ne pouvait imaginer une erreur aussi gigantesque du grand favori. Bolt a de l’expérience et semblait posséder une telle marge sur la concurrence qu’il pouvait se permettre un départ moyen. En se faisant foudroyer, "Lightning Bolt" (traduction : l’Eclair) a détraqué le cerveau de plusieurs des concurrents encore en course.

Avant de revenir sur le 100m, parlons des autres épreuves de l’après-midi (rappel des péripéties de la session du matin ici).

Lire la suite...