Mot-clé - Paul Lemaire

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 20 mai 2016

Les promesses du matin. (ChE natation J5 S1)

ChE_natation_2016.jpg Les nageurs de l’équipe de France engagés lors des séries de la 5e journée des Championnats d’Europe de Londres n’ont pas tous réussi à se qualifier pour la suite des compétitions. Pourtant, le bilan est très positif.

Pourquoi cette affirmation ? Parce que les plus attendus ont répondu présent et peuvent légitimement espérer monter sur le podium demain ou dès ce soir. Les autres ont globalement fait le job au niveau auquel on les attendait.

Lire la suite...

mercredi 18 mai 2016

Petit matin. (ChE natation J3 S1)

ChE_natation_2016.jpg Seulement 5 engagés, finalement 1 qualifié. La matinée de l’équipe de France de natation était particulièrement light ce matin aux Championnats d’Europe. Le seul qualifié est le seul des 5 qualifiés individuellement sur Rio. Et encore, il ne s’agissait pas là de son épreuve olympique.

Ceci est bien sûr dû aux choix – ou à l’obligation dictée par des circonstances particulières – des athlètes et de leurs entraîneurs de ne pas se rendre à Londres ou d’y venir pour seulement quelques épreuves ciblées. La conséquence est pour le téléspectateur… 2 heures d’épreuves et pas grand-chose à voir, à moins d’être un énorme fondu de natation.

Lire la suite...

lundi 16 mai 2016

Plot de départ vers Rio. (ChE natation J1 S1)

ChE_natation_2016.jpg On serait tenté de dire que l’été olympique commence réellement maintenant, à 81 jours de la cérémonie d’ouverture des JO de Rio. Pour se faire, quoi de mieux qu’un retour dans la piscine des JO de Londres ?

En 2012, c’est aux Championnats d’Europe de natation que tout avait commencé pour l’équipe de France. Le relais 4x100m NL y avait lancé sa dynamique en réussissant enfin à décrocher l’or après des années de frustration. On se souvient aussi de 2004 à Madrid et de 2008 à Eindhoven qui annonçaient les belles performances vues ensuite à Athènes et à Pékin. Bien sûr, s’agissant d’un objectif secondaire, voire d’une simple compétition de travail pour les meilleurs, mais d’un véritable objectif pour d’autres, l’état de forme varie donc énormément entre les nageurs. Tout le monde n’est pas dans le même cycle de travail, on peut avoir dans la même course des concurrents affutés et d’autres pas du tout. Il semble même que quelques nations aient choisi de faire leurs sélections olympiques à l’occasion de ces championnats.

En outre, certains nageurs choisissent de faire l’impasse ou de se ménager un programme allégé, seuls leurs résultats aux JO diront s’ils ont eu raison, car avec ou sans eux, il y a des titres à prendre.

Lire la suite...