Mot-clé - Pays-Bas

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 8 août 2015

Champion de tout. (ChM natation, J7, S2)

Kazan_2015.jpg Pour l’équipe de France de natation, cette 7e journée des Championnats du monde revêtait une grande importance. Sevrée de médaille depuis 96 heures, soit une éternité, elle attendait un titre très important, celui qui devait permettre à Florent Manaudou de devenir le premier champion de tout de l’histoire de la natation tricolore (hors relais). Mehdy Metella pouvait aussi tirer son épingle du jeu.

Les 50m constituaient une grande partie du programme, on en avait, un dans chaque nage et même 2 en nage libre. 50m, c’est court, pourtant, on a eu quelques écarts assez phénoménaux.

Les amateurs de sprint avaient de quoi se régaler, il y en avait aussi pour les autres, notamment pour les fans de… Katie Ledecky, dont on attendait le 5e titre et le 3e record du monde lors de ces Mondiaux.

Lire la suite...

dimanche 5 juillet 2015

Des hauts et des Pays-Bas. (TdF 2015, E1-2)

Tour_de_France_2015.jpg Le Tour de France 2015 a débuté, il s’annonce passionnant en raison de la présence de tous les meilleurs coureurs actuels, les dopés comme les propres, mais aussi grâce à un parcours qui promet énormément de mouvement et de rebondissement.

Bien sûr, comme le dit approximativement un vieil adage, l’important n’est pas forcément le parcours mais ce qu’en font les coureurs. En l’occurrence, ASO a fait son job, il y a de quoi faire des écarts à peu près partout, donc à moins d’une gigantesque entente entre équipes visant de nous pourrir cette 103e édition, ce qui est de l’ordre de la fiction absolue pour ne pas dire de l’impossibilité totale, nous allons nous régaler pendant 3 semaines. Bien sûr, il y aura des jours sans, moins intéressants que d’autres. L’avantage sur le Tour est que les enjeux sont trop nombreux et la difficulté trop importante, la courses n’est jamais complètement figée, jusqu’à l’arrivée de l’avant-dernière étape, on n’est à l’abri de rien.

Lire la suite...

jeudi 6 mars 2014

Des raisons de croire en eux.

EdF_football_2014.jpg Les Bleus vont réussir à nous faire croire en eux ! En allant à la Coupe du monde avec cet état d’esprit, celui qui leur a permis de renverser une situation très compromise lors des barrages contre l’Ukraine en novembre dernier, il y a vraiment moyen de ne pas aller au Brésil pour faire de la figuration !

Depuis quelques années l’équipe de France de football était devenue un cauchemar pour tout amateur de football et supporter français (il s’agit souvent des mêmes personnes, pas toujours). Regarder un de ses match revenait souvent à se coltiner une purge ou un spectacle d’horreur assez honteux. Presque systématiquement en fait. Néanmoins, de temps en temps, un match venait raviver la flamme quasiment éteinte en redonnant un peu d’espoir à ceux qui rêvent de la voir briller. Je pense notamment au 1-1 arraché à Madrid. Des espoirs généralement vite déçu à cause d’un entraîneur navigant à vue – une vue trouble malheureusement – et de joueurs soit pas au niveau, soit pas impliqués, soit ni au niveau, ni impliqués, soit perdus dans une équipe incohérente et désorganisée.

Tout a changé en novembre au prix d’une déroute à Kiev.

Lire la suite...

mercredi 13 juin 2012

Mortel. - Euro2012 (Groupe B-J2)

Euro 2012 Depuis le tirage au sort des poules de l’Euro 2012, on n’a cessé de nous vendre le groupe B comme étant le terrible "groupe de la mort" avec les ogres allemands, les génies néerlandais, les exceptionnels Cristianoronaldais – oui, parce que ce n’est pas le Portugal qui joue, c’est Cristiano Ronaldo ! – et les pauvres Danois tombés dans un groupe dont ils n’avaient aucune chance de sortir en position de qualifié… Après 4 matchs, plus qu’un "groupe de la mort", on a vu un "groupe des matchs morts".

Le groupe B nous a encore proposé 2 rencontres bien étranges lors de sa 2e journée. Les matchs cet Euro sont décidément d’une qualité très inégale, on y voit un peu de tout, y compris du 2 en 1, purge et festin répartis sur 90 minutes. Avec les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark et le Portugal, on a surtout de la purge. PB-Danemark, match correct avec des Bataves catastrophique, Allemagne-Portugal, match en bois, Portugal-Danemark, environ 35 minutes d’ennuie profond avant enfin de devenir regardable, Allemagne-PB, match joué à 2 à l’heure avec des Teutons à 50% de leurs capacités, ce qui a largement suffi pour taper des Oranjes non pas mécaniques mais des Oranjes pathétiques.

Lire la suite...

samedi 9 juin 2012

Le foot est un jeu de construction. Euro 2012 (Groupe B - J1)

Euro 2012 Le football est un jeu de construction. La première journée du groupe B de l’Euro 2012 nous l’a rappelé.

Les Pays-Bas ont un problème de construction de leur équipe, elle n’est pas équilibrée, pas cohérente, pas solide.
Le Danemark n’est pas pour rien le pays du Lego, ses joueurs ont construit leur succès en imbriquant brique après brique. Le Lego est un jeu pour les gens intelligents, les Danois ont fait un match intelligent.
Le Portugal a eu le tort de se complaire dans le stéréotype caricatural du maçon portugais, il a voulu construire un mur et a compris beaucoup trop tard qu’elle peut aussi faire autre chose.
Et puis franchement, vouloir construire un mur contre l’Allemagne, c’est n’importe quoi, tout le monde sait que même s’il leur faut toujours un certain temps pour y parvenir, les Allemands finissent par faire chuter les murs les plus solides…

Lire la suite...

vendredi 8 juin 2012

L’Euro, c’est maintenant !

Euro 2012 L’Euro 2012, c’est maintenant ! Il commence vendredi avec une affiche à que le monde entier attend avec impatience, Pologne-Grèce ! Outch… C’est fou ce que ça donne envie !

Très franchement, cet Euro ne m’inspire pas tellement, il est coincé entre Roland-Garros et le Tour de France et arrive en même temps que Wimbledon – comme d’habitude vous me direz – mais a surtout le tort de précéder les JO de moins d’un mois. En plus de ça, c'est assez loin à l'est, l'équipe de France regorge de types qui ne devraient pas y être, elle va disputer ses matchs dans un pays où les escrocs de l'hôtellerie et les souteneurs vont être les seuls bénéficiaires de la compétition. C'est fou ce que ça fait rêver ! Attention à bien tenir les gars, parce qu'avec autant de prostiputes dans la région... On sait que certains en sont capables.

Lire la suite...