Mot-clé - Rémy Vercoutre

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 septembre 2016

Soirée gang-bang en Normandie. (L1 J5)

Fidèle à lui-même, Unai Emery fait tourner. L’effectif a tourné. Le ballon a bien tourné (ou circulé). Et à la fin de la soirée le trou normand s’était élargi. Désolé d’être si cru, mais Caen-PSG a pris des allures de joyeux gang-bang. C’est ce qui se passe chez les gens trop accueillants qui ne savent pas dire non…

Sincèrement, je ne suis pas sûr que les supporters du Stade Malherbe ayant fait l’effort de venir assister un mardi soir à cette rencontre d’ouverture de la 5e journée de Ligue 1 soient réellement mécontents. Bien sûr, les fans du club local espéraient mieux, néanmoins ayant l’habitude de se faire démonter par le PSG (déjà 3-0 et 6-0 l’an dernier), sachant avoir très peu de chances de ne pas perdre, ils ne doivent pas trop en souffrir. Un amateur de foot y a obligatoirement pris du plaisir car le spectacle était de qualité. On a revu le jeu voulu par Emery, celui des matchs de préparation et du début de saison, d’une certaine façon celui de la rencontre face à Arsenal (dans l’envie collective) avec une différence majeure : cette fois, Cavani a fait un carnage au lieu d’un festival de ratés.

Lire la suite...

lundi 17 octobre 2011

10e journée de L1, les matchs.

Ligue 1 saison 2011-2012 33 buts dont quelques-uns méritent de faire le tour du monde, beaucoup d’erreurs mais surtout beaucoup de spectacle (la palme revient à Montpellier-Dijon tant pour les erreurs que pour le spectacle). Vive la Ligue 1 !

Pour l’analyse de la journée, c’est une autre page, cliquez ici.

  • Les matchs.

Lire la suite...

dimanche 26 septembre 2010

Violation de domicile (ou L’attaque du Vert solitaire).

bandeau L1 2010-2011OL-ASSE, 100ème édition du derby, un choc… Pas un choc dans le sens cador contre cador, mais un choc pour de multiples raisons. Au coup d’envoi (en prenant en compte les résultats des matchs de 19h) le 18e rencontrait le 2e.

D’habitude c’est l’inverse, l’ASSE joue le maintien et l’OL est sur le podium, d’où l’excellente banderole sortie dans l’espace ou s’entassaient environ 2000 supporters visiteurs : «RENDEZ NOUS LA 17EME PLACE !» Mouaaaah ! Excellent ! Un derby et autres classiques entre meilleurs ennemis, c’est bien de le gagner, ça permet de l’ouvrir après, mais comme depuis 1994 les Stéphanois n’avaient jamais réussi mieux qu’un nul ils ont compris que pour eux mieux valait chambrer avant. Ce n’est pas tous les jours que l’ASSE va à Lyon en pleine confiance avec la victoire comme objectif, que les Stéphanois peuvent se moquer de leurs voisins, il fallait en profiter.

On attendait énormément de ce derby, l’OL ne pouvait pas perdre, c’était hors de question, Aulas ne l’envisageait même pas, pourtant nombre de supporters Lyonnais souhaitaient ardemment prendre une branlée pour obliger Aulas à virer Claude Puel aussi vite que possible.

Lire la suite...